Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


13.01.2006

SAWANITE - LE GRAND SAWA SE MET MARCHE. 


LE GRAND SAWA SE MET MARCHE.


Bien chères et chers congénères Sawa,


Recevez tout d’abord mes vives et chaleureuses salutations. Aussi et surtout mes félicitations pour la contribution à ce qui semble désormais entre le débat si important de la conceptualisation du « GRAND SAWA ».


Dans mon propos « Grand Sawa ou rien du tout », je n’avais pas l’intention de m’attaquer à l’article, Dieu seul sait éloquent et voué de bonnes intentions de notre congénère Menessier Ngalle. Au contraire, je ne souhaitais que ma gratitude et ma sympathie et surtout éviter a  cette ébauche de débat, tout entachement a venir (réponses), par une utilisation abusive des mots utilises dont nous faisons parfois montre. Les mots sont comme le disait un penseur « des pistolets chargés ». Et le langage que nous devons utiliser dans ce débat devrait être dénuder de toutes formes d’invectives ou de dénigrement. Je réitère donc ici mes félicitations et encouragements à mon congénère Menessier Ngalle qui a su ici utiliser des mots justes pour ouvrir à nouveau le débat de la Sawanité. Sans bien évidemment oublier de saluer la réaction O combien vive de Mme Priso Ndedi Laurence.


Je ne pense pas que la majorité ait pris conscience de l’importance de l’ébauche de Ngallè. Néanmoins, ce qu’il est fort de constater est qu’une grande majorité lit son article. Cependant, comme d’habitude la majorité est silencieuse ou alors elle parle pour ne pas se faire entendre. Nous ne devons pas arrêter ce débat pour peu que nous y soyons lancés. Nous devons inciter nos congénères à y participer en utilisant effectivement un langage nouveau, de dialogue, de réconciliation et construction. Non pas un débat politique qui va nous faire (comme nous en avons l’habitude) tourner en rond et ne rien produire. Si je prends le devoir d’écrire et de participer à ce débat c’est simplement parce que, j’estime qu’il est venu le temps ou jamais nous devons être réuni. Voici le temps ou nous devons nous mettre au dessus de nos vieilles querelles intestines qui ne nous amènent qu’a l’immobilisme.

Nous devons surpasser nos vieux démons ( snobisme, zèle) peu édifiants incérés dans notre mentalité par les colons. Nous devons nous tendre la main les uns les autres enfants de la grande famille Sawa qui part de Campo avec les Iyassa, dans le département de l’Océan en passant par le Nsaka Mu Manga (la colonne côtière de Kribi) des Batanga, par les Bakokoko de Muanko, les Bassa d’Edea, les Duala, les Ewodi, les Balimba, les Balong, les Basso’o, les Aboo, les Bakweri, les Mbo’o aux pieds du mont Cameroun, j’en passe et d’autres descendants de la grande famille que nous voulons aujourd’hui reconstruire. Nous ne nous faisons aucun bien a regarder d’autres communautés Camerounaises se mettre en rang avec manière et respect pour ce qui est le rééquilibrage des forces au pays. C’est pourquoi, je redis, LE GRAND SAWA OU RIEN DU TOUT. Néanmoins, allons nous être des éternels résignes a la seule « culture » au Cameroun ?


Je propose la création d’un comité ad oc international du Grand peuple Sawa à partir du quel nous allons décider des règles (démocratiques) par lesquelles nous voulons conduire notre structure.  Notre site Internet commun www.peuplesawa.com. Va nous être certainement d’un grand apport à cet effet.

Je crois que l’essentiel est déjà d’avoir des assises ici en Europe ou nous avons la possibilité de construire ce concept loin des perturbations qui bloquent ce projet au pays.


Ca ne me coûtera que le bonheur d’organiser de telles assises ici a Londres où je réside.


Ceux qui aimeraient participer à ce projet peuvent écrire à :
www.peuplesawa.com  ou alors à mpekefineartstudio@yahoo.co.uk.

Je vous souhaite une aggreable journée ou fin de journée  avec l’espoire de recevoir vos adhésions à ce projet d’ici là.


Fraternellement,

Mpeke Ntonga Alphonse
Tel :00 44 707849040153
Correspondant www.peuplesawa.com


--------------------------------------------


SAWANITE - «LE GRAND SAWA», OU RIEN DU TOUT.


Avant que de me lancer dans mon propos, je voudrais tout d’abord saluer l’article de Ngallè Menessier (2005), Construire le concept da la Sawanité (voir peuple Sawa.com, actualités) qui amorce le débat, ou alors qui ébauche une approche de la Sawanité.

Simplement, je voudrais attirer l’attention des uns et des autres sur une chose qui me semble essentielle quand à parler de la Sawanité.


Méfions-nous d’utiliser les mots sans en avoir évaluer leurs sens profonds. Cela nous a fait perdre beaucoup de temps et faciliter la division de par le passé. Nous devons avant tout nous auto-psychanalyser à l’idée de nous accepter dans nos différences en tant que communautés (Sawa) dues au temps, et aux phénomènes sociaux qui nous influencent les uns les autres où nous nous trouvons, et nous vouloir néanmoins complémentaire.

Le Sawa est pluriel. C’est une grande famille qui doit d’abord s’accorder avec son histoire. Je crois que c’est le travail que nous devons nous atteler à faire en ce moment ce qui passe par la réécriture même de notre histoire ; Ce qui devrait nous redonner notre fierté d’être un grand peuple. Cet exercice a une importance psychologique qui vise à nous redonner notre identité. Le concept Sawa pour moi, je dirais le «Grand Sawa », se doit d’être redéfini en tenant préalablement compte des facteurs ethniques/ claniques, géographiques qui déterminent les Sawa. Je veux dire par là, la reconnaissance ou l’acceptation (de l’histoire et des us et coutumes) de ceux qui se reconnaissent Sawa et que notre lignée ancestrale reconnaît en tant que tel. Le Sawa ne doit pas être le monopole d’un clan, d’une tribu ou d’un groupe. Le Sawa avant d’être un concept qui se veut aller à la conquête du monde ou des autres cultures se doit d’abord de se reconquerir lui même. Pour cela, j’aimerais participer à ce débat qui doit nous amener à construire une entité forte avec les paramètres nécessaires à son efficacité et son déploiement dans la durée pour notre bien commun et celui des générations à venir. Ce travail à besoin d’hommes et femmes de terrain qui connaissent la notion du volontarisme communautaire ou du sacrifice collectif, tout comme les enjeux géopolitiques et économiques du monde d’aujourd’hui. Des hommes et femmes d’expérience en matière de construction ou de renforcement des communautés. Nous ne devons pour aucune raison aborder ce sujet avec légèreté. C’est notre avenir. Dans un monde qui se referme sur lui même, nous devons nous auto-définir en tant que entité. Si le concept Sawa est donc évoque publiquement, je prône cependant, LE GRAND SAWA. Et je n’ai pas peur de dire que le Sawa se doit d’être une influence non seulement culturelle, mais aussi politique n’importe où il se trouve réunit et opérationnel respectant ses valeurs fondamentales.

Nous ne pouvons commencer ce travail qu’en organisant des carnavals ici en Europe. A mon avis nous devons d’abord apprendre à nous connaître dans notre complexité, puis mettre en marche des structures efficaces qui nous permettent d’avoir des objectifs communs, ici en occident et au Cameroun. Une chose est plus que jamais importante, nous devons nous réunir et mettre en marche ce chantier dans son ensemble. Une tâche certes ardues, mais qui vaut le sacrifice. La plate forme qu’est le peuple Sawa.com est l’endroit où nous devons faire cette rencontre mais gardons à l’esprit que la construction de la fondation de cet édifice, je veux dire l’implémentation de ce concept demande plus que des discussions sur le site. C’est pourquoi j’invite les uns et les autres à un brainstorming virtuel dans lequel nous pouvons définir les conditions de travail qui nous conduirons à mettre sur pied une structure (cercle de réflexion) qui aboutira à une structure internationale du « Grand Sawa » tout entier et qui alors pourra porter son concept. Ce travail volontariste peut donc être entrepris par e-mail, ou par réunions en ligne et mêmes rencontres physiques et même par séminaires, conférences, internationales sous la bannière du « GRAND SAWA » et l’honorable mention du Peuple Sawa comme le site officiel des Sawa tout entier, etc.…)

Recevez en cette début d’année 2006 ma main tendue de Batanga de Mboamanga, arrière –arrière-arrière petit fils de Mbèdi, (petit fils de l’ancien Députe de L’ATCAM, Ntonga Bokamba Aloys).

Mbu mwa bwan bona tetèh!

Londres, ce 10/01/2006

Mpeke Ntonga Alphonse

mpekefineartstudio@yahoo.co.uk

www.artmajeur.com/mpekefineart

Pour PeupleSawa.com


Références :

Ngalle M, P, (2005) Construire le concept da la Sawanité, Peuple Sawa.com.

../fr/bnprojects.php?pjid=18

 

Source:  | Hits: 41378 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  Psycho-Slavery: Black Boys, White Female Teachers & The Rise of A.D.H.D.
( | 13.03.2011 | 40555 hits  | 0 R)

  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 38317 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 35763 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 35827 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 33241 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 34346 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 39175 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 42792 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 37928 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 39244 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 37568 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 38062 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 42484 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 38822 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 41189 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 35191 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 34158 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 37547 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 44834 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 33469 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 29832 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 40777 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 44466 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 39947 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 39481 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 38855 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 34759 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 44142 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 32324 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 34597 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 39031 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 38581 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 38374 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 35928 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 33353 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 38048 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 38375 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 30323 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 38552 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 30442 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 40662 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 34011 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 45020 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 38645 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 31523 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 37272 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 33444 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 46210 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 37539 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 44570 hits  | 2 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks