Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
14.06.2006

Kum’a Ndumbè III: Un prince tout Afric’Avenir 

“ La modernité doit s’inscrire dans la tradition ”, explique Kum’a Ndumbe III, prince de sang dont les ancêtres régnaient sur le royaume Bèlè-Bèlè qui comprend les actuels villages de Bonassama, Bonabéri, Bonendalé, Bojongo, Sodiko, Bonamatoumbé et les îles Djebalè. C’est donc naturellement qu’il a implanté sa fondation, Afric’Avenir, au cœur de son ancien fief : Bonabéri. “ J’ai décidé, en 1993, de créer une fondation afin que le peuple africain puisse se relever : se purifier puis renaître ”, explique-t-il, installé dans sa bibliothèque où jonchent des dizaines d’ouvrages sur l’Afrique, dont un des plus anciens date de 1887. “ Ces livres traitent de l’histoire africaine mais sont pourtant difficilement trouvables au Cameroun. J’ai voulu que cette fondation puisse servir de lieu de recherches. ” Pour le prince, la tragédie vécue par l’Afrique est une des plus douloureuses et des plus longues, se perpétuant encore aujourd’hui sous le joug des dictateurs du continent. “ Mais, j’ai la certitude qu’après cinq siècles de déshumanisation, l’Afrique accouchera d’un trésor ! ”, affirme-t-il, confiant.
Sa lignée princière lui impose certaines responsabilités auxquelles il ne veut pas se dérober. Après dix ans passés à l’étranger où il a fait ses études, Kum’a Ndumbe III décide de s’investir pour la “ renaissance ” de son pays. Docteur en études germaniques et histoire, major de promotion, Kum’a Ndumbe III obtient facilement, à la sortie de la fac en 1970, un poste d’enseignant à l’Université de Lyon. Il est aussi professeur à l’Université de Berlin, et dès 1979 à celle de Yaoundé. “ Ainsi, j’ai passé vingt ans entre deux continents : l’Europe et l’Afrique. ” Mais la fondation qu’il crée a besoin de lui : il décide donc de s’installer définitivement dans la ville qui l’a vu naître. “ Je voulais créer un endroit où le citoyen puisse se ressourcer afin de comprendre d’où il vient, pour savoir où il va. Et la tradition est une façon de se ressourcer ! ” Pour le prince, “ un être humain qui n’a plus de tradition est une personne sans âme qui devient un déstabilisé de la modernité. ” Dans une perspective presque religieuse, le prince entend offrir "aux Africains en général, aux Camerounais en particulier, ainsi qu’à nos amis du Nord, la possibilité de se réconcilier avec l’univers, avec les ancêtres."

Entre tradition et modernité
De ses expériences, en Afrique et en Europe, l’universitaire a constaté que l’homme moderne se comportait en maître du monde. “ C’est une erreur de croire une chose pareille ! Quand on va sur la lune, on ne fait que découvrir des lois qui existent depuis des millénaires, on n’invente rien ! L’homme n’est qu’une partie de cet univers qu’il doit respecter. ” Il est intransigeant sur les méfaits de la colonisation : “ Les structures coloniales et post-coloniales ont dépouillé l’Africain de son âme et l’éducation contemporaine ne fait que recoloniser mentalement nos enfants. ” D’où son initiative de créer un espace entièrement dédié aux Africains et à leurs cultures. “ Nous organisons des forums de dialogue sur des thèmes qui intéressent les Camerounais comme le rôle des écoles ou des églises, les stratégies de survie, sur le tribalisme, les conséquences du Sida… ”
Autre initiative pour que les Africains se réapproprient leur culture : le mois du cinéma africain qui se termine ce samedi (le 17 juin). “ Comme l’Africain a été détourné de lui-même, il ne veut plus découvrir sa propre culture ! Et changer les mentalités est un travail de longue haleine. ”, constate le prince. Ainsi, cet événement n’a pas eu le succès escompté : “ Le cinéma n’est pas encore entré dans les mœurs des habitants de Douala contrairement aux forums qui font, à chaque fois, salle comble. ” Mais, l’action de cet homme ne s’arrête pas là. Amoureux des lettres, le prince a publié non moins d’une quarantaine d’ouvrages dont une dizaine récemment publiée en langue allemande.
“ J’ai constaté qu’il était plus aisé de trouver mes livres à Cuba qu’au Cameroun ! ”, ironise l’écrivain. Ainsi, au travers de pièces de théâtre, de recueils de poèmes ou d’essais politiques, Kum’a Ndumbe III scrute la culture et l’histoire du continent africain. “ Dans la pièce “Kafra Biatanga”, qui est un jeu de mot à partir de Biafra Katanga, j’ai voulu réfléchir sur la façon dont on fabrique une guerre. Dans “Lumumba”, je dresse une satire historique sur l’héritage de la corruption depuis la colonisation… L’Afrique est très souvent au cœur de mes réflexions. ” Actuellement le prince écrit un ouvrage de science politique sur la prévention des conflits. “ L’avenir de l’Afrique réside dans sa capacité à inventer son futur. Et cela ne pourra être fait que si le passé est maîtrisé ! ”



Par Fabienne PINEL (Stagiaire)
Le 14-06-2006
lemessager.net
 

Source:  | Hits: 12565 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 21456 hits  | 0 R)

  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 15629 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 12583 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 17241 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 13866 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 21814 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 15881 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 15057 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 14211 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 17987 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 16610 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 15232 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 11292 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 22484 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 20153 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 21589 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 43370 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 19455 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 19650 hits  | 1 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 17485 hits  | 0 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 16731 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 10888 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 28046 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 11682 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 26789 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 19680 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 18657 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 16059 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 22661 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 18366 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 20396 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 26967 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 20624 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 20745 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 17443 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 14440 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 19691 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 12719 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 19105 hits  | 0 R)

  Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine
( | 27.12.2006 | 18999 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 15823 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 16239 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 29518 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 15603 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 12624 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 12485 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 12128 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 26764 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 15606 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 17005 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks