Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
12.07.2006

Nécrologie : L`inhumation d`Essaka politisée 

Le vœu de Gustave Essaka n`aura finalement pas été réalisé. De son vivant, le premier Triumvir avait souhaité être inhumé à Njo Njo, pour reposer auprès de sa défunte mère. Mais sa qualité d`homme politique en aura décidé autrement. Samedi 15 juillet, vers 17 heures, son corps a été mis deux mètres sous terre au cimetière de Deïdo. Sa famille paternelle, originaire de Deïdo, en avait décidé ainsi, malgré l`envie de certains de ses enfants de faire respecter la volonté de leur père. Ceux-ci se sont finalement pliés à la décision du chef de la famille Bonamoussongo à laquelle appartenait Gustave Essaka Nganguè. Néanmoins, une veillée a été organisée par la famille maternelle du défunt, vendredi soir, à Bali, loin de celle qui se tenait au mausolée des King Deïdo. Sa Majesté Essaka Ekwala, le King des Deïdo, a d`ailleurs tôt fait de lever toute équivoque dans son allocution durant les cérémonies. "Le corps d`Essaka est venu ici parce qu`il a toujours servi notre communauté et celle-ci voulait lui rendre hommage", a-t-il expliqué aux quelque 400 personnes présentes aux cérémonies.

"Homme d`honneur"
Plusieurs personnalités étaient présentes aux obsèques du premier Triumvir. Le gouverneur de la province du Littoral, le secrétaire général de la Communauté urbaine de Douala, le préfet du Wouri ainsi que le maire de Douala 1e et le sous-préfet de Douala 5e, sont venus dire Adieu à Essaka. La classe politique était quant à elle représentée par des visages peu connus, en dehors de Fritz Ngo, le président du Mouvement écologiste et d`Anicet Ekanè, le président du Manidem. Ce dernier a par ailleurs été ulcéré de ne pouvoir faire un témoignage à son ami de toujours. La parole aura plutôt été accordée aux personnalités administratives présentes. Le Préfet du Wouri, Bernard Atebede, a transmis le message de condoléances du président de la République à la veuve et à la famille éprouvée, ainsi qu`aux militants de la Dic. Le gouverneur a reconnu en Gustave Essaka un grand patriote.

L`intervention du secrétaire général de la Communauté urbaine de Douala, Joachim Essama, aura retenu l`attention de toute l`assistance. "Gustave Essaka était un grand Républicain", a-t-il déclaré avant de poursuivre que son collaborateur avait trois rêves. "Gustave Essaka rêvait du bonheur de la cité, de la conciliation entre les hommes politiques et enfin du retour de l`intégrité morale au sein de la population camerounaise", a-t-il affirmé. Autre témoignage poignant, celui de sa fille. "Sa passion pour le Cameroun était sans limites", a affirmé celle-ci avant d`informer que "le Cameroun était le lieu de sa destinée." Parlant au nom de ses frères et sœurs, elle a affirmé que "les paroles de notre père constituent un héritage spirituel pour nous." Dans les propos de tous les intervenants, l`on a pu noter que tous les intervenants gardaient de lui l`image d`un homme intègre, un homme d`honneur.

Tous ont voulu donner de lui l`image d`un homme très important, mais l`on se souvient que Gustave Essaka était décédé le 29 juin dernier, sans que quiconque ne lève le petit doigt. La communauté urbaine de Douala, son employeur, a attendu jusqu`à deux jours avant sa mise en bière pour débloquer les fonds nécessaires à l`achat d`un cercueil, et pour les modalités liées aux obsèques.
Au moment où le cercueil de Gustave Essaka descendait dans le caveau, la veuve a craqué. Jusque-là forte et digne, elle a fondu en larmes, déchirée par la douleur. Elle vivra désormais seule. La Dic, le parti du premier Triumvir, tente déjà de lui survivre. Une semaine en effet après sa mort, un congrès extraordinaire s`était tenu et Souleyman Vepouyou, le troisième Triumvir, en a pris les rennes. Ils devront désormais compter sans leur guide.


Par Alain NOAH AWANA (Stagiaire)
Le Messager
 

Source:  | Hits: 24788 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 27133 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 24750 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 25737 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 23834 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 24320 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 27960 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 31436 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 27490 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 28088 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 27676 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 26646 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 30381 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 27729 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 29205 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 25586 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 24126 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 26099 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 31843 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 23567 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 21419 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 29865 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 32347 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 29443 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 28910 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 27977 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 24179 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 32288 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 22723 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 25020 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 27619 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 27675 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 26485 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 25592 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 23998 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 26856 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 26911 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 21662 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 27892 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 21734 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 28540 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 24481 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 32483 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 27015 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 22415 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 26603 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 24430 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 35594 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 27353 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 32116 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 40154 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks