Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
12.07.2006

Nécrologie : L`inhumation d`Essaka politisée 

Le vœu de Gustave Essaka n`aura finalement pas été réalisé. De son vivant, le premier Triumvir avait souhaité être inhumé à Njo Njo, pour reposer auprès de sa défunte mère. Mais sa qualité d`homme politique en aura décidé autrement. Samedi 15 juillet, vers 17 heures, son corps a été mis deux mètres sous terre au cimetière de Deïdo. Sa famille paternelle, originaire de Deïdo, en avait décidé ainsi, malgré l`envie de certains de ses enfants de faire respecter la volonté de leur père. Ceux-ci se sont finalement pliés à la décision du chef de la famille Bonamoussongo à laquelle appartenait Gustave Essaka Nganguè. Néanmoins, une veillée a été organisée par la famille maternelle du défunt, vendredi soir, à Bali, loin de celle qui se tenait au mausolée des King Deïdo. Sa Majesté Essaka Ekwala, le King des Deïdo, a d`ailleurs tôt fait de lever toute équivoque dans son allocution durant les cérémonies. "Le corps d`Essaka est venu ici parce qu`il a toujours servi notre communauté et celle-ci voulait lui rendre hommage", a-t-il expliqué aux quelque 400 personnes présentes aux cérémonies.

"Homme d`honneur"
Plusieurs personnalités étaient présentes aux obsèques du premier Triumvir. Le gouverneur de la province du Littoral, le secrétaire général de la Communauté urbaine de Douala, le préfet du Wouri ainsi que le maire de Douala 1e et le sous-préfet de Douala 5e, sont venus dire Adieu à Essaka. La classe politique était quant à elle représentée par des visages peu connus, en dehors de Fritz Ngo, le président du Mouvement écologiste et d`Anicet Ekanè, le président du Manidem. Ce dernier a par ailleurs été ulcéré de ne pouvoir faire un témoignage à son ami de toujours. La parole aura plutôt été accordée aux personnalités administratives présentes. Le Préfet du Wouri, Bernard Atebede, a transmis le message de condoléances du président de la République à la veuve et à la famille éprouvée, ainsi qu`aux militants de la Dic. Le gouverneur a reconnu en Gustave Essaka un grand patriote.

L`intervention du secrétaire général de la Communauté urbaine de Douala, Joachim Essama, aura retenu l`attention de toute l`assistance. "Gustave Essaka était un grand Républicain", a-t-il déclaré avant de poursuivre que son collaborateur avait trois rêves. "Gustave Essaka rêvait du bonheur de la cité, de la conciliation entre les hommes politiques et enfin du retour de l`intégrité morale au sein de la population camerounaise", a-t-il affirmé. Autre témoignage poignant, celui de sa fille. "Sa passion pour le Cameroun était sans limites", a affirmé celle-ci avant d`informer que "le Cameroun était le lieu de sa destinée." Parlant au nom de ses frères et sœurs, elle a affirmé que "les paroles de notre père constituent un héritage spirituel pour nous." Dans les propos de tous les intervenants, l`on a pu noter que tous les intervenants gardaient de lui l`image d`un homme intègre, un homme d`honneur.

Tous ont voulu donner de lui l`image d`un homme très important, mais l`on se souvient que Gustave Essaka était décédé le 29 juin dernier, sans que quiconque ne lève le petit doigt. La communauté urbaine de Douala, son employeur, a attendu jusqu`à deux jours avant sa mise en bière pour débloquer les fonds nécessaires à l`achat d`un cercueil, et pour les modalités liées aux obsèques.
Au moment où le cercueil de Gustave Essaka descendait dans le caveau, la veuve a craqué. Jusque-là forte et digne, elle a fondu en larmes, déchirée par la douleur. Elle vivra désormais seule. La Dic, le parti du premier Triumvir, tente déjà de lui survivre. Une semaine en effet après sa mort, un congrès extraordinaire s`était tenu et Souleyman Vepouyou, le troisième Triumvir, en a pris les rennes. Ils devront désormais compter sans leur guide.


Par Alain NOAH AWANA (Stagiaire)
Le Messager
 

Source:  | Hits: 24169 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 21619 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 24225 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 24221 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 21834 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 19846 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 19614 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 18737 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 18495 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 97094 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 32556 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 25495 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 22282 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 29099 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 31003 hits  | 1 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 17791 hits  | 0 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 17564 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 25462 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 23665 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 24132 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 28615 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 32091 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 24022 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 19870 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 21306 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 16917 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 30738 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 49049 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 19878 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 31272 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 23094 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 23355 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 21376 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 25822 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 23188 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 20952 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 21908 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 18249 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 18644 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 22206 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 21060 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 19699 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 19207 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 18847 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 18669 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 18099 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 17992 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 17122 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 25433 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 24370 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 24213 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks