Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.10.2006

L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano 

En deux romans, la Camerounaise Léonora Miano pointe les défaillances du continent. Terrible diagnostic dicté par un amour exigeant.

Valérie Marin La Meslée

Le Mboasu est ce pays imaginaire, et si cruellement ressemblant, de l´Afrique équatoriale où se situent les deux premiers livres de Léonora Miano. « Mboasu » signifie « chez nous » en douala, cette langue du Cameroun, son pays natal, dont quelques mots viennent, ici et là, sous la plume talentueuse de cette jeune femme de 33 ans. Adolescente, elle l´a apprise d´elle-même, en « mauvaise fille », puisque seul le français était parlé chez les Miano. Grandie au Cameroun dans une famille bourgeoise et cultivée, père pharmacien, mère prof d´anglais, Léonora voulait ainsi se « rapprocher des gens ». Dès l´âge de 8 ans, elle trouve dans l´écriture un espace où s´exprimer sans être « contrariée ». Jetée dans l´arène depuis qu´elle est publiée à Paris, où elle est venue poursuivre ses études après le bac, elle doit aujourd´hui répondre aux attaques de lecteurs qui ne lui pardonnent pas de dire du mal de l´Afrique...

Ces joutes ne sont pas pour déplaire à l´auteur de « L´intérieur de la nuit », paru l´an dernier : un premier roman d´une stupéfiante beauté tragique relatant une scène de meurtre rituel. Léonora Miano y posait, sur des pratiques de cannibalisme, le regard d´une jeune fille d´aujourd´hui de retour dans son village natal après ses études en France. Dans le second, « Contours du jour qui vient », elle laisse son héroïne, Musango, 12 ans, décrire, en s´adressant à sa mère qui l´a chassée de son village, l´accusant d´être possédée du démon, l´état d´un pays détruit par la guerre, où les enfants sont livrés à la rue, à la merci d´un nouveau mal : les sectes prétendument religieuses.

La vérité, d´abord, importe à la jeune femme, qui châtie l´Afrique autant qu´elle l´aime, d´un amour « violent et exigeant ». Aînée de trois soeurs, Léonora Miano a toujours eu un « sens aigu de la gravité de l´existence », et avoue ne pas savoir « écrire des choses gaies », mais ponctue ses propos d´un mélodieux éclat de rire, réservant l´expression intense de la douleur aux heures passées devant la page lorsqu´elle se plonge dans cette nuit dont elle voudrait voir l´Afrique sortir plutôt que de « cultiver ce repli identitaire fasciste que l´on rencontre chez des Africains là-bas, comme ici ».

En mars, Léonora Miano est revenue au Cameroun après quinze ans d´absence, prête à en découdre avec ses lecteurs : « on m´a demandé ce que je faisais pour la cause des noirs. Mais il n´y a pas de cause qui ne soit que celle des noirs. Je ne me reconnais pas dans ces chants de la "noirie". La souffrance humaine est universelle. »

Elle montre pourtant dans ses livres à quel point l´injure (exemple, « la saleté ne tue pas le nègre ») a été intériorisée en Afrique : « parce que les gens ont vraiment cru qu´ils étaient inférieurs, parce qu´il y a cette terrible fragilité dans l´estime de soi. Mais ce que l´on croit compte avant tout et, si elle croit en elle, l´Afrique peut arriver à envisager son avenir. Nous ne sommes pas le seul continent dont les gens ont été livrés sans neurones ! A nous de nous révolter. »

Férue d´histoire et politisée depuis l´ado-lescence, Léonora Miano est une grande lectrice. Y compris des rapports des ONG... « Ce que j´écris dans mes livres est moins pire que ce qu´ils révèlent, mais la littérature peut mettre sur la place publique ce linge sale qu´on préfère ne pas laver en famille. »

« L´intérieur de la nuit », de Léonora Miano (Pocket) et « Contours du jour qui vient » (Plon, 275 pages, 18 E).
© le point 05/10/06 - N°1777 - Page 116 - 579 mots
 

Source:  | Hits: 19016 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Interview: Sergeo Polo
( | 15.05.2006 | 22649 hits  | 0 R)

  Rigobert Song
( | 13.05.2006 | 24988 hits  | 0 R)

  Bonne fête Maman! Ngand´a bwam a Muto !!!
( | 13.05.2006 | 18404 hits  | 0 R)

  SAMUEL EBOUA : UNE DECENNIE AVEC LE PRESIDENT AHIDJO
( | 12.05.2006 | 30844 hits  | 0 R)

  la paix, la paix, la paix. MUSANGO, MUSANGO, MUSANGO
( | 11.05.2006 | 22359 hits  | 0 R)

  LA DIGNITE HUMAINE....par Pr. Ebenezer Njoh Mouelle
( | 09.05.2006 | 27247 hits  | 0 R)

  Les Descendants des Pharaons à travers l´Afrique
( | 07.05.2006 | 30725 hits  | 0 R)

  COMPRENDRE L´ENJEU DE L´EGYPTE PHARAONIQUE
( | 07.05.2006 | 22909 hits  | 0 R)

  Sawa & Réligion Chrétienne
( | 06.05.2006 | 39216 hits  | 3 R)

  Grand Sawa : La sawanité d’abord, le pansawanisme ensuite, le sawatriotisme toujours.
( | 03.05.2006 | 30762 hits  | 2 R)

  SAWANITE : LE PRACTICISME COMMUNAUTAIRE ET DU PEUPLE
( | 01.05.2006 | 23402 hits  | 0 R)

  3e assemblée générale du grand mouvement des ressortissants Grand Sawa
( | 27.04.2006 | 27860 hits  | 0 R)

  L’idée du Grand Sawa ravivée au Cameroun
( | 25.04.2006 | 26450 hits  | 1 R)

  PEUPLE SAWA: APRES LA PLUIE LE BEAU TEMPS
( | 22.04.2006 | 27718 hits  | 1 R)

  Gardien de l’Oryx de Douala : Tokoto Rodolphe n’est plus
( | 19.04.2006 | 21608 hits  | 0 R)

  Programme des Activités du 15 ème Anniversaire du CESA
( | 19.04.2006 | 18294 hits  | 0 R)

  LES MALIMBA AUJOURD´HUI
( | 15.04.2006 | 26434 hits  | 0 R)

  LES MALIMBA : CONCLUSION
( | 15.04.2006 | 25667 hits  | 0 R)

  LANGUE ET CULTURE
( | 15.04.2006 | 25242 hits  | 0 R)

  ORGANISATION SOCIALE
( | 15.04.2006 | 24638 hits  | 0 R)

  Organisation de la Communauté Traditionnelle
( | 15.04.2006 | 24441 hits  | 0 R)

  Les MALIMBA et la réligion chrétienne
( | 14.04.2006 | 38421 hits  | 1 R)

  L´HISTOIRE ET LES HOMMES
( | 14.04.2006 | 25199 hits  | 0 R)

  BONA SAWA O BOHO ou LA LUTTE CONTRE LA DIALECTIQUE DE L’INERTIE
( | 11.04.2006 | 28143 hits  | 1 R)

  ASSOCIATION DES SAWA A DES ICONOGRAPHIES INADEQUATES AU CONTEXTE DU SITE INTERNET.
( | 11.04.2006 | 22900 hits  | 0 R)

  SAWANITE : LES RAISONS D´ESPERER
( | 10.04.2006 | 21829 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA POINT DE PANIQUE: NOUS VAINCRONS
( | 09.04.2006 | 29801 hits  | 2 R)

  La guerre de résistance
( | 08.04.2006 | 31559 hits  | 0 R)

  LA SAWANITE EN PANNE
( | 06.04.2006 | 23300 hits  | 0 R)

  Le déclenchement de hostilités
( | 04.04.2006 | 24403 hits  | 0 R)

  INTOLERANCE: La véhémence des passions est parfois mauvaise conseillère.
( | 01.04.2006 | 22317 hits  | 0 R)

  Repères de la Communauté
( | 30.03.2006 | 24515 hits  | 0 R)

  LES SAWA NE SONT PAS ENDORMIS, ILS VEILLENT
( | 27.03.2006 | 20105 hits  | 0 R)

  ORIGINES & MIGRATIONS
( | 22.03.2006 | 30093 hits  | 0 R)

  Les Malimba au Cameroun
( | 16.03.2006 | 29034 hits  | 0 R)

  SAWANITE: NOUVELLES PROPOSITIONS
( | 15.03.2006 | 24164 hits  | 0 R)

  The Origins of the Isubu of Bimbia
( | 06.03.2006 | 26202 hits  | 0 R)

  Ndoumbé Léa : libéro malgré lui !
( | 28.02.2006 | 22650 hits  | 0 R)

  Adalbert Mangamba
( | 28.02.2006 | 22404 hits  | 0 R)

  Mbappé Leppé : le Maréchal
( | 24.02.2006 | 32981 hits  | 0 R)

  Patrick Mboma: Le Médiateur
( | 24.02.2006 | 20970 hits  | 0 R)

  Jean-Pierre TOKOTO
( | 21.02.2006 | 23301 hits  | 0 R)

  Gladys Epangue
( | 19.02.2006 | 27675 hits  | 1 R)

  Francoise Mbango Etone, The Bulldozer
( | 19.02.2006 | 20204 hits  | 0 R)

  Isaac Sinkot : la révélation d’Abidjan 84
( | 17.02.2006 | 27856 hits  | 0 R)

  Charles LEA EYOUM
( | 17.02.2006 | 25480 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com Sport !
( | 17.02.2006 | 18782 hits  | 0 R)

  Interview accordée à Peuplesawa (PPS) par NGANDO
( | 12.02.2006 | 27236 hits  | 0 R)

  REUNION DES SAWAS DU MONDE ENTIER
( | 07.02.2006 | 30713 hits  | 1 R)

  Manu Dibango
( | 30.01.2006 | 27857 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks