Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
28.06.2011

Lettre Ouverte d´un Africain au Président Obama et à Sarkozy 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre Ouverte d´un Africain au Président Obama sur sa guerre en Libye

Monsieur le Président Obama,

C’est le cœur saignant de douleur que je vous écris cette lettre pour vous prier de bien vouloir écouter le message que la Chambre des Représentants Américaine vous a envoyé hier 24/06/2011 en rejetant le texte autorisant l´intervention militaire des Etats-Unis en Libye, et de mettre fin à l’agression en cours contre le peuple Libyen avec les prétextes des plus extravagants comme celui de dire que c´est pour les protéger.

Il y a 3 ans que vous avez enflammé tout un continent, le continent africain durant les primaires des élections présidentielles du parti démocrate. Et lorsque vous avez été élu président, nous avons cru voir en vous, ce fils d´Afrique qui avait réussi et qui pouvait désormais servir de référence pour 1 milliard d’Africains, vous sembliez ce héros que nous n’avons jamais connu, parce que nos héros ne sont devenus des légendes que pour l´émotion suscitée par leur brève vie (tous tués par les Européens).

Avec votre élection à la Présidence des Etats-unis d´Amérique, nous avons cru un instant voir ce demi-dieu Noir que l’Afrique se cherche encore après tant d´années de honte au contact de l´Europe. Oui Monsieur le Président, nous savions bien que vous aviez été voté par les Américains pour faire les intérêts de votre pays, mais que voulez-vous? Penser que vous étiez aussi notre Président, que vous aviez nos gènes, que vous étiez aussi notre frère Noir est un rêve que nous avons tous fait les yeux bien ouverts. Nous vous avons tous vu comme quelqu´un des nôtres, comme quelqu’un qui était capable de comprendre mieux que tous les autres puissants de la terre, les plaies et les souffrances des Africains. Nous avons porté vos t-shirts, nous avons entonné votre refrain YES WE CAN, mais dans nos têtes en Afrique, nous lui avions donné une autre signification, c’était l’explication que ce destin qui semblait figé d’une race maudite avait tout d´un coup pris le train, le même train de l´évolution des autres races. CHANGE ! en effet.
Dans le plus profond village reculé d’Afrique, nous avons chanté votre nom, parce que vous nous avez donné l’espoir, l’espoir d’un véritable changement. Vous avez donné à la jeunesse africaine l’enthousiasme qu’aucune campagne de sensibilisation n’aurait permis d’atteindre. Lorsque vos adversaires politiques vous attaquaient sur vos actions, nous étions dans l´incapacité même de comprendre leurs raisons, les classant tous et de façon expéditive comme des racistes, tellement nous étions fous de vous.

Et puis, ont commencé vos premières maladresses sur l’Afrique que nous avons toujours regardées avec beaucoup de tolérance et d´indulgence. Puis les maladresses se sont progressivement transformées en fautes politiques et puis en humiliation et pour finir en agression pure et simple. La dernière et la plus grave est l’agression contre la Libye.
Lorsque le 20 Janvier 2009 vous avez prêté serment sur la bible de votre illustre prédécesseur : Abraham Lincoln, devenant ainsi le 44ème président des Etats-Unis d’Amérique, ce geste hautement évocateur a symbolisé à nos yeux, l’espoir de la rencontre et de la réconciliation qui n’a jamais eu lieu entre Européens et Africains, entre Blancs et Noirs. Ce jour a marqué pour le peuple américain et pour le peuple africain, liés par un passé douloureux, l’espoir d’un début de fraternité basée sur une relation de respect mutuel, une relation plus juste et apaisée. Tout au moins, c´est ce que nous pensions et espérions.

Mais après plus de 2 ans de votre présidence, la chaleur que vous aviez suscitée dans nos cœurs en Afrique s’est vite transformée en douche froide et le feu de l’espoir que vous aviez su allumer en nous s’est vite éteint par la marée destructive de l´océan de vos bombes contre le peuple africain (120 missiles Cruise en une nuit sur une capitale: Tripoli). Plus nous avons appris à vous connaitre à travers vos actes réels en Côte d’Ivoire et en Libye et plus nous avons peur de vous. Votre politique africaine qui pèche par son arrogance et l´orientation de vous ranger derrière les puissants pour écraser les faibles vous classera dans l´histoire à l’opposé de la voie suivie par le président Abraham Lincoln.

Nous n’attendions pas grand-chose de vous habitués comme nous sommes à porter notre croix sans hurler, sans gémir, sans nous plaindre, mais nous espérions pour le moins, que vous seriez neutre dans la relation Oppresseurs-Opprimés qui sévit encore aujourd’hui entre l’Europe et l’Afrique. A notre surprise, vous avez choisi votre camp, celui de nos oppresseurs. Et vous avez mis en jeu des moyens conséquents pour freiner notre désir d´émancipation, pour étouffer notre élan de liberté.

Mais détrompez-vous Monsieur le Président Obama, parce qu´il y a longtemps que la jeunesse africaine est débout et a compris grâce au monde globalisé, combien votre système avait asservi leurs parents, mais aussi que notre misère, notre souffrance, nos humiliations ne sont pas irrémédiables, ne sont pas inscrites dans le marbre. Car comme l’a dit le président Abraham Lincoln à un visiteur à la Maison Blanche, « Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps ; vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps ; mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps ». 5 siècles de tromperie de vos alliés sont mis à l’épreuve par l’avènement d’une nouvelle époque de fin de règne de l’oppresseur. Nous nous sommes rendus à l´heure du bilan, à l´épilogue de l’histoire, de Notre histoire commune.
Celle-ci démarre le 16 juin 1452, lorsque le 208ème pape Nicolas V à travers la bulle papale dénommée : Dum diversa, autorise le roi du Portugal Alfonse V à déporter et réduire en esclavage les populations de Guinée (Afrique), c’est le début d’une longue période sombre pour l’Afrique. La découverte de l’Amérique en 1492 va empirer le sort de nos ancêtres avec la multiplication de leurs déportations vers le nouveau monde pendant 4 longs siècles, et ce calvaire durera jusqu’à un homme : ABRAHAM LINCOLN.

Le 1er Janvier 1863, Abraham Lincoln proclame l’émancipation des esclaves pendant la guerre la plus meurtrière des Etats-Unis : Guerre de sécession, avec 620.000 morts suivi de son assassinat en avril 1865. A l´époque, les agriculteurs esclavagistes du Sud sont plus riches que les industriels du nord. Mais en 1880, 15 ans après Lincoln, le taylorisme (travail à la chaine) va changer la donne faisant augmenter de façon exponentielle les profits des usines rendant depuis lors les industriels du Nord plus riches que les agriculteurs du sud, ex-esclavagistes. Ce qui donne des idées à l´Europe jusque là privée de la manne que lui apportait le très lucratif trafic des esclaves. L´Europe doit répondre à une question : comment profiter des avantages des industriels du Nord des Etats-Unis, tout en conservant ceux des esclavagistes du Sud ? La réponse est tout trouvée et s´appellera la COLONISATION DE L´AFRIQUE.

Jean-Paul Pougala
Genève le 25 Juin 2011

Télécharger la lettre complète avec illustrations de Brother Metu- ici
.............


Lettre Ouverte d´un Africain à Sarkozy

Depuis votre arrivée au pouvoir, vous avez fait des choix précis et assumé de faire des Africains en particulier, un bouc émissaire des problèmes qui affligent la France. Vous avez ouvert la boîte de Pandore qui a permis l´explosion des pires sentiments racistes dans ce pays contre les Africains. Et je vous écris cette lettre pour vous manifester ma colère assumée (aussi) et ce cri de colère l´est aussi pour tous ceux qui parce que malades, parce qu´analphabètes, parce que timides ou pour mille autres raisons ne peuvent pas vous parler directement de toutes les frustrations que vous leur procurez dans l´espoir que vous saurez corriger la donne pour la fin de votre mandat présidentiel.

1- La France ne peut pas accueillir 900 millions de pauvres africains


Monsieur le Président, l´Afrique se porte bien, très bien grâce à ce qu’on appelle la « globalisation » et que je désigne tout simplement par « le 21ème siècle ». Au 21ème siècle donc, l’Afrique connaît le premier vrai développement humain de son histoire moderne. Et l’essentiel du flux migratoire se passe désormais à l’intérieur même de l’Afrique. Il y a toujours plus d´écoles qui se construisent, plus d´hôpitaux, plus de routes bitumées, plus de réseaux de chemin de fer, plus de lignes téléphoniques, plus de journaux.

Grâce à son deuxième satellite RQ1R de RASCOM, mis en orbite le 4 août 2010, les conversations téléphoniques africaines ne transitent plus par l´Europe, faisant économiser au passage 400 millions de Dollars par an que l’Europe encaissait sans rien faire sur les conversations entre pays africains, les villages africains sont en train de se connecter progressivement à Internet à travers le système WMAX etc...
Monsieur le Président, point besoin de vous inquiéter du milliard d’Africains pauvres qui envahiraient en France, puisqu’ils vivent toujours mieux que nous de la diaspora, que nous, Africains de France. Pendant ce temps, il y a le divorce qui se consomme chaque jour entre l’Europe et l’Afrique au profit des États-Unis d’Amérique et de la Chine qui ne viennent pas avec le bla-bla-bla, mais avec de l’argent, avec beaucoup d’argent et cela semble fasciner dirigeants et hommes de la rue, car les résultats se voient immédiatement. Le président Sénégalais Wade affirmait il y a 2 ans que 10 ans de coopération avec la Chine avait procuré à l’Afrique plus de ce que cette dernière avait eu en 1.000 ans de relations avec l’Europe. C’est tout dire.

- Pendant que la Chine ouvre son marché aux produits manufacturés africains depuis 2001, pour favoriser la création d’un embryon d’industrialisation,

- Pendant que les États-Unis à travers le plan AGOA depuis l’an 2000 ouvrent leur marché aux produits manufacturés en Afrique Subsaharienne, faisant que des pays comme l’Angola en exportant pour 1,7 milliards de dollars de textile vers les USA passent en 2 ans de pays exportateurs de coton à pays importateurs du même coton pour transformer et servir les très nombreux clients américains,

- Pendant que les pays comme le Lesotho voient leur richesse dépendre de 75% de ce plan AGOA en exportant les vêtements professionnels, chaussettes vers les USA,

- L’Union Européenne se lance dans une opération de ce qu’on appelle en Afrique : Arnaque Publique Européenne (APE), forçant les rares pays comme le Cameroun à signer un contrat qui fait perdre à ce seul signataire de l’Afrique centrale, 200 milliards d’Euros de recettes douanières en 20 ans. Ce n’est pas moi qui le dis, mais c’est le résultat d’un rapport du Ministère Camerounais des Finances dénommé : "étude d´impact budgétaire de l´Ape intérimaire", et réalisé sous la conduite du Professeur Christian Emini, chercheur et enseignant à l’Université de Yaoundé II.

Selon cette étude, rendue publique par le ministre lui-même à travers une conférence à l’hôtel Mont-Fébé de Yaoundé, l´impact de cet accord avec l’Union Européenne sur la période 2010-2030 pour l´économie Camerounaise est cauchemardesque : manque à gagner de 29 milliards de Fcfa en 2010, avant d´atteindre un cumul de 7.000 et 13.000 milliards Fcfa respectivement en 2023 et 2030, c’est-à-dire environ 200 milliards d’Euros que le contribuable Camerounais devra débourser afin d’assurer que les excédents de production de l’Union Européenne détruisent la faible et inexistante production de ce pays Africain.

Jean-Paul Pougala
Genève le 25 Juin 2011


Télécharger la lettre complète avec illustrations de Brother Metu- ici 

 

Les deux documents sont d´une extrême excellence. Nous recommandons les Sawanautes de les télécharger et les distribuer le plus possible.
Chacun peut contribuer à sa manière à cette nouvelle lutte pour la libération de l´Afrique. Ceux qui qui sont des traducteurs peuvent traduire les lettres en d´autres langues, surtout en Anglais, pour que nous les distribuons dans les médias américains.

Brother Metu

 

 

Source:  | Hits: 30259 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 23536 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 24316 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 22606 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 23032 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 26395 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 30035 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 26077 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 26632 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 26375 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 25044 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 28734 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 26294 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 27648 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 24285 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 22783 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 24522 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 30154 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 22218 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 20247 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 28416 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 30783 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 28061 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 27480 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 26574 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 22810 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 30815 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 21487 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 23793 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 26148 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 26337 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 24990 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 24255 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 22737 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 25528 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 25489 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 20563 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 26542 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 20555 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 26950 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 23251 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 30790 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 25551 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 21192 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 25212 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 23274 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 34288 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 26109 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 30595 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 38326 hits  | 0 R)

  In Memoriam: Mbella Sonne Dipoko - The Bard Who Dared To Be Different
( | 13.02.2010 | 25019 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks