Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
22.04.2007

Dibombari: Yvonne Ngo Mbebga - Combattre l’exode rural par la culture 

Sculpteur, elle explique sa logique de création et le défilé de mode qu’elle a organisé le 20 mai.
Propos recueillis par Marion Obam
Mutations

C’est la sculpture qui vous a fait connaître à Douala il y a quelques années. Aujourd’hui vous revenez avec la mode. Comment s’est opérée cette mutation ?
Ce n’est pas un choix que j’ai fait, mais c’est une complémentarité. Ce qui m’a amené à avancer vers le vêtement, c’est ce qu’à l’époque je ne faisais que les accessoires comme les bijoux, les sacs et les chaussures. Mais les personnes à qui je les vendais avaient du mal à trouver des vêtements qui aillent avec ces accessoires. C’est pour cela que je préfère désormais décorer les tenues avec mes accessoires. Cependant, c’est une idée que j’avais depuis le début de ma carrière d’artiste. Car comme je savais seulement faire la couture à la main, ce qui est très onéreux, je ne pouvais pas confectionner des tenues en série avec des bijoux qui les accompagnent sans avoir acquis une formation adéquate. Aujourd’hui c’est chose faite et avec la maturité, je peux aujourd’hui explorer d’autres domaines que la sculpture.

Le défilé de mode à ciel ouvert que vous avez organisé le 20 mai à Dibombari visait quel objectif ?

C’était pour montrer une autre approche à la jeunesse. Car je ne comprends pas pourquoi les jeunes sont des inconditionnels de l’exode rural. Moi je vis au village, à Dibombari, et je ne viens en ville que pour le ravitaillement. Moi je trouve tout mon matériel de travail en brousse : écorces d’arbre, palmistes, amandes, noix de coco, raphia, bois, etc. Il faut que les jeunes comprennent que vivre en campagne n’est pas un échec, une malédiction. La nature est généreuse et on peut tout y trouver pour s’exprimer et avoir son gagne-pain, que ce soit dans la mode, la sculpture ou le mobilier. Il suffit de se mettre au travail. Il faudrait que les Camerounais, et même les Africains, sachent que porter des bijoux qui viennent de la forêt leur donne une identité culturelle. Ils doivent accepter leur histoire, leur héritage

Pourquoi avoir choisi le 20 mai pour montrer votre nouvelle option de travail ?

C’est une date importante pour tous les Camerounais, car elle est le symbole de la réunification. Pendant le défilé du 20 mai 2007, à la Sous-préfecture de Dibombari, un carré de mannequins de l’agence Afriweek a présenté ma collection. Dans l’après-midi un défilé de mode a permis de voir aussi bien les vêtements que les accessoires. C’était une occasion de communier avec tout le pays, en montrant un travail singulier qui met les matériaux naturels camerounais en exergue.

Comment rendez-vous le bois, les amandes, le raphia non irritable à la peau?

C’est vrai que le matériel que j’utilise est rêche. Mais avant toute utilisation, il y a un travail de trie, de sélection, de lavage, de nettoyage et de séchage, qui s’effectue. Il y a deux options : la première c’est que je décore les vêtements avec les bijoux, des cauris, des amandes etc. De sorte que c’est uniquement le tissu qui touche la peau. Pour les vêtements qui sont en contact avec la peau, les matériaux utilisés sont soignés, traités, poncés et vernis. Après cela, ils ne représentent plus aucun danger. Avant de lancer une ligne comme cela a été le cas le 20 mai dernier, il y a des essais qui sont faits. Beaucoup de tenues n’ont pas été retenues parce qu’inconfortables ou que le tissu ne supportait pas le matériel posé dessus. C’est après toutes ces étapes que les tenues de ville et celles de soirée, les kabas, le sandja et les vêtements pour enfants sont sélectionnés.
 

Source:  | Hits: 20989 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 21854 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 21476 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 21500 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 24397 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 20768 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 24020 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 21487 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 20463 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 25604 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 23456 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 21167 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 29494 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 27188 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 19322 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 30167 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 27038 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 29684 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 23512 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 32823 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 36292 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 35650 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 24657 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 23062 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 30464 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 28915 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 27853 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 42916 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 36392 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 39429 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 22726 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 47376 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 42497 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 31238 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 31162 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 30517 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 29984 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 29353 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 29137 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 29085 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 28690 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 19436 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 30801 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 36893 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 23903 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 23289 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 31224 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 26490 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 17360 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 21184 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 23969 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks