Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


16.08.2007

l’héritage de Rudolph Douala Manga Bell 

Débat houleux sur l’héritage de Rudolph Douala Manga Bell
Le célèbre roi des Bellois est entré au panthéon des patriotes. Mais les principaux axes de son combat restent méconnus.

“ Que reste-t-il du combat de Rudolf Duala Manga Bell ? ” Tel est le thème de la conférence donnée la semaine dernière à Douala par Martin Ntoné Kouo et Me Evelyne Mandesi Bell, dans le cadre des cérémonies marquant la 93è commémoration de la mort du chef historique Sawa. Les exposés de ces conférenciers ont suscité un débat contradictoire. Il est reproché aux conférenciers de réduire l’œuvre du roi Rudolf Duala Manga Bell à celle d’un simple chef de clan, et de remener son combat aux revendications foncières. Après des échanges très houleux, toutes les parties arrivent à la conclusion que le règne du roi Rudolf Duala Manga Bell a été celui d’un homme prônant la paix et le rassemblement. “ Restez unis et solidaires, c’est le moyen de triompher de vos ennemis. ” Telle était sa dernière confidence à la veille de sa pendaison.

Il reste que son combat, mieux son plaidoyer dans le contentieux domanial contre le pouvoir colonial, demeure la démarche fédératrice et fondatrice de la nation camerounaise. “ Ce qui fait de lui, pas simplement une icône Douala, mais une légende nationale ”, relève Suzanne Kalla Lobe. A ce titre, les idéaux défendus par Rudolf Duala Manga Bell en sont un héritage pour le peuple camerounais, même si la communauté Sawa en général et la communauté Bele Bele en particulier se glorifient de ses exploits et en font un exemple. D’où le cri de ralliement “ Ngum a jemea ! (La foi inébranlable !)”, scandé pendant les différentes cérémonies marquant la commémoration. Car, pour le peuple camerounais, son combat a été celui d’un nationaliste. A ce titre, il inspire des valeurs de patriotisme, de courage, de paix, de plaidoyer et de la non-violence.

Historique

Le Tet’ekombo a été créé pour redonner vie à cette œuvre grandiose et valoriser ses valeurs. “ Il s’agit de célébrer le héros, le martyr, le mythe, la légende, pour davantage le faire connaître.” Chaque année, la communauté Sawa en général et Bele Bele en particulier organise les festivités commémoratives de la mort du roi Rudolf Duala Manga Bell. Dimanche 12 août, la mobilisation était encore plus grande. La cérémonie de clôture a été marquée par trois temps forts : le culte œcuménique à la paroisse Uebc Dipita Bali, l’inauguration du tissu Bona Bele et une procession dans la ville de Douala. “ Il n’est plus question de pleurer, mais de rendre hommage à Rudolf Duala Manga Bell”, précise Dina Manga
En 1910, Théodore Seitz, gouverneur allemand au Cameroun, soutient un projet d´urbanisation dit “ Gross Douala ” qui doit faire de la ville, l´un des plus grands ports d´Afrique. Il est prévu pour cela, d´exproprier les Duala (et les noirs en général) des plateaux Joss, Akwa et Deido, leur lieu d´habitation traditionnel devant devenir la ville européenne. De nouveaux lotissements (New-Bell, New-Akwa, New-Deido) seront aménagés à l´arrière du pays pour les autochtones, selon le nouveau plan d´urbanisation. Ces nouveaux lotissements seront séparés de la ville européenne par un No man´s land d’un kilomètre de large.

Rudolf Douala Manga va s´opposer à ce projet qu´il qualifie de “projet d´apartheid.” Pour mener cette résistance, il est mandaté par les peuples autochtones et d’ailleurs. C’est ainsi que, le 8 août 1914, celui qui conduit la première résistance nationaliste et tous ses alliés sont, soit pendus, soit fusillés par l’administration coloniale allemande qui les a jugés et condamnés pour “ trahison ”. Pendant que Duala Manga Bell est pendu à Douala en même temps que son secrétaire et cousin Adolf Ngosso Din et Richard Din Manga, Martin Paul Samba est fusillé à Ebolowa, Madola à Kribi. Les lamibé de Kalfu et de Mindif subissent le même sort. Il en est de même pour cinq dignitaires du Lamidat de Maroua.

Par Mathieu Nathanaël NJOG
Le 16-08-2007
 

Source: Le messager | Hits: 33175 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 41096 hits  | 0 R)

  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 30476 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 25340 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 34520 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 29113 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 37959 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 31857 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 30373 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 29595 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 34990 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 32726 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 31052 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 24624 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 42105 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 38919 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 38426 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 66977 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 38510 hits  | 0 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 39398 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 37325 hits  | 1 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 34786 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 24052 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 48373 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 24574 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 49484 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 36583 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 35817 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 32219 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 41844 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 35715 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 37732 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 46733 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 39023 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 39755 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 35424 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 29959 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 37065 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 25436 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 37586 hits  | 0 R)

  Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine
( | 27.12.2006 | 38842 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 29422 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 34081 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 49895 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 34483 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 26945 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 26563 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 26474 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 48851 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 32487 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 33859 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks