Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
14.09.2005

Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué 

Le souci de tout peuple africain étant de maintenir son autorité, d´assurer la politique juridique et économique du pays, et de sauvegarder le patrimoine, de faire respecter les lois et les règles sociales, en assurant la sécurité des populations, en protégeant les faibles les gens de la tribu des Bakoko ne se sont pas démarqués de cette ligne qui veut que chacun se dote d´un élément de sécurité. C´est pourquoi ils ont créé le Njée, une association d´hommes, un gouvernement. Le Njée n´était ni une société sécrète, ni une société réligieuse à sa création. Le Njée est devenu une société sécrète par la force des choses, même comme cela ne se faisait pas publiquement sentir. Le Njée se voulait un mouvement d´hommes adultes, une association de gastronomie. Mais il fut considéré, à tort, comme une société sécrète.

Rôle
Le Njée, dans la tribu des Mpôh, jouait un rôle très capital, d´ailleurs, comme toute autre société traditionnelle. La promulgation d´une loi ou la mise à mort des détracteurs de la loi sur le plan juridique était de son ressort, ceci avec le concessus des chefs de l´association. Bref nous pouvons dire, que la mission quasi difficile du Njée était d´instruire les différends, d´assurer la vie politique et économique du peuple, de « manger » ses victoires, de faire respecter la loi, d´assurer le respect et la sécurité des biens et d´autrui, etc…

Représentation matérielle
Pour garder secret l´identité du Njée et pour éviter l´indiscrétion, on a fait au Njée une grande case. Cette dernière servait pour les grandes manifestations ; c´est là qu´on jouait du tam-tam pour appeler le Njée. Sur l´éthique du respect de la loi, il était scrupuleusement interdit aux femmes de connaître l´identité du Njée. La femme ne devait en aucun cas savoir que le Njée est un homme initié à cet effet. Pour les femmes, il devait rester un esprit extraordinaire, un être maléfique habitant sous terre et ne pouvant sortir que quand on avait besoin de lui.

Adhésion
Le Njée était une association d´hommes. « Tous les enfants mâles de la tribu des Mpôh de 12 à 14 ans étaient membres de l´assocition ». Il fallait passer par le stade initiatique pour apprendre le secret du Njée. Tout membre de cette association pouvait prétendre au titre de chef, à une condition : payer une centaine d´objets.
Tout homme désireux (noble, esclave, étranger) pouvait être membre du Njée (sauf les femmes), l´essentiel étant de connaître sa langue officielle (sécrète).

Manifestation
Le Njée se manifestait par une grande fête gastronomique populaire. Le tribunal se déroulait des jours et des nuits durant où l´on mangeait à sa siété.

Autre cérémonie : La cérémonie dite de « l´expiation »
Le jour de l´expiation (ou de la mise à mort du coupable), il se passait tout un cérémonial ; tout ceci pour confier au Njée toute sa puissance. Son langage consistait à utilise des expressions qui n´étaient pas accessibles aux non initiés.

Evolution
Nous savons que beaucoup de nos mouvements ont subi l´influence de la civilisation (de la culture européenne) et surtout celle de l´évangelisation. La pénétration de la civilisation européenne dans nos us et coutûmes a beaucoup contribué à la disparition de nos cultures et de nos croyances voire de nos traditions. Mais avant que le Njée ne « meurt » sur le plan de sa juridiction, ses membres, constatant que la peine de mort vidait déjà la tribu et qu´elle n´était plus possible à appliquer, éliminairent cette pratique. Le Njée adopte une nouvelle forme d´expiation (pas la moindre) qui consistait à faire recours au pouvoir d´une plante appelée « janga » ou oignon. Cette plante mystique, selon le Pasteur Théodore Emmanuel Ebobisse était confiée à une seule personne jugée noralement capable d´assurer cette responsabilité. Il lui était interdit d´en faire usage sans motif valable, sous peine de mort. Cette plante avait la faculté de rendre malade, de provoquer la mort et même de rendre la santé au coupable rependant.

Certains membres de nos associations, face à l´évangile, n´ont pas hésité à trahir ; d´autres l´on fait par vengeance ou par simple animosité. Le Njée, association d´hommes de la tribu Mpôh, n´a pas échappé à ce contact avec le courant extérieur ou à l´esprit de destruction qui habite certains individus. De nos jours, ce mouvement si cher aux Mpôh n´existe plus. Même si on le retrouve encore aujourd´hui, c´est sous forme insignifiante : c´est tout simplement une déformation et un essai de reconstitution, une simple imitation plus ou moins réussie. Le Njée a subi une fin plus ou moins brutale et comme bien d´autres de nos mouvements, il n´a pas évolué.

Les missionnaires menant un combat ardu contre les manifestations du paganisme ancien, portèrent un coup fatal sur le Njée et sur bien d´autres entre les années 1888 et 1899. Mais particulièrement pour le Njée, un chef converti au christianisme avoua publiquement qu´il était le Njée et que Njée n´était pas « Dieu ».

Pasteur NDOUMBE NDOUMBE



Le JENGU

Le NGOUA

 

Source:  | Hits: 20387 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Alexandre DOUALA MANGA BELL
( | 10.08.2007 | 32575 hits  | 0 R)

  Que represente le roi-martyr Duala Manga Bell pour le Peuple Sawa ?
( | 06.08.2007 | 24226 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l´Afrique (suite)
( | 01.08.2007 | 23850 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l’Afrique
( | 01.08.2007 | 24729 hits  | 0 R)

  Portrait: Kaïssa Doumbe Moulongo Sylvie
( | 01.08.2007 | 28450 hits  | 0 R)

  "Appel à la Jeunesse Africaine" par Théophile Obenga
( | 30.07.2007 | 27708 hits  | 0 R)

  EDEA: Menace sur le projet d’extension d’Alucam
( | 18.07.2007 | 18012 hits  | 0 R)

  Franklin Boukaka, le poète assassiné en 1972. Immortel Boukaka: Rumba engagée, Poésie musicale et Panafricanisme
( | 16.07.2007 | 37168 hits  | 0 R)

  Ebenezer KOTTO ESSOME : l’homme et son rêve d’Afrique
( | 16.07.2007 | 33906 hits  | 0 R)

  Portrait: Laurent ESSO
( | 16.07.2007 | 20662 hits  | 0 R)

  Douala: une Exposition de 8 Photographes
( | 15.07.2007 | 17578 hits  | 0 R)

  Nguéa Laroute démarre sa tournée européenne. Videos et Interview
( | 09.07.2007 | 36427 hits  | 0 R)

  La Pagode: Le palais royal transformé en centre d’affaires
( | 09.07.2007 | 22360 hits  | 0 R)

  Juillet 1902. Mpondo Akwa, chef de la délégation du NGONDO au Reich Allemand
( | 07.07.2007 | 26070 hits  | 0 R)

  Ngondo 1991: Remember EKE EBONGUE
( | 03.07.2007 | 26271 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : une chaîne d’unité à redorer
( | 03.07.2007 | 23792 hits  | 0 R)

  Um Nyobé: Cet autre hommage à Mpondol
( | 01.07.2007 | 33363 hits  | 1 R)

  Manu Dibango forever...VIDEO
( | 01.07.2007 | 23572 hits  | 0 R)

  Remember Sembene Ousmane - Hommage au grand Africain
( | 28.06.2007 | 27872 hits  | 1 R)

  La France blocque la Réfection des routes à Douala
( | 27.06.2007 | 19419 hits  | 0 R)

  Tout le monde est Bakoko ! par Suzanne KALA LOBE
( | 26.06.2007 | 36046 hits  | 1 R)

  Hommage: Un monument pour Um Nyobe
( | 26.06.2007 | 24739 hits  | 0 R)

  Une inébranlable conviction sur notre destin, par Shanda Tonme
( | 25.06.2007 | 29511 hits  | 2 R)

  Sanaga-Maritime Edéa: L’élite en équipe pour le sport
( | 25.06.2007 | 22528 hits  | 0 R)

  BAKASSI : Découvrez la péninsule - Discover the Peninsula
( | 19.06.2007 | 22506 hits  | 0 R)

  Cinéma : "The making of" du film "Le don involontaire" de Serge Alain Noa
( | 15.06.2007 | 23207 hits  | 0 R)

  Combat: La singulière chronique d’Eyoum’a Ntoh
( | 15.06.2007 | 21036 hits  | 0 R)

  Au Fil du WOURI ... et nous sommes Heureux.
( | 15.06.2007 | 14852 hits  | 0 R)

  Ousmane Sembène, panafricaniste et pionnier du cinéma africain, est mort
( | 11.06.2007 | 26571 hits  | 0 R)

  Kaba Days Are Here; By Poubum Lamy Ney
( | 04.06.2007 | 27104 hits  | 0 R)

  Spectacle : Concert anniversaire d´Universal de Sylvain Nkom
( | 03.06.2007 | 20254 hits  | 0 R)

  Urbanisation : Une stratégie pour étendre Douala en examen
( | 02.06.2007 | 18737 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Bienvenue au CamerWood
( | 01.06.2007 | 24384 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Le Festival: Bassek ba Kobhio, Jean Pierre Bekolo, Cyrille Masso
( | 01.06.2007 | 21058 hits  | 0 R)

  L´HORREUR, L´HORREUR : DIX MILLIONS DE MORTS?
( | 31.05.2007 | 25349 hits  | 0 R)

  Portrait: Gottlieb Lobe Monekosso
( | 30.05.2007 | 19658 hits  | 0 R)

  La paranormal n’est pas particulier à l’Afrique
( | 25.05.2007 | 20928 hits  | 0 R)

  SAWANITE : entre le front du refus et la tentation d’adhérer
( | 20.05.2007 | 27981 hits  | 2 R)

  S. E. M. Mbella Mbella, nouvel Ambassadeur du Cameroun à Paris, reçoit les artistes musiciens camerounais
( | 20.05.2007 | 23165 hits  | 0 R)

  Kumba Traditional Council Want GRA Land Refunded. By Olive Ejang Tebug, PostNewsLine.
( | 10.05.2007 | 22136 hits  | 0 R)

  Le Père Engelbert Mveng: Commémoration. Pionnier de l´Egyptologie avec Ngom Gilbert, Dika Akwa, Obenga et C.A. Diop.
( | 08.05.2007 | 47325 hits  | 1 R)

  Douala : Un patrimoine culturel riche, ville d´art et d´histoire
( | 05.05.2007 | 27748 hits  | 0 R)

  Discographie: Le premier cri de Roots Racines Mianga
( | 05.05.2007 | 20609 hits  | 0 R)

  Pourquoi le Cameroun n’a pas décrété un deuil national ?
( | 04.05.2007 | 23657 hits  | 1 R)

  Henri DIKONGUÉ - Missodi Africa Tour 2007
( | 04.05.2007 | 23075 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte d’un citoyen du chef-lieu du département de la Sanaga maritime au ministre de la Santé Publique. Par Mangwe ma Yongui Nikita*
( | 03.05.2007 | 26953 hits  | 0 R)

  Richard Bona parle du Peuple Sawa, Ngondo, Makossa.
( | 02.05.2007 | 29483 hits  | 0 R)

  Cameroun: Drame aérien à Douala. 114 Morts. Pas de Deuil National. Confusion et Médiocrité
( | 01.05.2007 | 35987 hits  | 3 R)

  Association: "Agir ensemble en Sanaga-Maritime" (Agir SM)
( | 01.05.2007 | 24283 hits  | 0 R)

  Toups Bebey est le directeur artistique d’un festival qui se tient au Gabon.
( | 01.05.2007 | 23710 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks