Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
10.11.2008

Miriam Makeba est décédée à la suite d´un concert effectué en Italie 

Miriam Makeba, 76 ans, est décédée dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 novembre. Elle venait tout juste de participer en compagnie d´autres artistes à un concert en faveur de l’écrivain Roberto Saviano, écrivain menacé de mort par la Mafia et auteur du livre qui a inspiré le fameux film "Gomorra", récemment sorti sur les écrans.

Le concert avait lieu dans la ville de Castel Volturno, située près de la ville de Naples. A la fin de sa prestation, la chanteuse se serait effondrée. A la suite de cet évanouissement, elle a été transportée dans la clinique Pineta Grande de la ville de Castel Volturno. Mais elle est décédée peu après des suites de ce qui était une attaque cardiaque.

Il y a quelques semaines en Italie, six africains avaient été abattus lors d´une opération attribuée à la Mafia, opération que Roberto Saviano avait d´ailleurs dénoncée, précisant que contrairement à ce qui avait été dit, la plupart d´entre eux n´avaient aucun lien avec le trafic de drogue ou la mafia, mais avaient eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.

Zenzi Makeba (son véritable nom) était née le 4 mars 1932 dans la ville de Johannesburg. Symbole de la lutte contre l´apartheid, elle avait passé plus de trente années en exil, après avoir été bannie par le régime de l´apartheid mécontent de ses dénonciations. Elle avait connu la notoriété internationale suite à sa participation dans un documentaire intitulé "come back africa" en 1959. C´est dans ce cadre qu´elle s´était rendue à Rome, puis avait rencontré Harry Belafonte qui grâce à ses relations lui avait permis d´obtenir un visa. En 1965, elle fut la première chanteuse africaine à recevoir un grammy award qu´elle partagea avec Harry Belafonte, qu´elle considérait comme son frère.

En 1967, elle enregistra sa chanson la plus connue à ce jour, "pata pata". Elle s´étonna souvent par la suite du succès de cette chanson qui "ne transmet aucun message". N´ayant personne pour la conseiller ("je ne savais pas qu´un artiste devait enregistrer ses droits d´auteurs" dira t-elle), elle signa un contrat qui lui faisait abandonner les royalties sur cette chanson qui aurait pu la mettre à l´abri du besoin jusqu´à la fin de ses jours. Mariam Makeba fut mariée au chanteur Hugh Masekela, et à l´activiste des Black Panthers Stokely Carmichael. Le mariage mal vu par les Etats-Unis en cette fin des années 60 poussera la couple à l´exil en Guinée où Sékou Touré les accueillera.

Miriam Makeba était mère d´une fille prénomée Bongi, son seul enfant, qui décéda en 1985 des suites d´une fausse couche. En décembre 90, après l´avènement de la démocratie en Afrique du Sud, Miriam Makeba rentra en Afrique du Sud. Il lui fallu néanmoins six ans pour trouver un producteur. Son album "Homeland" sortit par la suite. Elle y évoquait notamment son plaisir d´avoir retrouvé sa terre natale après les années d´exil, au cours duquel elle s´était prononcée contre l´apartheid et avait témoigné deux fois devant les Nations-Unies. Elle fut faite ambassadrice de bonne volonté de l´Afrique du Sud en 2001 par le président Mbeki.

Surnommée "Mama Africa", elle affirma qu´elle s´était d´abord interrogée sur le sens de ce surnom : "pourquoi les gens veulent-ils me donner cette responsabilité, représenter tout un continent ? (...) j´ai compris par la suite que ce surnom m´avait été donné affectueusement. Alors je l´ai accepté" disait-elle dans une interview avec l´AFP en 2005. Lors de sa tournée d´adieu cette même année, elle déclara qu´elle voulait que ses cendres soient dispersées dans l´Océan et qu´on garde d´elle le souvenir d´une "très gentille vieille dame". Avec sa disparition, c´est une des grandes personnalités du 20ème siècle en Afrique du Sud qui nous quitte.
 

Source: Grioo.com | Hits: 20496 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 26727 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 19467 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 21825 hits  | 1 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 22335 hits  | 0 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 22147 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 15727 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 32034 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 21249 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 17843 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 32903 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 26080 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 24046 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 16431 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 20417 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 21992 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 20890 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 24800 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 16169 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 16618 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 20609 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 20903 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 20056 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 27418 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 29619 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 25478 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 16010 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 18195 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 17707 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 17625 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 17377 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 47302 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 29169 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 25206 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 24065 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 23210 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 22828 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 19260 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 18003 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks