Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


14.06.2006

Kum’a Ndumbè III: Un prince tout Afric’Avenir 

“ La modernité doit s’inscrire dans la tradition ”, explique Kum’a Ndumbe III, prince de sang dont les ancêtres régnaient sur le royaume Bèlè-Bèlè qui comprend les actuels villages de Bonassama, Bonabéri, Bonendalé, Bojongo, Sodiko, Bonamatoumbé et les îles Djebalè. C’est donc naturellement qu’il a implanté sa fondation, Afric’Avenir, au cœur de son ancien fief : Bonabéri. “ J’ai décidé, en 1993, de créer une fondation afin que le peuple africain puisse se relever : se purifier puis renaître ”, explique-t-il, installé dans sa bibliothèque où jonchent des dizaines d’ouvrages sur l’Afrique, dont un des plus anciens date de 1887. “ Ces livres traitent de l’histoire africaine mais sont pourtant difficilement trouvables au Cameroun. J’ai voulu que cette fondation puisse servir de lieu de recherches. ” Pour le prince, la tragédie vécue par l’Afrique est une des plus douloureuses et des plus longues, se perpétuant encore aujourd’hui sous le joug des dictateurs du continent. “ Mais, j’ai la certitude qu’après cinq siècles de déshumanisation, l’Afrique accouchera d’un trésor ! ”, affirme-t-il, confiant.
Sa lignée princière lui impose certaines responsabilités auxquelles il ne veut pas se dérober. Après dix ans passés à l’étranger où il a fait ses études, Kum’a Ndumbe III décide de s’investir pour la “ renaissance ” de son pays. Docteur en études germaniques et histoire, major de promotion, Kum’a Ndumbe III obtient facilement, à la sortie de la fac en 1970, un poste d’enseignant à l’Université de Lyon. Il est aussi professeur à l’Université de Berlin, et dès 1979 à celle de Yaoundé. “ Ainsi, j’ai passé vingt ans entre deux continents : l’Europe et l’Afrique. ” Mais la fondation qu’il crée a besoin de lui : il décide donc de s’installer définitivement dans la ville qui l’a vu naître. “ Je voulais créer un endroit où le citoyen puisse se ressourcer afin de comprendre d’où il vient, pour savoir où il va. Et la tradition est une façon de se ressourcer ! ” Pour le prince, “ un être humain qui n’a plus de tradition est une personne sans âme qui devient un déstabilisé de la modernité. ” Dans une perspective presque religieuse, le prince entend offrir "aux Africains en général, aux Camerounais en particulier, ainsi qu’à nos amis du Nord, la possibilité de se réconcilier avec l’univers, avec les ancêtres."

Entre tradition et modernité
De ses expériences, en Afrique et en Europe, l’universitaire a constaté que l’homme moderne se comportait en maître du monde. “ C’est une erreur de croire une chose pareille ! Quand on va sur la lune, on ne fait que découvrir des lois qui existent depuis des millénaires, on n’invente rien ! L’homme n’est qu’une partie de cet univers qu’il doit respecter. ” Il est intransigeant sur les méfaits de la colonisation : “ Les structures coloniales et post-coloniales ont dépouillé l’Africain de son âme et l’éducation contemporaine ne fait que recoloniser mentalement nos enfants. ” D’où son initiative de créer un espace entièrement dédié aux Africains et à leurs cultures. “ Nous organisons des forums de dialogue sur des thèmes qui intéressent les Camerounais comme le rôle des écoles ou des églises, les stratégies de survie, sur le tribalisme, les conséquences du Sida… ”
Autre initiative pour que les Africains se réapproprient leur culture : le mois du cinéma africain qui se termine ce samedi (le 17 juin). “ Comme l’Africain a été détourné de lui-même, il ne veut plus découvrir sa propre culture ! Et changer les mentalités est un travail de longue haleine. ”, constate le prince. Ainsi, cet événement n’a pas eu le succès escompté : “ Le cinéma n’est pas encore entré dans les mœurs des habitants de Douala contrairement aux forums qui font, à chaque fois, salle comble. ” Mais, l’action de cet homme ne s’arrête pas là. Amoureux des lettres, le prince a publié non moins d’une quarantaine d’ouvrages dont une dizaine récemment publiée en langue allemande.
“ J’ai constaté qu’il était plus aisé de trouver mes livres à Cuba qu’au Cameroun ! ”, ironise l’écrivain. Ainsi, au travers de pièces de théâtre, de recueils de poèmes ou d’essais politiques, Kum’a Ndumbe III scrute la culture et l’histoire du continent africain. “ Dans la pièce “Kafra Biatanga”, qui est un jeu de mot à partir de Biafra Katanga, j’ai voulu réfléchir sur la façon dont on fabrique une guerre. Dans “Lumumba”, je dresse une satire historique sur l’héritage de la corruption depuis la colonisation… L’Afrique est très souvent au cœur de mes réflexions. ” Actuellement le prince écrit un ouvrage de science politique sur la prévention des conflits. “ L’avenir de l’Afrique réside dans sa capacité à inventer son futur. Et cela ne pourra être fait que si le passé est maîtrisé ! ”



Par Fabienne PINEL (Stagiaire)
Le 14-06-2006
lemessager.net
 

Source:  | Hits: 27027 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 34250 hits  | 0 R)

  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 30623 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 28179 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 27806 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 27529 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 30498 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 26746 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 29632 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 27359 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 26179 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 32290 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 29412 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 27151 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 36814 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 33731 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 25112 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 37781 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 34096 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 37843 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 30402 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 40922 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 42847 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 43781 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 31933 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 29643 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 38948 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 36903 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 36106 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 52313 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 45070 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 48329 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 28208 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 57133 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 51097 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 39636 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 39143 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 38462 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 37695 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 37226 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 37136 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 36936 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 36498 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 25286 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 39284 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 46383 hits  | 2 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 30267 hits  | 0 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 29559 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 38479 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 35092 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 22733 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks