Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
25.01.2007

Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration 





















Le campement est en état de délabrement avancé. comme dans les 46 autres de l’île de Manoka, il n’y a ni eau potable, ni électrification, ni école, ni centre de santé.

1- L’indigente cohabitation
A 35mn de Youpwé, un ramassis de cabanes jonche l’une des bordures de la mangrove littorale sur une distance de près 500m. Ces masures négligemment recouvertes de pailles sont pour la plupart juchées sur les pilotis. Une construction qui permet à ces 250 âmes qui y vivent de se prémunir des inondations en saison pluvieuse.
La zone est marécageuse, recouverte de hautes herbes et même dangereuse. Les habitants n’ont pas opté d’occuper les terres à l’intérieur de ce marais. Cette population est composée de deux nationalités, les Nigérians qui sont majoritaires et les Camerounais dont l’installation est récente. C’est sur cette population que règne Sa Majesté Jean-Paul Ngando. Il a été Intronisé en 2000 à la faveur d’une volonté gouvernementale de reprendre le contrôle des îles camerounaises à la suite du conflit territoriale de la presqu’île de Bakassi.
A Bwapé, ces étrangers qui étaient d’ailleurs très organisés, avec un chef à leur tête, avaient très mal apprécié la reprise en main des commandes par un Camerounais. Il aura fallu des manœuvres dissuasives des forces de maintien de l’ordre pour étouffer quelques velléités contestataires. Eux qui se considéraient en terrain conquis. Depuis lors, cette petite communauté qui ne vit que de la pêche et du fumage du poisson s’est remise tranquillement au travail. Chaque groupuscule “ familial ” a à sa tête un sous-chef. Il y en a ainsi trois. Les Camerounais qui sont originaires de la côte littorale, les Nigérians qui sont composés de deux ethnies : les Edjo et les Ogoni, occupant chacun un flan de ce campement. Trois églises (catholique, adventistes et évangélique) leur permettent d’entretenir leur foi.

2 - Ni d’eau, ni électricité
Seulement, Bwapé comme les 46 autres îlots qui constituent la circonscription administrative de Manoka, Douala VIè est dépourvu d’électricité et d’eau potable. Pour s’éclairer, les habitants de Bwapè utilisent des groupes électrogènes dont l’entretien est onéreux. En ce moment, seul celui d’un Nigérian est encore fonctionnel et n’alimente que sa seule cabane. Celui du chef qui permettait d’alimenter son bar est en panne, et le commerce est fermé. Les populations utilisent les lampes à pétrole. Une situation qui n’épargne pas le centre administratif de cette sous-préfecture. Le groupe électrogène de la mairie qui éclairait le centre administratif de Manoka est en panne.
Pis encore, les populations de Bwapé comme celles de tous ces îlots de Manoka souffrent considérablement du problème d’accès à l’eau potable. Elles sont obligées de se rendre à Youpwé pour se ravitailler à l’aide des fûts en plastique de 250 litres, qui reviennent à 3500 Fcfa le transport y compris. Soit 1000 Fcfa de transport et 10 Fcfa le litre à la fontaine. Enorme ! De l’eau qui sert prioritairement à la consommation. Pour le bain et la lessive, ils utilisent l’eau sale, salée et souvent boueuse de la mer.

3 - Pêche et activités connexes
Les habitants de Bwapé vivent essentiellement de la pêche. Une activité tenue par la communauté nigériane. En revanche, les Camerounais sont des revendeurs, souvent propriétaires des pirogues qu’ils sous-louent aux Nigérians contre la garantie de l’achat de toute la cargaison de la pêche. Une relation qui ne va pas sans entraîner les conflits. Puisque les Camerounais se plaignent régulièrement des comportements de leurs partenaires nigérians. Certains pêcheurs véreux de cette communauté, s’enfuient souvent avec les pirogues qui ne les appartiennent pas. Par ailleurs, les Nigérians déplorent eux aussi les tracasseries des autorités policières, administratives et traditionnelles. Les femmes, qui sont pour la plupart les épouses ou les compagnes des pêcheurs font dans le fumage du poisson. Une activité qui occupe tous les ménages, et qui est à l’origine de la création de ce campement.

4 - Ni écoles, ni centre de santé
Ici, on y observe des mioches qui déambulent à longueur de journée. Accompagnant leurs parents dans leurs activités quotidiennes. C’est que ces enfants ne vont pas à l’école. Aucune école n’existe à Bwapé. Celle qui a fonctionné jusqu’à la fin de l’année scolaire dernière n’avait que la Sil, le Cp, et Ce1. Les trois classes regroupées dans une même salle.
Aujourd’hui, elle sert d’office religieux à l’église adventiste. Et pour cause, le rapatriement volontaire des Nigérians l’année dernière a réduit la population de moitié. Les parents plus consciencieux sont obligés d’envoyer leurs enfants à Douala ou dans les campements voisins, chez des amis ou parents pour rattraper leur scolarité.
Le reste des habitants de cette île et les visiteurs n’ont pas droit aux soins de santé en cas de besoin. Même pas aux premiers soins. Aucune structure n’existant à cet effet. Dans les cas critiques, on met les voiles et transporte le malade en direction de Douala.

Par Mathieu Nathanaël Njog
Le Messager
Le 17-01-2007
 

Source:  | Hits: 16053 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Interview: Sergeo Polo
( | 15.05.2006 | 19647 hits  | 0 R)

  Rigobert Song
( | 13.05.2006 | 21665 hits  | 0 R)

  Bonne fête Maman! Ngand´a bwam a Muto !!!
( | 13.05.2006 | 15864 hits  | 0 R)

  SAMUEL EBOUA : UNE DECENNIE AVEC LE PRESIDENT AHIDJO
( | 12.05.2006 | 27182 hits  | 0 R)

  la paix, la paix, la paix. MUSANGO, MUSANGO, MUSANGO
( | 11.05.2006 | 19392 hits  | 0 R)

  LA DIGNITE HUMAINE....par Pr. Ebenezer Njoh Mouelle
( | 09.05.2006 | 23858 hits  | 0 R)

  Les Descendants des Pharaons à travers l´Afrique
( | 07.05.2006 | 26939 hits  | 0 R)

  COMPRENDRE L´ENJEU DE L´EGYPTE PHARAONIQUE
( | 07.05.2006 | 19993 hits  | 0 R)

  Sawa & Réligion Chrétienne
( | 06.05.2006 | 35519 hits  | 3 R)

  Grand Sawa : La sawanité d’abord, le pansawanisme ensuite, le sawatriotisme toujours.
( | 03.05.2006 | 27615 hits  | 2 R)

  SAWANITE : LE PRACTICISME COMMUNAUTAIRE ET DU PEUPLE
( | 01.05.2006 | 20336 hits  | 0 R)

  3e assemblée générale du grand mouvement des ressortissants Grand Sawa
( | 27.04.2006 | 24314 hits  | 0 R)

  L’idée du Grand Sawa ravivée au Cameroun
( | 25.04.2006 | 23607 hits  | 1 R)

  PEUPLE SAWA: APRES LA PLUIE LE BEAU TEMPS
( | 22.04.2006 | 24723 hits  | 1 R)

  Gardien de l’Oryx de Douala : Tokoto Rodolphe n’est plus
( | 19.04.2006 | 19057 hits  | 0 R)

  Programme des Activités du 15 ème Anniversaire du CESA
( | 19.04.2006 | 15835 hits  | 0 R)

  LES MALIMBA AUJOURD´HUI
( | 15.04.2006 | 23174 hits  | 0 R)

  LES MALIMBA : CONCLUSION
( | 15.04.2006 | 22551 hits  | 0 R)

  LANGUE ET CULTURE
( | 15.04.2006 | 22203 hits  | 0 R)

  ORGANISATION SOCIALE
( | 15.04.2006 | 21706 hits  | 0 R)

  Organisation de la Communauté Traditionnelle
( | 15.04.2006 | 21295 hits  | 0 R)

  Les MALIMBA et la réligion chrétienne
( | 14.04.2006 | 34954 hits  | 1 R)

  L´HISTOIRE ET LES HOMMES
( | 14.04.2006 | 22060 hits  | 0 R)

  BONA SAWA O BOHO ou LA LUTTE CONTRE LA DIALECTIQUE DE L’INERTIE
( | 11.04.2006 | 25152 hits  | 1 R)

  ASSOCIATION DES SAWA A DES ICONOGRAPHIES INADEQUATES AU CONTEXTE DU SITE INTERNET.
( | 11.04.2006 | 20200 hits  | 0 R)

  SAWANITE : LES RAISONS D´ESPERER
( | 10.04.2006 | 19006 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA POINT DE PANIQUE: NOUS VAINCRONS
( | 09.04.2006 | 26647 hits  | 2 R)

  La guerre de résistance
( | 08.04.2006 | 28149 hits  | 0 R)

  LA SAWANITE EN PANNE
( | 06.04.2006 | 20331 hits  | 0 R)

  Le déclenchement de hostilités
( | 04.04.2006 | 21345 hits  | 0 R)

  INTOLERANCE: La véhémence des passions est parfois mauvaise conseillère.
( | 01.04.2006 | 19451 hits  | 0 R)

  Repères de la Communauté
( | 30.03.2006 | 21471 hits  | 0 R)

  LES SAWA NE SONT PAS ENDORMIS, ILS VEILLENT
( | 27.03.2006 | 17470 hits  | 0 R)

  ORIGINES & MIGRATIONS
( | 22.03.2006 | 26945 hits  | 0 R)

  Les Malimba au Cameroun
( | 16.03.2006 | 25949 hits  | 0 R)

  SAWANITE: NOUVELLES PROPOSITIONS
( | 15.03.2006 | 20947 hits  | 0 R)

  The Origins of the Isubu of Bimbia
( | 06.03.2006 | 22852 hits  | 0 R)

  Ndoumbé Léa : libéro malgré lui !
( | 28.02.2006 | 19855 hits  | 0 R)

  Adalbert Mangamba
( | 28.02.2006 | 19736 hits  | 0 R)

  Mbappé Leppé : le Maréchal
( | 24.02.2006 | 29813 hits  | 0 R)

  Patrick Mboma: Le Médiateur
( | 24.02.2006 | 18323 hits  | 0 R)

  Jean-Pierre TOKOTO
( | 21.02.2006 | 20766 hits  | 0 R)

  Gladys Epangue
( | 19.02.2006 | 24803 hits  | 1 R)

  Francoise Mbango Etone, The Bulldozer
( | 19.02.2006 | 17523 hits  | 0 R)

  Isaac Sinkot : la révélation d’Abidjan 84
( | 17.02.2006 | 24814 hits  | 0 R)

  Charles LEA EYOUM
( | 17.02.2006 | 22642 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com Sport !
( | 17.02.2006 | 16236 hits  | 0 R)

  Interview accordée à Peuplesawa (PPS) par NGANDO
( | 12.02.2006 | 24040 hits  | 0 R)

  REUNION DES SAWAS DU MONDE ENTIER
( | 07.02.2006 | 27681 hits  | 1 R)

  Manu Dibango
( | 30.01.2006 | 24236 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks