Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
21.08.2007

Prince Bétotè DIKA AKWA nya BONAMBELA 

Né le 27 janvier 1933 à Douala , le Prince Dika Akwa nya BONAMBELA est anthropologue, historien, juriste et homme politique. 109 e descendant d´une vielle dynastie africaine, issu d´une famille qui a payé un lourd tribu pour la défense de la cause nationaliste au Cameroun, il est le petit fils du roi DIKA AKWA XI, signataire avec l´Allemagne Impériale du Traité de protectorat du 12 juillet 1884 (qui engagea le Camerou dans son histoire moderne), et mort en deportation en 1916, neveu du Prince Ludwig MPONDO AKWA, le défenseur de la cause camerounaise au Reichstag de 1902 à 1911 et fusillé par les Allemands en 1914. Son pere, le roi BETOTE AKWA a connu à son tour la deportation politique avant de devenir doyen d´âge de I´Assemblee Nationale Camerounaise, Président du Conseil National des Chefs traditionnels et Ministre d´Etat au Cameroun.

En 1948, il entame des etudes secondaires en France. Apres une formation à I´Ecole francaise des cuirs et peaux, il etudie à la Sorbonne. Il est ainsi diplômé en Economie et Sciences Sociales de l´Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris, Docteur en ethnologie.

Dans sa vie professionnelle, le Prince DIKA AKWA a été directeur de journaux, chercheur au CNRS de Paris, chargé d´enseignement à la Sorbonne, conferencier à I´Ecole Nationale de Magistrature de Paris, puis assesseur du Directeur de UER. Anthropologie-Ethnologie-Science des religions et Directeur du Centre international de recherches africaines de l´Universite de Paris VII, de 1971 à 1974.

Rentre dans son pays natal, il est nomme coordonnateur de recherches ethno-sociologiques à I´Office National de la Recherche Scientifique et Technique (ONAREST) et depuis 1983, chef du Departement d´Histoire et d´Archéologie à I´Institut des Sciences Humaines. II est egalement professeur depuis 1979 à l´Universite des Mutants au Senegal et directeur de la revue « Le Mutant d´Afrique ».

Son oeuvre scientifique s´étale sur une trentaine d´années et seize ouvrages. II a dejà apporté une contribution determinante à la science en renouvelant I´ethnologie religieuse, en mettant sur pied une nouvelle discipline, I´universologie, une méthode nouvelle, le MULONGI /ou methode architecturale, la Logique Filiatique, mais aussi des efforts de reconstitution originale d´une histoire des peuples noirs vue de I´interieur.

Parallelement, il s´est assumé dans une longue et patiente initiation au sein des confreries traditionnelles de son pays. Cette composante de sa personnalité, jointe à son background familial, a été I´un des ressorts de son entrée precoce sur la scene politique africaine.

II se signale des 1951 dans le mouvement estudiantin et en 1954 par la creation du journal Kaso. En 1956, il est secretaire du Comite politique du Courant d´Union Nationale qui rassemble les forces vives du Cameroun. II se retrouve ambassadeur itinerant du mouvement nationaliste de son pays en Asie et au Maghreb. En 1957, petitionnaire à la tribune des Nations Unies à New York, il reclame I´independance et la reunification du Cameroun. En 1958, il preside le Comite economique de la conference de solidarité des peuples afro-asiatiques au Caire. Bientôt, en avril 1958, il est I´hôte du Neo-Destour en Tunisie et celui du FLN en Algerie. Le Président Gamal Abdel NASSER lui ayant accorde I´asile politique, il doit mener de front I´afroasiatisme et le panafricanisme. II fonde alors la force de liberation africaine avec Abdel KRIM, le vainqueur du Rif. Ensuite, etabli à Accra, sous les auspices de NKWAME N´KRUMAH, il devient I´un des onze secretaires du Comite directeur de la «All African Peoples Conference». Le voilà tour à tour en Guinee et au Liberia, accueilli par les Presidents Sekou TOURE et William TUBMANN.

Rentre au Cameroun, le Prince DIKA AKWA fonde le CORECA (Comite pour la reunification du Cameroun). II prend la tête de la Force de liberation nationale du Cameroun (FNLCAM). Apres I´amnistie de 1959; il devient I´un des leaders de la reconciliation nationale, puis sécrétaire du Comité politique des forces vives de I´opposition. En 1960, il est elu sécretaire à I´Organisation et à la propagande de I´UPC légale et enfin il accède au Premier secretariat en novembre. En janvier 1961, il est arrêté pour «atteinte à la sûreté interieure de I´Etat». Condamné à perpetuite dans une enceinte fortifiée, il est deporté et liberé en 1965 après une detention dans douze prisons et vingt-six brigades. Son retour en France lui permet de se consacrer dès lors à la vie universitaire et scientifique. Entre temps, il adhère à I´UNC, parti unique au pouvoir, mais il plaide pour la democratie.

35 années d´une vie foisonnante d´experience publique multiforme ont faconné en lui une extraordinaire faculté à transcender les clivages politiques et la conviction d´un indispensable dialogue de fond entre les civilisations.
 

Source:  | Hits: 41405 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 24558 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 20291 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 27629 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 23077 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 31892 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 25631 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 24322 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 23480 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 27389 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 26951 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 24892 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 19492 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 34047 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 31489 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 31578 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 56875 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 30748 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 30188 hits  | 1 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 29271 hits  | 0 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 27585 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 19034 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 40591 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 19413 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 40004 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 29467 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 29461 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 25930 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 33961 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 28731 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 30537 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 38622 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 31567 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 32077 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 28485 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 23915 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 30101 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 20366 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 30179 hits  | 0 R)

  Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine
( | 27.12.2006 | 30943 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 23984 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 26890 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 41452 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 28218 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 21236 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 20963 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 20680 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 39597 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 25773 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 27049 hits  | 0 R)

  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 24268 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks