Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


20.11.2007

Nkongmondo - Le miroir de la misère ambiante 

Nkongmondo - Le miroir de la misère ambiante

Le Messager (Douala)

ACTUALITéS
28 Novembre 2007
By Mathieu Nathanaël Njog


L´un des quartiers mythiques de Douala sombre dans l´insalubrité et fait la honte du Cameroun indépendant.

1 La révolte des élites


Sa Majesté David Nguidjol est chef du quartier Nkongmondo par intérim depuis le 14 mars dernier. Il a été installé par le sous-préfet de Douala Ier pour combler la très longue vacance de poste. L´un de ses premiers combats semble être contre l´insalubrité. " Nous avons déjà pensé à certaines procédures équitables et impartiales dans une population délicate, assez incrédule et très exigeante ", a-t-il écrit au délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala (Cud) en juillet 2007. Dans cette correspondance, il propose de mettre sur pied d´une commission pour étudier le projet et demande du matériel d´investissement humain. Sa lettre jusqu´ici est sans suite.

Lors de la descente de Fritz Ntoné Ntoné, le 23 novembre 2007, à l´occasion du lancement du chantier de l´entretien curatif de la rue Um Nyobe (1,052 km), les élites du quartier Nkongmondo ont à nouveau remis une lettre au délégué du gouvernement. Elles renouvellent leur détermination à combattre l´insalubrité et à améliorer le cadre de vie des habitants. " Nous sommes disposés à vous aider à résoudre cette situation. Avec la mise sur pied d´une commission composée des forces vives qui aura pour rôle de lutter en avant-garde", peut-on lire dans la lettre. Les auteurs de ce document suggèrent instaurer des amendes allant de 25.000 Fcfa à 250.000 Fcfa contre les contrevenants.

Dans leur plan d´action, les élites demandent des bornes-fontaines. " Notre quartier est composé d´une population dont les 4/5 vivent en dessous du seuil de la pauvreté. C´est une population nécessiteuse dans son ensemble. Permettez nous de suggérer de mettre à la disposition de nos populations quelques bornes fontaines qui nous permettront de nous approvisionner en eau potable ", écrivent-t-elles. Avant d´ajouter : " nous pensons également à l´amélioration de la qualité de l´éclairage public, bon nombre de zones restent à ce jour non couvertes la nuit, et ce sont pour la plupart des endroits où sévissent en permanence des agressions."

En outre, et de vive voix, les élites de Nkongmondo sollicitent le recrutement des enfants de ce quartier à la communauté urbaine de Douala (Cud). " Depuis la nuit des temps aucun fils de Nkongmondo n´avait été recruté à la Cud. Il y a cinq ans de cela que votre prédécesseur nous avait pris cinq enfants. Nous vous prions de nous en prendre pour qu´ils servent de porte-voix et même d´espoir pour les autres ", plaide le chef du quartier.

2 Un quartier redoutable et redouté

Le quartier Nkongmondo, (Le nouveau monde, traduction libre du bassa) n´a jamais porté fièrement son nom. Le vaste projet d´aménagement et d´amélioration du cadre de vie des années d´après indépendance, est très vite tombé en désuétude. Appartenant au canton Bele Bele, Nkongmondo est situé entre les quartiers Bali, Bonapriso, New-Bell, compte près de 23.000 habitants. Ils sont repartis dans les dix blocs. Nkongmondo est plus réputé pour son côté pervers et violent ; incivique et belliqueux. Certains ne s´empêchent pas de la considérer comme une jungle. Pour les forces de l´ordre, c´est un des fiefs de la pègre. La population est cosmopolite. Bassa et Bafia constituent les communautés les plus importantes. Zone de recasement, elle fit partir du no man´s land érigé en 1914 par les Allemands pour séparer la ville européenne et les " indigènes " recasés dans de nouveaux lotissements constitués à l´arrière ville, et constitués des quartiers New-Bell, New-Akwa, New-Deido, Nkongmondo Une ségrégation raciale à laquelle s´opposa le roi Rudolph Duala Manga Bell et qui lui coûta la pendaison.

Avec la lutte nationaliste pour l´indépendance du Cameroun, ce no man´s land devint très vite le fief des combattants nationalistes. Les massacres de mai 1955 à Douala ont eu beaucoup d´impacts à Nkongmondo. Le siège de l´Union des populations du Cameroun (Upc) est incendié ainsi que des maisons de nombreux militants et sympathisants de ce parti politique.

Lorsque le Cameroun accède à l´indépendance et que les premiers plans d´urbanisation voient le jour, plusieurs personnes se retrouvent sans abri. Victimes des destructions pour le tracé de la voirie urbaine. A l´instar de celle allant du marché central à la direction des Brasseries. Mais aussi des trois rues parallèles et six rues perpendiculaires qui permettent de circuler à l´intérieur de ce quartier. " Ce tracé visait à l´aération des coins sombres et l´accès facile aux forces armées et police pour les opérations de maintien de l´ordre ", révèle S.M. David Induijol, chef du quartier par intérim. Ce projet avait aussi pour but de désenclaver la zone et d´éviter les inondations récurrentes dans ce quartier.

Malheureusement, ce tracé n´a plus été respecté. Privant le quartier Nkongmondo d´une meilleure viabilisation. Puisqu´en 1964, une délégation des notables de la chefferie Mongo a obtenu du préfet du Wouri le recasement des personnes laissées sans abri par l´opération du tracé de la voirie urbaine de 1960. L´autorité administrative a aussi profité pour y introduire des éducateurs sociaux. Ces derniers avaient pour mission d´oeuvrer pour un changement de mentalité des habitants de ce quartier, réputés très difficiles. N´ayant aucune notion de la morale et du respect de l´autorité. Vestige du combat nationaliste de l´Union des populations du Cameroun (Upc) dont Nkongmondo et ses environs constituaient l´un des bastions de la résistance dans le centre ville de Douala. " C´est ainsi que plusieurs sites ont été restitués en bordure de ses tracés ", affirment S.M. David Inguijol.

3 Insalubrité

Au bout du compte, plusieurs projets de viabilisation n´ont plus été réalisés, du moins dans leur totalité. Il en est de la construction d´une route d´environ 3,5 kilomètres allant de l´usine des Brasseries du Cameroun au cimetière de New-Bell en passant par le lycée Mongo. Plus grave, avec la vacance de pouvoir à la chefferie Mongo et le décès de plusieurs notables, " l´anarchie va s´installer ", rappelle S.M. David Mongo. Et au fil des années, les constructions désordonnées ont eu pignon sur rue, empiétant sur les emprises et même les rues. Ainsi vérandas, clôtures, chambres de location, et boutiques, ont envahi des emprises publiques, obstruant servitudes et drains. Par effet d´entraînement, cet état de choses a pris des proportions. Le quartier est devenu l´un des plus insalubres de la ville de Douala. " Plusieurs habitants versent leurs ordures dans les caniveaux d´évacuation et drains provoquant ainsi des inondations, entraînant des déviations des eaux sur la chaussée ", avoue S.M. David Inguijol. D´autres poussent le rubicond jusqu´à percer des trous sur les parois des drains pour écouler le trop plein de leurs fosses d´aisance.

Un état de chose que veulent mettre fin les élites de ce quartier afin de rattraper le retard que Nkongmondo accuse sur les autres quartiers résidentiels de l´arrondissement de Douala Ier, siège de la capitale provinciale.
 

Source:  | Hits: 36675 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 29956 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 27530 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 27107 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 26920 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 29849 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 26145 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 29063 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 26707 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 25597 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 31663 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 28802 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 26499 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 36050 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 32934 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 24483 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 36879 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 33359 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 37011 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 29691 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 40031 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 42232 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 42932 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 30954 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 28933 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 38031 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 36074 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 35281 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 51298 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 44177 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 47419 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 27615 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 56114 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 50126 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 38748 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 38271 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 37577 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 36799 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 36362 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 36262 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 36129 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 35679 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 24661 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 38338 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 45344 hits  | 2 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 29561 hits  | 0 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 28943 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 37723 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 32721 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 22116 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 26453 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks