Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


07.01.2008

LIVRE: Le Défi-Ecrins de vie de Ngand´a Kwa par Honoré Njimé 

Honoré Njimé : A chaque génération les challenges de son temps
La dédicace de son ouvrage, Le Défi -Ecrins de vie de Ngand´a Kwa a eu lieu hier à Douala.
Propos recueillis par Dippah Kayessé
----

Vous avez procédé hier à la dédicace de votre ouvrage ; Le Défi, quelle en est la trame ?

Le Défi est une biographie consacrée au souverain des Akwa, Ngand´a Kwa. Mais, c´est aussi une tentative d´analyse de cette période riche en enseignements, en réalisations, en challenges, d´où le titre de ce livre, Le Défi. Pour moi, c´est un appel que je lance à travers les lignes. Pourquoi hier cet élan conquérant? Pourquoi hier, cette tentative de recherche d´une osmose avec le monde économique occidental? Et, pourquoi aujourd´hui, subir uniquement sans prendre des initiatives, sans chercher des solutions appropriées. J´ai essayé de mettre en exergue cette période pour inviter les jeunes générations africaines à essayer de relever les challenges de leur temps. J´ai préféré un style direct simple au lieu des analyses universitaires ce qui permet à tout le monde de le lire avec beaucoup de simplicité.

Vous parlez d´une période riche en réalisations… à quoi cela renvoie-t-il?

A cette époque il y avait une tentative d´intégration économique avec un ordonnancement des échanges, avec une détermination des lieux d´échanges et de la nature des échanges tout cela en liaison avec l´Occident. On sentait la nécessité et l´utilité de s´intégrer dans l´économie mondiale. C´est la période effectivement où l´on passe de la traite négrière -dans laquelle où tout le monde sait que les populations du Littoral ont joué un rôle intermédiaire -vers le commerce légal, ce que j´appelle dans l´ouvrage le Vieux Cameroun qui va prendre sa place. Au- delà de l´économique, il y a eu une ébauche d´organisation politique qu´il ne faudrait pas analyser sous le modèle de l´Etat napoléonien très centralisé. Non, c´est un ensemble de pays, pays Banen, Ewodi, Bulu, Bakoko… qui acceptent de s´associer pour donner lieu à une organisation très importante à cette époque, le Ngondo, mais que malheureusement la colonisation va progressivement essorer. Je reviens beaucoup là dessus parce que peut-être qu´aujourd´hui il n´en reste que des relents culturels alors que dans la première moitié du 19e siècle, le Ngondo avait un élan politique fait de deux choses, l´unité et la fraternité des peuples.

Qui était réellement Ngand´a Kwa à qui vous faites la part belle dans votre ouvrage?

Ngand´a Kwa était un jeune Duala né dans la communauté Akwa et qu´en réalité rien ne prédestinait à la direction de cette principauté. Dés son jeune âge, il a révélé des qualités athlétiques et intellectuelles hors du commun. Ceci étant, il a été repéré par les conseillers du King Bell, à l´époque roi du Cameroun tout entier. King Bell a souhaité que Ngando vienne dans sa cour pour qu´il en fasse un page. C´est ainsi que Ngando est allé dans la cour de King Bell à Bonabéri où il a passé son adolescence et s´est par la suite marié. Ayant appris auprès de King Bell, il s´est révélé un extraordinaire stratège pour ensuite prendre la destinée de la principauté d´Akwa, Bonambela. Ceci des suites de la vacance de pouvoir qui était entre les mains de la dynastie Kwan à Bonéwonda. Ngando s´est imposé ensuite au- delà du canton Akwa comment l´un des leaders charismatiques à la fois de l´intégration politique et économique du Vieux Cameroun.

Alors, quels enseignements pour les générations présentes et futures?

Dans le monde actuel, le Cameroun et l´Afrique doivent pouvoir trouver leur place. Nul n´ignore tout ce que nous avons en termes de défis de développement à relever. Seulement, pour se développer il faut savoir qui on est et d´où on vient. Après tout nous ne réussirons à nous développer que si nous confectionnions un modèle adapté à nos réalités. Je ne suis pas certain que nous réussirons à nous en sortir en appliquant des modèles formatés d´ajustements structurels. Il est donc fondamental à mes yeux de revisiter le passé parce qu´il comprend des enseignements forts et toujours constants. Ce qui est arrivé il y a 150 ou 200 ans peut être encore en train d´arriver aujourd´hui ou arrivera encore demain sous des formes diverses sans doute. Mais, il y a une constance dans l´histoire qu´il faut essayer de saisir. En faisant un travail sur cette période j´ai essayé de montrer comment la génération de nos parents et grands- parents a su identifier les défis de son temps et je souhaite que les générations africaines identifient à leur tour les défis de leur temps. Et qu´ensuite elles élaborent les modèles de solutions qui prennent en compte leur histoire, leur environnement, leur culture, leur être…
 

Source:  | Hits: 30778 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  The JENGU Cult
( | 14.11.2005 | 53012 hits  | 0 R)

  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 30518 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 35003 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 33127 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 31012 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 28745 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 28586 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 27543 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 26940 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 113658 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 44404 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 35157 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 31425 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 39633 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 41640 hits  | 1 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 26113 hits  | 0 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 25701 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 36542 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 33848 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 34552 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 38588 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 44111 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 33134 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 28589 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 30153 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 23744 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 40893 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 60162 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 28382 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 41463 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 32554 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 33167 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 30232 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 34325 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 31000 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 29598 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 31914 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 26352 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 26753 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 31883 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 29220 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 28489 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 27875 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 27035 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 26719 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 25849 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 25603 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 25200 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 34051 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 33110 hits  | 5 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks