Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
02.12.2005

Les Sawa de l’Extrême-Nord dans la pirogue 

“ Bolo Munja ” ou la pirogue à la mer. C’est le thème de l’édition 2005 du Ngondo, fête culturelle du peuple Sawa qui se célèbre chaque année au mois de décembre. Plus qu’un simple slogan, ce thème sonne comme un cri de cœur, un appel strident auquel la communauté Sawa de la province de l’Extrême-Nord a prêté une oreille attentive. Les quelque 200 fils et filles Sawa de la province la plus au nord du Cameroun ont, un tantinet, tu leurs querelles et divergences qui entravent la bonne marche de “ La grande famille Sawa de l’Extrême-Nord ” (ainsi appellent-ils leur association), pour ramer ensemble à bord de la pirogue jetée en mer par le bureau du Ngondo, les chefs supérieurs Sawa et le comité d’organisation.

“ Le Ngondo étant une fête de rassemblement, nous avons demandé à chaque président d’association – Nkam, Océan, Bakweri, Pongo, Abo, etc. – de mobiliser ses adhérents parce qu’il est question d’honorer notre culture. Et pour éviter tout dérapage, nous avons mis en place un comité d’organisation différent du bureau de la grande association ”, relate Joseph René Biteke, responsable de l’agence Bicec de Maroua et l’un des animateurs du Ngondo 2005 dans l’Extrême-Nord. Au-delà de la mobilisation dans les différentes associations, le comité d’organisation a négocié des espaces à Crtv Maroua pour une sensibilisation optimum en différentes langues de la sphère Sawa.

Maroua, l’apothéose
Ce week-end, le Ngondo 2005 a engagé sa dernière ligne droite dans l’Extrême-Nord, comme d’ailleurs partout au Cameorun. Ici, la particularité est que l’apothéose prévue le 4 décembre à Maroua n’aura pas lieu du bord de l’eau, comme à Douala. Mais plutôt au Foyer de la jeunesse de Domayo, un quartier populaire et populeux de Maroua. C’est là le village du Ngondo 2005 dans l’Extrême-Nord où l’eau dans les Mayos a pris ses congés depuis le début de la saison sèche. “ L’eau c’est bien sûr notre symbole. Mais le Sawa n’a pas besoin de la mer pour communier avec ses ancêtres. Nous avons d’autres rites que nous observons. Et il ne faut pas oublier que le Ngondo dans les provinces est symbolique, car le grand Ngondo c’est à la base, à Douala. Mais nous faisons tout ceci pour ne pas être déracinés et transmettre les connaissances et la culture à notre progéniture née à des milliers de kilomètres de leur village. Nous apprenons à nos enfants comment s’habiller comme un Sawa, comment faire des mets traditionnels, etc. ”, explique Joseph-René Bikete.

Dans l’ensemble, la communauté Sawa de l’Extrême-Nord composée pour la plupart des magistrats, des cadres dans les sociétés privées, publiques et parapubliques, des commerçants, des élèves, etc. s’est donnée un défi : faire renaître le Ngondo dans la province tel qu’il se célébrait dans le temps. “ Entre 1998 et 2003, le Ngondo a connu un réel passage à vide à Maroua, à cause de nombreux problèmes nés au sein de l’association d’élite. Et une fois l’association a été reconstituée en 2004, nous avons renoué avec la célébration du Ngondo. Nous l’avions célébré pendant 2 jours en 2004. En 2005, elle s’étend sur 4 jours et connaît un supplément d’activités aussi ”, affirme Joseph René Biteke qui est à sa 17e année dans le Grand-Nord – 9 ans à Garoua, 5 ans à Ngaoundéré, 2 ans à Maroua (1984-1986) où il est à son 2e séjour depuis août 2004. Il dit avoir toujours côtoyé le Ngondo dans cette partie du pays. “ A mon arrivée en août 2004 à Maroua, mes frères et sœurs ont pensé que je pouvais canaliser toutes les énergies Sawa pour redorer le blason du Ngondo dans l’Extrême-Nord ”, déclare-t-il. Un pari qu’il entend gagner avec l’appui de tous en retournant aux sources à bord de la pirogue jetée à la mer. “ C’est une exhortation à tous les fils et filles Sawa à affirmer leur unité aux sources de leur tradition séculaire et en communion profonde avec leurs ancêtres. Ils scruteront aussi l’avenir en insistant sur ces valeurs qui ont fait le rayonnement de notre peuple et de notre pays : patriotisme, courage, sens de l’honneur, esprit d’entreprise, persévérance et quête permanente du savoir-faire ”, ainsi décline-t-il le message que véhicule le thème de cette année.
Pour ne pas être en marge de ce message les Sawa de l’Extrême-Nord ont élaboré un programme d’activités qui tient compte des valeurs sportives, culinaires, artistiques, traditionnelles, etc. de cette communauté.



Par Noé NDJEBET MASSOUSSI A Maroua
Le 02-12-2005

 

Source:  | Hits: 19852 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 13942 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 12366 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 12225 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 12360 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 14478 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 12300 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 15443 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 12634 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 11833 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 16186 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 14328 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 11856 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 19443 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 16690 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 11218 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 19283 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 16970 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 17656 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 13287 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 21350 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 25657 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 23960 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 13367 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 13288 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 18360 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 17171 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 16128 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 29390 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 23736 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 26350 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 14401 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 33367 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 28911 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 19477 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 19044 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 18423 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 18342 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 17488 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 17290 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 17122 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 16980 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 10968 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 18470 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 23161 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 15170 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 13446 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 20112 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 16168 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 9440 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 12697 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks