Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
07.02.2006

REUNION DES SAWAS DU MONDE ENTIER 

Première  réunion  internationale des  sawas  du monde entier
Femme sawa, femme Africaine mission, assignée

Nous voici virtuellement réunis entre enfants filles et fils de la grande famille sawa planétaire, gloire soit rendue à Dieu qui par ce vœux prodigieux  catalyse en notre faveur le principe sacro-saint qui fait la force de toutes les communautés humaines
Cet avant propos souffrirait de carences particulières si je manquais de rendre hommage au don de science explicitement mis en exergue par l équipe de peuplesawa.com et par lequel il m’est franchement  agréable de vous recevoir à la lecture du pressent texte

.
  En me retrouvant hasardeusement au cœur du débat, je me sens  comme de nouveau interpellé par le fait d’avoir engendré cette discussion qui chaque jour s’enrichi pour la construction d’un sawa plus grand plus respecté et plus prospère,  pourtant il va tout de même falloir que je fasse abstraction de certains de mes enfers familiers pour continuer ce que j`ai commencé dans l’espoir de dire un jour : sawanité ! mission terminée.
 J`espère donc  en avoir le temps mais je ne peux vous l`assurer. Si d’aventure, ma course se trouvait heurtée dans son élan avant que d`en avoir réaliser ce projet
Si mes efforts se trouvaient émasculés ou désorientés par les injonctions que nous impose cette civilisation mécanique occidentale, je prie donc  par  principe de précaution élémentaire – toutes les filles et fils sawas   de bien vouloir m`en excuser et de recevoir en toute sérénité la main tendue de l’anthropologue Ntonga à défaut de   nouvelles propositions pour sceller les bases de ce merveilleux outil

Aujourd`hui, nous transposons notre engagement en actions concrètes à travers tous vos textes et votre détermination à surpasser toutes nos différence afin de construire cette entité nouvelle et précieuse.
Comme je le redoutais dans le texte originel sur la sawanité, la vie se charge parfois de nous ramener aux rives fangeuses de réalités insupportables .quand bien même nous trouvons une noble raison pour en échapper
Les textes documents que vous m’avez fait parvenir, les réactions sur peuplesawa.com et le courrier fleurissant qui a inondé ma boite électronique sont une preuve, que, comme moi vous croyez à cet idéal.

 Après lecture et de toute évidence, une première synthèse me vient à l’esprit répondant ainsi à l’une des questions que je pausais à l élite et aux patriarches sawas.
1-Nous sommes donc véritablement une minorité ce qui suppose, fragilité et délicatesse au delà de tout prestige
2-notre identité culturelle est en crise :  quand elle n est pas considérée par nos détracteurs comme une pure fiction anthropologique elle est simplement pris en hypothèque par certains de nos leaders politiques en souffrance de créativité
3-A tout cela s’ajoute une désertion continue des chantiers du savoir par notre jeunesse

L’ensemble est un triptyque infernal que la sawanité va essayer d’exorciser pour le bien final des peuples  du Grand Sawa.

Afin de ne point conspirer à l’innocence du non dit, j
’ai  le devoir en considération de toute la documentation que vous m’avez envoyée de reconnaître ici que la problématique ethnique au Cameroun n’a pas épargné les sawas : l`"ethnitisation" des revendications politiques et la résurgence des replis identitaires au Cameroun ont permis de cerner en mage de toutes les dispositions constitutionnelles combien étaient minces les chances des sawas à assumer eux même le destin de leur peuple et de leur cité
Toutes les grandes métropoles sawa, Douala, Nkogsamba, Limbe, Buea, Edea Kribi, kumba etc sont victimes de leur développement qui attire tant de convoitise et qui au passage fait oublier que sur ces terres sacrées ont vécu nos ancêtres. S’il est claire qu’ il n’est pas question ici de repousser qui que ce soit dans un contexte culturel dit «postmoderne» où l`«ouverture», et plus précisément l`«ouverture à l`autre», est fortement valorisée, le défi à nous lancé aujourd’hui est de savoir comment les sawas numériquement diminués pourraient-ils protéger la sacralité de leurs terroirs sans donner l’impression d’un visage antirépublicain à ceux de nos compatriotes qui ont choisi de construire leur bonheur chez nous et c’est dans ce sens que la sawanité se démarque de toutes les solutions précédentes pour faire une proposition en terme neuf se voulant plus réaliste et plus  objective ,mais vous êtes incontestablement la cheville ouvrière de ce nouveau bouquet de solutions. Sur un tout autre plan qu’il me plaise de rappeler que le concept de la  sawanité est absolument apolitique, ce n’est pas une organisation parallèle au grand sawa mais plutôt un mouvement de pensé et d’action qui en complétant ce qui se fait déjà permettra de reconnaître le caractère sawa à un fait ou à un objet en se  chargeant également de promouvoir cette dimension de l`objet pour l’émergence honorable de ce que nos parents ont convenu d’appeler le Grand Sawa
Les entrepreneurs politiques doivent donc continuer leur combat sans antorse ,la sawanité  quant à elle doit suivre son cours  comme lumière des nouvelles générations

L `Anthropologue Ntonga a bien fait de remarquer dans  son dernier discours sur le grand sawa que nous étions victimes d’au moins deux vices (snobisme et orgueil) injectés dans notre subconscient par les premières débâcles  des occidentaux sur la cote camerounaise

A mi-chemin de leur destinée, les sawa de la première génération après les indépendances sont donc restés pris au piège de leur  socialisation avec les neo-colons. Leur capacité d actions a été très tôt émasculée par l’importation des models occidentaux et impérialistes alors que leur propre personnalité souffrait encore d`identification. Empêtrés dans les satisfactions du corps et de l’apparence , leur progéniture s’est aussitôt trouvée depuis lors dans une  existence problématique qui va alimenter une interprétation aux tons multiples et varies dont les plus hostiles ont essayé de faire croire que le sawa étaient dénudé de toute faculté constructive, Si ces derniers propos sonnent comme des balivernes d’une vacuité  provocatrice,  discriminatoires et mensongères ,il n’en demeure pas moins vrai que les jeunes  sawas redoutent dans la pluspart des cas le goût de l’effort 

 .Du lycée Joss au lycée  du Manengoba  et de Campo à Manfé, les sawas ont spécialement brillé ces dernières années par leur absence
De Sorbonne à Havard ou de HEC à Cambridge le partage de la connaissance nous parvient à de très maigres proportions et ces quelques frères qui ont eu la grâce de valoriser notre peuple à travers un parcours digne de louange oublient très vite leur peuple s’ils ne se considèrent comme des extra-terrestres alors que dans les communautés voisines ces même compétences sont multiples et personne ne s’en rend même compte

  Tout se passe comme s`il n`y avait plus de nécéssité à fournir d`effort à ajouter au prestige de l’histoire
Tout ceci favorise chez nous  une culture du conformisme, du formalisme de la passivité ,  entretenant en nous  une  réflexion qui fuit le moindre effort  et ne sait ce que veut dire penser l`inconnu, le non encore pensé. Une réflexion  relativement dépourvue de toute   profondeur nécessaire au discernement à la problématisation, la conceptualisation, la compréhension, à l`esprit critique au sens du devoir et la responsabilité
Bref le manque  de L`imagination capable de se confronter au voisin, à l`inconnu, à l`inouï, à la nouveauté, à un changement véritable, de sortir des cadres de pensée et des modèles   standards, trop faciles pour tout expliquer et c est d’autant plus déplorable que  notre origine de sawa n’étant pas un brevet de compétence ne suffirait plus pour nous assurer une place de choix dans la gestion de nos cités et par là même à une prise de participation effective à la gestion des affaires du pays
"Bona Sango"  l’instruction est la deuxième clé qu`il faut apprêter à l élaboration du concept

.Ntonga a sollicité de retenir au préalable que le sawa est pluriel, j’enfonce dans la même direction en ajoutant qu’il est en plus divers
La sawanité  en matière de pluralisme consiste à favoriser la reconnaissance et l`estime réciproque des diverses identités et pratiques des peuples sawa, du caractère irréductiblement multiple de ces identités au sein d`une même société et à promouvoir l`expression et les manifestations progressives de celles-ci au sein d’une dynamique unitaire nouvelle, ce qui suppose l’existence d’un champs d’interaction transcendant ethnies et tribus  pour exprimer dans son ensemble toute la culture sawa avec en toile de fond et de toute évidence l’émergence du   Grand Sawa

 La diversité elle, va au-delà de la langue, de l`appartenance ethnique, du lieu de résidence et de la religion pour englober des caractéristiques générales telles que, les capacités physiques les classes sociales et le cursus intellectuel.mais aussi et surtout le sexe  étant donné  que l`harmonie du projet que nous appelons à l’existence ne restera qu`un leurre tant que notre communauté souffrira de carence des qualités féminines indispensables pour son animation.

C’est dans cette perspective qu’il m’est venu à l’esprit que les femmes sawas pouvaient constituer la matrice culturelle de cette auguste entreprise
Femme africaine, Femme sawa, femme des grands fleuves , vitrine culturelle des bantous de la cote,  les femmes sawas ont toujours emerveillé par leur charme singulier,  symbole de la finesse et de l’élégance , par leur « Ndolè » leur « koki » et leur variété de traitement du poisson, elle sont aujourd`hui le dépositaire principal des recettes qui font la sawanité de tous les grands événements, les capacités créatives de la femme sawa lui doivent d’ailleurs le brevet  d`invention du Poulet DG alors que ses qualités artistiques et sa voix exceptionnelle en ont fait une vedette incontournable de la chanson féminine africaine, mais la femme sawa c`est aussi et par-dessus tout une éloquente représentation de plus de 25% des femmes écrivains du Cameroun


 De l’intégration de la femme dans le développement, de la culture sawa nous devons passer  aujourd hui à la formation des leaders ou animatrices du concept
L`enjeu est crucial, je dirai même vital. Les femmes doivent avoir un rôle prépondérant dans l’animation la promotion et la conception  de toute action nécessaire à la réalisation de nos aspirations les plus élevés, l’intuition féminine est à la mode et les femmes africaines sont désormais dans une lancée de grand succès,  au Kenya, au Liberia, au Gabon, au Sénégal, en Afrique du sud les femmes sont devenues la nouvelle espérance des peuples  modernes
La persévérance des notres s`est confirmée en cette dernière décennie avec une liste interminable de noms dont j`ai l’honneur ici d évoquer quelques uns   Denise Epote, Nathalie Etoke, Geneviève Ngosso Elisabeth Ewombe, Thesrese Kouo Moukouri, Marie Angel Kingue, lydie Dooh Bunya.   Eveline Mpoudi Ngole, Iwiye Kala lobe, Bebe Manga, Beko sadey, sissi Dipoko,  grace Decca, Nadia ewanda ,Mbango..,etc

De l’univers savant au monde des arts, la femme sawa s’est construite une place de choix dans la société camerounaise elle sert de référence aujourd hui à ses congénères du même pays et son rayonnement à travers l’Afrique est un succès incontestable reste maintenant qu elle Accorde  une nouvelle attention à cette dévotion neuve à laquelle nous l`invitons à partager la responsabilité
Femmes des nos villages femme de nos cités, chacune de vous est concernée au même titre et l’espoir est grand de voir votre participation transformer en béton les fondements d’un sawa plus grand et plus dynamique
Au moment où un groupe de scientifiques de l’université de Havard vient de démontrer que la présence d’une femme dans  un groupe de travail améliore la qualité des rendements même si la quantité est moins garantie, je ne saurais faire autrement  que de compter absolument sur vous
La sawanité dans cette optique requiert un système d’information en réseau et une communication  spéciale que chacun de nous doit assumer dans son milieu familiale et professionnel.

A la grande famille sawa
 :
Pour passer à la phase concrète, les retrouvailles doivent s’organiser au cours de cette année avec l’aide de tous les sawas volontaires ce sera la première réunion des sawas du monde entier. Mr Mpeke  a émit le vœux d’organiser cette première rencontre à Londres Laurence Ndedi Priso sur peuplessawa.com a proposé paris, alors que Miss  Catherine Endalè  sur le meme site a penché en faveur de Douala ; et vous membres du peuple sawa  à travers le monde qu’en pensez vous ?

Peuplesawa.com notre plate forme commune nous offre cette luxueuse occasion de faire toute les propositions sans limite de pensés, tous vos points de vu seront pris en compte avec amour et respect.
 A travers le courrier électronique ,le forum d`actualité et notre brainstorming virtuel  nous pouvons déjà nous accorder sur l ordre du jour et les mécanismes généraux qui doivent formaliser ces assises, la sawanité en cette occasion permettra d’identifier, d’inventorier et de vivifier toutes les cultures sawa existantes afin de présenter l`ensemble sous forme carnavalesque ou festivalesque au marché culturel du village planétaire , espace lucratif ou chaque enfant sawa peut trouver fierté et source d’épanouissement ; vous êtes tous des personnes ressources, les sawas sont dotés de plusieurs compétences qui ont simplement besoin de s’exprimer et d’aider la grande masse à réaliser ce projet

 
 C`est pourquoi je puis oser dire que le destin du sawa se joue partout et tout le temps et qu`il est impossible d`évaluer ce qu`un sawa peut représenter pour un autre sawa. Je crois que l’humilité, la solidarité,  et l`amour sont les nouvelles chemises blanches que nous devons mettre au dessus de nos pagnes assombris d’individualisme et de passivité

Si enfin je  devais vous dire ce dont je rêve, comme plusieurs parmi vous et ce  malgré les différences d’approche tout aussi légitimes et valeureuses , je dirais ceci : je souhaite que les élites et le plus grand nombre de sawas possible comprennent qu`il est de leur devoir de souscrire au chantier du pressent projet, je n’ai pas d’exigence de vitesse ni de présence, je sais qu’ avec ou sans moi un  jour ou l’autre cella arrivera, car aux lacunes éternelles qui ont paralysé jusqu`ici ce projet au bercail il ne fallait pas moins qu’une panacée sempiternelle
  C`est peut-être la seule chance qui nous reste  de pouvoir un jour nous conduire comme un peuple respecté admiré.et épanoui,

.Dr
Paul Menessier


Photo prise vers 1890. Scene: réunion des populations Sawa/Duala, problablement sur le plateau Joss. Archives Coloniales Allemandes.



 
 

Source:  | Hits: 20119 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 13098 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 11740 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 11494 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 11675 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 13771 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 11694 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 14854 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 11967 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 11269 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 15519 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 13695 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 11275 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 18657 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 15923 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 10626 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 18551 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 16229 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 16867 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 12648 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 20649 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 24680 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 23208 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 12753 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 12625 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 17580 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 16509 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 15484 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 28577 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 22554 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 25419 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 13858 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 32248 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 27960 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 18660 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 18293 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 17622 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 17580 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 16751 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 16578 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 16353 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 16205 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 10379 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 17641 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 22343 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 14555 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 12766 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 19274 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 15484 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 8932 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 12183 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks