Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
17.02.2006

Charles LEA EYOUM 

Une cinquantaine de sélections en équipe nationale du Cameroun, un titre de champion d´Afrique des clubs avec le Canon de Yaoundé (D1 Cameroun); une distinction de premier ballon de bronze africain, un parcours étoffé en tant que footballeur professionnel en hexagone, suivi d´une assez riche carrière d´Entraîneur d´élite au Cameroun.

L´histoire de Charles LEA EYOUM se mêle quelque peu à celle du football camerounais en ses premières années de gloire. Pour ce personnage iconoclaste, la grande aventure commence à Nkongsamba, une ville du littoral Cameroun, où il fera ses débuts au sein de deux équipes de la localité Espoir et Aigle, promus en division d´honneur. Mais le véritable déclic arrive avec l´insertion dans l´effectif de Diamant de Yaoundé, vers le début des années 70. Le virtuose se distingue alors par ses qualités exceptionnelles de bon dribbleur, qui en font finalement un joueur redouté par les équipes adverses. Il passera trois saisons successives avec Diamant de Yaoundé (D1 Cameroun) d´où il sera prêté au Canon de Yaoundé, engagé en coupe d´Afrique. Le talent exprimé ainsi que les différents lauriers engrangés favorisent aussi l´intégration en équipe nationale. "Notre élimination en dem i:finale de la Coupe d´Afrique des Nations en 1972 constitue l´un des plus grands souvenirs amers de ma vie de footballeur "concède-t-il aujourd´hui, nostalgique.

Et même s´il n´a réellement rien gagné de significatif avec les Lions Indomptables, Charles LEA EYOUM ne cache pas sa fierté d´avoir fait partie de cette sélection mythique aux côtés des autres mastodontes qu´étaient les Jean-Pierre TOKOTO, Michel KAHAM, Joseph MAYA. De sa carrière de joueur pro en France , il retient davantage les 9 buts inscrits en une demi-saison avec RENNES, plutôt que les 6 mois passés à US Quevelly, un club de 3eme division . L´adaptation en France ne fut cependant pas facile, les responsables toulousains lui ayant immédiatement imposé un statut de professionnel auquel il s´y était d´abord opposé.

L´odyssée française s´achève au début des années 80 lorsque le nommé Simplice ZINSOU magnat du foot africain le fait venir en Côte d´Ivoire après quelque temps passé au Stade Malherbe de Caen.

Puis ce sera le retour au pays natal pour un nouveau départ dans le domaine de l´encadrement technique. Aux côtés de Dynamo de Douala, LEA EYOUM gagne la Coupe Nationale du Cameroun en 1998.

Avec l´Union de Douala (D1 Cameroun), un autre club emblématique du pays, il sera vice-champion en 1999-2000. l´homme se caractérise ainsi par son instabilité, corollaire d´un trait de caractère qui lui est consubstantiel la vulnérabilité vis-à-vis de son entourage. Plutôt forte tête donc et quelquefois grande gueule, "le footballeur atypique " vit aujourd´hui dépité, la déliquescence prolongée du sport -roi dans sa région d´origine. Souvent incompris de ses pairs, LEA EYOUM, également connu comme l´un des dirigeants de l´Association des Footballeurs Camerounais ( AFC ), un syndicat de joueurs depuis quelques temps affilié à la FIFPRO, est par ailleurs membre de l´Assemblée générale de la Fédération Camerounaise de Football ( FECAFOOT). Il dit aujourd´hui œuvrer pour une plus grande reconnaissance des compétences des autres Techniciens Nationaux, car pense-t-il, "Nos équipes nationales ne devraient pas être la propriété exclusive d´une seule catégorie de personnels ".


NOM : LEA EYOUM
PRENOM : Charles
DATE DE NAISSANCE : 16 Janvier, 1951
SITUATION MATRIMONIAL : Marié- 4 enfants
ADRESSE : B. P 2407 DIEDO DOUALA
CAMEROUN
Tél. bur. (237) 43 45 49
Tél. Dom. (237) 40 61 34
Portable : (237) 93 02 07

EQUIPE AU CAMEROUN :

1968 - 1969 Aigle de Nkongsamba
1969 - 1972 Diamand de Yaoundé
1972 - 1973 Canon de Yaoundé

Vainqueur de la Coupe des Club Champions, Ballon de Bronze Africain. En 1972, Demi-finatiste de la Coupe d´Afrique des Nations (CAN 72). 52 SELECTIONS EQUIPE NATIONALE CAMEROUN.

EQUIPES EN FRANCE :

1972 - 1973 TOULOUSE FOOTBALL CLUB
1973 -1974 U.S. QUEVELLY
1974 -1977 RENNES FOOTBALL CLUB
1977 -1978 LUCE FOOTBALL CLUB
1978 -1979 STADE MALHERBE CAENNAIS
1979 - 1980 Entraîneur - joueur à VILLEMOMBLE

EQUIPE EN AFRIQUE:

1980 - 1981 AFRICA SPORT ABIDJAN
1981 - 1982 STELLA SPORT ABIDJAN

Palmarès de l´Entraîneur :

1981-1982 BICICI ABIDJAN Vainqueur Coupe National Corpos
1982 - 1984 LEOPARD SPORTIF DE DOUALA
1985 - 1986 A.S. BABIMBI
1988 - 1989 DYNAMO DOUALA
1992 - 1994 LEOPARD DOUALA
1994 - 1996 UNION SPORTIVE DOUALA
1996 - 1998 DYNAMO DOUALA
1998 - 2000 UNION SPORTIVE DOUALA Vainqueur de la Coupe du Cameroun


Africafoot.com
 

Source:  | Hits: 25481 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 23446 hits  | 0 R)

  Espoir en l´Afrique !! Par Francis Bebey
( | 19.09.2006 | 28244 hits  | 0 R)

  HOMMAGE AU PROFESSEUR NJOH MOUELLE
( | 19.09.2006 | 26977 hits  | 0 R)

  UPC: Union des Populations du Cameroun
( | 15.09.2006 | 25000 hits  | 0 R)

  UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES
( | 13.09.2006 | 27381 hits  | 0 R)

  La crise du Muntu (Monga-Mbembé-Eboussi Boulaga)
( | 07.09.2006 | 27630 hits  | 0 R)

  UM NYOBE, héros national, Assassiné ce 13 Septembre 1958
( | 06.09.2006 | 40918 hits  | 8 R)

  Me Black Yondo parle
( | 06.09.2006 | 28505 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe
( | 06.09.2006 | 28414 hits  | 0 R)

  11 SEPTEMBRE 2001 : CINQ ANS APRES (par Sam Ekoka Ewande)
( | 06.09.2006 | 28292 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu !
( | 06.09.2006 | 27788 hits  | 0 R)

  Cameroun : la guerre d’indépendance oubliée
( | 06.09.2006 | 27367 hits  | 0 R)

  Le " NGOSO " : Origines de l´" ESSEWE "
( | 01.09.2006 | 24018 hits  | 0 R)

  Les racines africaines de la musique noire d’aujourd’hui.
( | 30.08.2006 | 35998 hits  | 1 R)

  JO TONGO
( | 29.08.2006 | 34090 hits  | 0 R)

  The Highlife Music, predecessor of modern African Music
( | 29.08.2006 | 37450 hits  | 1 R)

  The story of Highlife
( | 29.08.2006 | 28406 hits  | 0 R)

  The Rebirth of Highlife
( | 29.08.2006 | 18629 hits  | 0 R)

  ETIENNE MBAPPÉ - another great Cameroonian bass player
( | 28.08.2006 | 22677 hits  | 0 R)

  BAKASSI, GUERRE OU PAIX ?
( | 24.08.2006 | 26751 hits  | 0 R)

  BAKASSI: LA FIN DE L’OCCUPATION MILITAIRE (Sam Ekoka Ewande)
( | 23.08.2006 | 23297 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 32208 hits  | 0 R)

  KEMIT Conference: SURVIVANCE DE L’EGYPTE PHARAONIQUE DANS LA TRADITION AFRICAINE
( | 20.08.2006 | 28521 hits  | 0 R)

  TRAGEDIE DU LAC NYOS - 20 ANS APRES : NE PAS OUBLIER
( | 20.08.2006 | 28398 hits  | 0 R)

  1986: Hundreds gassed in Cameroon lake disaster
( | 20.08.2006 | 18520 hits  | 0 R)

  Le Nigeria remet officiellement la péninsule de Bakassi au Cameroun
( | 15.08.2006 | 26600 hits  | 1 R)

  Tradition, invention and history The case of the Ngondo (Cameroon)
( | 11.08.2006 | 20867 hits  | 0 R)

  Germany pays for colonial errors in Namibia
( | 10.08.2006 | 26147 hits  | 1 R)

  Le “ Ngondo ” et la “ Civilisation de la croix ”
( | 09.08.2006 | 37322 hits  | 1 R)

  Evocation de la vie et de l´exécution du nationliste camerounais
( | 09.08.2006 | 27728 hits  | 0 R)

  Résistance Sawa : La force du souvenir
( | 08.08.2006 | 28037 hits  | 0 R)

  Georgette L. Kala-Lobè en Solo pour Douala Manga Bell
( | 07.08.2006 | 37946 hits  | 1 R)

  Bialati ba 1500 Mina. Dictionnaire des noms propres Sawa
( | 07.08.2006 | 31288 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo n´est plus
( | 05.08.2006 | 37261 hits  | 2 R)

  Douala: Ville et Histoire - René GOUELLAIN
( | 31.07.2006 | 32579 hits  | 0 R)

  Rudolf Douala Manga Bell, premier opposant à l´Apartheid
( | 31.07.2006 | 30483 hits  | 0 R)

  Rudolf Doualla Manga Bell: propriété familiale?
( | 31.07.2006 | 29174 hits  | 0 R)

  Douala autrefois - Michel Viallet
( | 29.07.2006 | 35532 hits  | 0 R)

  Douala un siècle en images - Jacques SOULILLOU
( | 28.07.2006 | 30786 hits  | 0 R)

  Vivre à Douala L´imaginaire et l´action dans une ville africaine en crise - Gilles SERAPHIN
( | 27.07.2006 | 31411 hits  | 0 R)

  Douala: Croissance et servitudes - Guy MAINET
( | 26.07.2006 | 35296 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolf Duala Manga Bell,martyr de la liberté ...Joël KONDO
( | 25.07.2006 | 42601 hits  | 1 R)

  Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable, de David Mbanga Eyombwan
( | 22.07.2006 | 64168 hits  | 0 R)

  Sawanité: l’appel du large ou la rencontre avec nos cousins d’outre Campo
( | 19.07.2006 | 34950 hits  | 1 R)

  Hommage à Rudolf Duala Manga Bell
( | 19.07.2006 | 28949 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo
( | 19.07.2006 | 27962 hits  | 0 R)

  SAWANITE: LA PART DES FEMMES
( | 18.07.2006 | 27272 hits  | 1 R)

  Ce fut le 12 juillet 1884
( | 14.07.2006 | 27270 hits  | 2 R)

  La Renaissance Panafricaine par Thabo Mbeki
( | 14.07.2006 | 28475 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: Demande de participation
( | 14.07.2006 | 24795 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks