Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
22.03.2006

ORIGINES & MIGRATIONS 

.




















GEOGRAPHIE

Les MALIMBA occupaient, à l´ origine, les plaines, les forêts et les îles situées au fond du Golfe de Guinée, de l´ embouchure du Nyong à l´ estuaire du Wouri (MANOKA). C´est une zone hautement stratégique, qui constitue la porte d´entrée du Cameroun par
l´océan. Cette aire géographique est aujourd´hui baptisée « RESERVE DE FAUNE DE DOUALA EDEA » ; le nom MALIMBA figurant autrefois sur les cartes géographiques allemandes ayant été effacé.

RACINES ET FAMILLES

Les MALIMBA appartiennent au grand groupe SAWA établi au Cameroun sur le littoral maritime et ses environs.

ILIMBE, l´ancêtre dont ils tirent le nom était l´ ainé des enfants de MBEDI,fils de MBONGO, fils de MBE (ou MBWE) issu du groupe BAKOTA du Congo dont tous les SAWA du Cameroun se reclament. Dans le groupe SAWA, les MALIMBA, DOUALA, PONGO et leurs frères, descendants directs de MBEDI, sont des BOMBEDI ou des BONA MBEDI.

Quatre familles(Matumba) composent la communauté MALIMBA. Elles sont classées ici selon le site qu´elles occupent actuellement :

BONGO descendus à la poursuite de leurs cousins les Batanga, ils s´installent à la rive gauche de l´embouchure à Ngola et dans la petite île qui porte leur nom.
MULIMBE MBENJE (MAL MBENGE) installés sur la rive droite de l´embouchure et près de Mouanko.
MULONGO installés sur la rive droite du fleuve.
MULIMBE JEDU (MAL - JEDU) installés sur la rive partie gauche de la grande île et la rive gauche du fleuve en amontde Ngola.


MIGRATIONS


L´histoire récente situe le départ du groupe de PITI DIBAMBA où un problème [CENSURE] provoqua la dislocation de la famille. Les fils et petits-fils de MBEDI descendirent le cours du fleuve DIBAMBA et se séparèrent à l´estuaire de Cameroun.

Les MALIMBA, dans cette nouvelle migration plusiuers fois centenaire, investirent de nombreux territoires au gré des conflits : Mouanko, Dizangué, Songue Land, Dibo da Mulimba, Edéa (Idia à l´époque ). Ils s´installèrent finalement à l´embouchure du fleuve SANAGA, une fois la paix retrouvée.

Ils essaimèrent par la suite dans toute la zone entre l´embouchure du fleuve NYONG et l´estuaire du Cameroun à SUELABA et l´île MANOKA(MULENDE).

Confrontés à l´hostilité de l´environnement , terres inondables, maladies hydriques, certains Malimba remontèrent le cours de la SANAGA et achetèrent des terres à des fins d´exploitation agricole : DIBONGO, BOSAMBO-FARM, MALIMBA-FARM.

Ils obtinrent aussi de l´administration coloniale l´attribution de vastes terres à MONGOMBE dans une zone comprise entre la SANAGA, le cours d´eau MALIMBO à la limite avec le canton LOUNGAHE, le lac OSSA et la limite avec l´actuel arrondissement de DIZANGUE. Ce territoire est dénommé "NEW MALIMBA"


Source: [MALIMBA: Le Peuple et son Histoire]

Auteurs:Marcelin NDOUMBE & Christophe BEKOE

Une documentation proposée par:
Mr. Mandjombe Robert, un Sawanaute.

Remarque:

Nous tenons à informer surtout les nouveaux membres que Peulesawa n´est auteur des textes. Nous les recevons des Sawanautes, et le publions, dans la hâte, sans avoir scruté le contenu. N´est-il pas évident que ce site veut euvrer pour l´épanouissement de la culture du Grand Sawa? Nous ne comprenons pas l´attitude et l´intransigence des Africains vis-àvis des autres Africains. C´est un phénomène très grave. Nous acceptons tout genre de compromis envers les Européens, mais quand il s´agit de nos propres frères, nous devenons du coup hyper sensibles. Si nous avions la même attitude intransigente contre nos ennemis, le néocolonialisme ne survivrait pas depuis près de 50 ans.

Ce ne sont pas toujours des experts qui écrivent certains articles que nous publions sur le site; ceci veut dire que les erreurs peuvent s´infiltrer. Ce n´est pourtant pas la raison de détruire toute l´oeuvre.

Est ce que la Communauté n´a pas le droit à un débat d´idées? Doit-on dire rien que du bien, même si parfois il ya eu des animosités entre nous?

Nous attendons toujours les contributions des Sawa élaborant sur leur histoire positive, mais rien ne nous parvient. Vous ne pouvez pas rester passifs et esperer ne lire que du bien de vous. Vous pouvez changer le contenu de ce site si vous le voulez. Des invitations ont été avancées dans ce sens.

Ne collez donc pas des adjectifs sur Peuplesawa, qui n´a aucun autre objectif que de faire revivire notre culture.

Nandolo
Le Webmaster

 

Source:  | Hits: 21414 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 20883 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 14852 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 17499 hits  | 1 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 17562 hits  | 0 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 17110 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 11634 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 26160 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 16088 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 13812 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 28150 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 20851 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 18709 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 12552 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 15675 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 17228 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 15859 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 19491 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 11890 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 12616 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 15745 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 16486 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 15291 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 21576 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 24002 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 20707 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 12071 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 13914 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 13593 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 13464 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 13330 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 40021 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 23475 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 19585 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 19438 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 18072 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 17696 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 14772 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 13183 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks