Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
04.04.2006

Le déclenchement de hostilités 

Les MALIMBA étaient loin de s´imaginer que VON MORGEN reviendrait par l´amont de la SANAGA. De toute évidence, homme de guerre de son état, en le faisant, il avait pris connaissance du terrain.
De MUHENJE , il informa le Gouverneur de son retour à MALIMBA, de sa meilleure maitrise, géographique de la zone et de sa diponibilité à mettre dès lors ses troupes à la disposition des commercants européens pour obtenir le passage de gré ou de force vers l´arrière pays.

Le «NACHTIGAL» et le « ZEHDENICK » qui mouillaient à Douala, appareillèrent vers MALIMBA avec tout l´arsenal de guerre.WEILER, JURGENSEN et GEBAUER qui avaient fuit MALIMBA, y remontèrent.

Informé de l´arivée de ses « trois amis et d´un autre blanc » le Chef Bongo du nom de EBUE ETONGO, comme à l´accoutumé, entrepris d´aller à leur rencontre à bord d´une pirogue de 50 personnes, accompagné de son fils MBEKE EBUE.

A l´aide du tam-tam, l´ autre Chef, celui de Bonabwaba du nom de MUKOKO A MANYANYE fut informé de la descente du Chef EBUE ETONGO à MUHENJE où ils devaient se retrouver.

Dans leur trajet, EBUE et son équipage rencontrèrent MASAKO, un de leur membre habituel qui, revenant de MUHENJE et sachant tout ce qui s´y tramait les déconseilla de s´y rendre. Il aurait prévenu auparavant MOUKOKO, qui l´aurait ecouté et rebroussé chemin.

EBUE, au contraire de MUKOKO, passa outre ce conseil et arriva à MUHENJE avec son équipage. Les quatre européens observaient cette arrivée à partir de l´étage du comptoir; sur la plage, à quelques mètres de là, des soldats étaient à l´entraînement.

Cette arrivée massive pourtant habituelle, noblesse oblige, servit de pretexte au commercant Jurgensen pour désigner EBUE, qui se prenait encore pour son ami, comme celui qui empêchait la remontée du fleuve et surtout qui venait mettre à execution son plan macabre à l´ encontre des européens et de leurs employés.

Le lieutenant CURT VON MORGEN ordonna qu´ on fasse monter EBUE ETONGO et son fils MBEKE EBUE. Plutôt qu´à la grande reception à laquelle ils s´attendaient à « l´ étage », le père et le fils furent accompagnés dans des pieces séparées. Le père fut sommis à un rude interrogatoire; il lui fut demandé d´accepter le passage des marchandises pour favoriser le commerce chez les BAKOKO et à Edéa.
EBUE opposa un refus catégorique malgré la menace de la présence de soldats à l´ exterieur puis celle de mort proférée par VON MORGEN. Pour faire plier le père, le fils MBEKE , fut assassiné sous ses yeux. Face à cet acte odieux et sacrilège, EBUE avait déclaré qu´il eût été concevable qu´on tuât le père pour faire peur au fils. Et que pire qu´ avant, même au prix du sacriflce suprême, il n´accepterait le passage des européens.

Une dernière tentative de VON MORGEN se heurta à un refus revolté de EBUE. Il ordonna alors l´ exécution de EBUE puis par la suite, celle des MALIMBA qui l´accompagnaient.

Voyant EBUE descendre les marches de l´escalier ligoté, et le corps sans vie de MBEKE jeté par-dessus la fenêtre, ses sujets les plus jeunes et les plus vigoureux voulurent réagir. Démunis qu´ils étaient, ils furent rapidement dissuadés par les armes des soldats qui étaient pour la plupart Togolais et Nigerians.
Ils assistèrent, impuissants à l´acheminement de leur Chef vers le peloton d´ exécution.
La situation leur étant apparue irréversible, ils foncèrent vers les soldats avec l´énergie du desespoir; les premiers coup de feu retentirent, EBUE s´ écroula, Les armes se retournèrent vers les courageux MALIMBA qui tombèrent à leur tour.

Pour les MALIMBA qui étaient restés sur la rive près de leur embarcation et qui voyaient cette scène de loin, ce fut la débandade. Certains tombèrent à l´eau pour essayer de se sauver à la nage, d´ autres montèrent dans la pirogue pour s´enfuir plus rapidement.

Le résultat fut le meme pour tous, pris qu´ ils étaient entre le feu nourri des soldats au sol et ceux qui étaient à bord du « NACHTIGAL » et du « ZEHDENICK ».
Seules deux personnes survecurent à cette tuerie. Elles reussirent à traverser l´ embouchure de la SANAGA à la nage (1500 m environ).
Par la suite Curt Von MORGEN dirigea ses soldats vers les villages qu´ils se mirent à piller à brûler.

Ce triste jour était le 18 Janvier 1890.



Source: [MALIMBA: Le Peuple et son Histoire]

Auteurs:Marcelin NDOUMBE & Christophe BEKOE
 

Source:  | Hits: 22798 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 21838 hits  | 0 R)

  Espoir en l´Afrique !! Par Francis Bebey
( | 19.09.2006 | 26391 hits  | 0 R)

  HOMMAGE AU PROFESSEUR NJOH MOUELLE
( | 19.09.2006 | 25232 hits  | 0 R)

  UPC: Union des Populations du Cameroun
( | 15.09.2006 | 23487 hits  | 0 R)

  UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES
( | 13.09.2006 | 25565 hits  | 0 R)

  La crise du Muntu (Monga-Mbembé-Eboussi Boulaga)
( | 07.09.2006 | 25707 hits  | 0 R)

  UM NYOBE, héros national, Assassiné ce 13 Septembre 1958
( | 06.09.2006 | 39003 hits  | 8 R)

  Me Black Yondo parle
( | 06.09.2006 | 26750 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe
( | 06.09.2006 | 26598 hits  | 0 R)

  11 SEPTEMBRE 2001 : CINQ ANS APRES (par Sam Ekoka Ewande)
( | 06.09.2006 | 26372 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu !
( | 06.09.2006 | 25991 hits  | 0 R)

  Cameroun : la guerre d’indépendance oubliée
( | 06.09.2006 | 25569 hits  | 0 R)

  Le " NGOSO " : Origines de l´" ESSEWE "
( | 01.09.2006 | 22658 hits  | 0 R)

  Les racines africaines de la musique noire d’aujourd’hui.
( | 30.08.2006 | 34391 hits  | 1 R)

  JO TONGO
( | 29.08.2006 | 32098 hits  | 0 R)

  The Highlife Music, predecessor of modern African Music
( | 29.08.2006 | 35495 hits  | 1 R)

  The story of Highlife
( | 29.08.2006 | 26646 hits  | 0 R)

  The Rebirth of Highlife
( | 29.08.2006 | 17309 hits  | 0 R)

  ETIENNE MBAPPÉ - another great Cameroonian bass player
( | 28.08.2006 | 21086 hits  | 0 R)

  BAKASSI, GUERRE OU PAIX ?
( | 24.08.2006 | 25292 hits  | 0 R)

  BAKASSI: LA FIN DE L’OCCUPATION MILITAIRE (Sam Ekoka Ewande)
( | 23.08.2006 | 21678 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 30288 hits  | 0 R)

  TRAGEDIE DU LAC NYOS - 20 ANS APRES : NE PAS OUBLIER
( | 20.08.2006 | 27036 hits  | 0 R)

  KEMIT Conference: SURVIVANCE DE L’EGYPTE PHARAONIQUE DANS LA TRADITION AFRICAINE
( | 20.08.2006 | 26875 hits  | 0 R)

  1986: Hundreds gassed in Cameroon lake disaster
( | 20.08.2006 | 17309 hits  | 0 R)

  Le Nigeria remet officiellement la péninsule de Bakassi au Cameroun
( | 15.08.2006 | 25084 hits  | 1 R)

  Tradition, invention and history The case of the Ngondo (Cameroon)
( | 11.08.2006 | 19424 hits  | 0 R)

  Germany pays for colonial errors in Namibia
( | 10.08.2006 | 24737 hits  | 1 R)

  Le “ Ngondo ” et la “ Civilisation de la croix ”
( | 09.08.2006 | 35460 hits  | 1 R)

  Evocation de la vie et de l´exécution du nationliste camerounais
( | 09.08.2006 | 25967 hits  | 0 R)

  Résistance Sawa : La force du souvenir
( | 08.08.2006 | 26193 hits  | 0 R)

  Georgette L. Kala-Lobè en Solo pour Douala Manga Bell
( | 07.08.2006 | 35946 hits  | 1 R)

  Bialati ba 1500 Mina. Dictionnaire des noms propres Sawa
( | 07.08.2006 | 29516 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo n´est plus
( | 05.08.2006 | 35181 hits  | 2 R)

  Douala: Ville et Histoire - René GOUELLAIN
( | 31.07.2006 | 30902 hits  | 0 R)

  Rudolf Douala Manga Bell, premier opposant à l´Apartheid
( | 31.07.2006 | 28637 hits  | 0 R)

  Rudolf Doualla Manga Bell: propriété familiale?
( | 31.07.2006 | 27276 hits  | 0 R)

  Douala autrefois - Michel Viallet
( | 29.07.2006 | 33764 hits  | 0 R)

  Douala un siècle en images - Jacques SOULILLOU
( | 28.07.2006 | 29174 hits  | 0 R)

  Vivre à Douala L´imaginaire et l´action dans une ville africaine en crise - Gilles SERAPHIN
( | 27.07.2006 | 29777 hits  | 0 R)

  Douala: Croissance et servitudes - Guy MAINET
( | 26.07.2006 | 33635 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolf Duala Manga Bell,martyr de la liberté ...Joël KONDO
( | 25.07.2006 | 40499 hits  | 1 R)

  Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable, de David Mbanga Eyombwan
( | 22.07.2006 | 61982 hits  | 0 R)

  Sawanité: l’appel du large ou la rencontre avec nos cousins d’outre Campo
( | 19.07.2006 | 33043 hits  | 1 R)

  Hommage à Rudolf Duala Manga Bell
( | 19.07.2006 | 27214 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo
( | 19.07.2006 | 26044 hits  | 0 R)

  SAWANITE: LA PART DES FEMMES
( | 18.07.2006 | 25924 hits  | 1 R)

  Ce fut le 12 juillet 1884
( | 14.07.2006 | 25800 hits  | 2 R)

  La Renaissance Panafricaine par Thabo Mbeki
( | 14.07.2006 | 26682 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: AVANT PROPOS
( | 14.07.2006 | 23096 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks