Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
20.09.2009

Biographie du premier martyr SAWA CAMEROUNAIS:EYUM EBELE Charley DIDO 

Eyum Ebele Charley DIDO est le cinquième fils d’Ebele Kanya et de Tene Bona il nait à Douala vers 1770. Son père Ebele Kaye meurt en 1794. Charley eut 3 frères germains : EKEDI, NGANDO, MPONDO et dix-neuf frères consanguins.
 Il accède au trône royal des Bonébéla en 1804 à la suite du décès de son frère Ebulè Ebele, il régna 72 ans. Son règne fut le plus long de l’histoire des DEÏDO et je ne pense pas qu’il y ait pareil dans tout le Grand SAWA. Le règne d’EYUM EBELE sera long, riche et fructueux : sous sa direction éclairée les BONEBELA occupèrent alors pacifiquement les territoires de MUSOKO en pays ABO-SUD (MUSOKO mwa EYUM EBELE),  NDOGBELE (qui signifie Bonébéla) à Yabassi et surtout NJANGA dans le NKAM. Il reste dans la mémoire de certains « Nkamois » que les premiers à payer les paysans pour leur travail dans les plantations étaient les BONEBELA. 
EYUM EBELA fut signataire de nombreux traités avec les Européens, et plus particulièrement celui du 14 janvier 1856 établissant une Cour d’Equité à Duala : il signait sous le patronyme de Charley DIDO nom que les commerçants anglais lui attribuèrent. 
EYUM EBELE, soucieux de fonder un royaume puissant qui devait devenir le troisième royaume de DOUALA, il laissa une descendance nombreuse l’histoire nous dit qu’il épousa 34 femmes et en donna une, BOTAÏ NJANGA, à son frère NGANDO EBELA. Les 33 autres épouses lui donnèrent 72 enfants, 30 filles et 42 garçons. Il eut aussi de très nombreux « enfants adoptifs ».
A présent, sa descendance est classée en 3 foyers nommées : le 1er foyer, BONAMOLE, du nom de sa 1ère épouse MOLE EKOLO NDONGO, une princesse BOJONGO ; le 2ème foyer, BONEBOKOLO, du nom de sa 2ème épouse, EBOKOLO’à SAME’a DOO de BONASSAMA ; le 3ème foyer, BONADIBO, DIBO étant le surnom qu’il a donné à sa JOMBE’a KUKU, originaire d’ABO NORD. 
Les noms des principales femmes d’EYUM EBELE. Ces femmes furent respectivement MOLE EKOLO, EBOKOLO a SAME DOO, JOMBE KUKU. Les garçons d’EYUM se classe ainsi :

Dans le foyer BONAMOLE
-EKUALA
-ESAKA
-EYANGO
-DIBOTI
-EKWA NUTUDU
-EWONDE
-EKUME
-EYUM
-TOBO
-TANGA
-EPOKO
-EBELE
-BILE
-JOMBI
-EKWA-NUSADI
-MUANJO
-NJO
-MPEMBA
-MBAPE

Dans le foyer BONEBOKOLO
-MUKOKO
-LEA
-DUME
-SILIKI
-MBONGE
-ELANGE
-NTONE


Dans le foyer BONADIBO
-KUO
-MBUMWA
-EPEYE
-MUDULU
-EÑAWE 
-WUNDU
-DIKUME
-ELOKAN
-ÑAMBI
-NKWAN
-LOTIN
-NGAMBI
-MAMBINGO
-BILE
-NDOLO
-MUSIO

Condamné a mort par le NGONDO pour s’être opposé à l’exécution de son neveu MUDULU DIBOTI EBELA qui était accusé d’avoir tué son cousin MUANJO’A MUDULU EBELA, il est fusillé le 7 décembre 1876 conformément aux dispositions de la loi dite « Dibombè » instituée par le NGONDO, notre 1er

Roi fit preuve de courage et de témérité car, il refusa de livrer son neveu au NGONDO et il s’exprima ainsi « je ne peut pas accepter de perdre mon œil gauche et mon œil droit le même jour » cette phrase devint légendaire et déclencha une guerre qui opposa les BONEBELA à tous les Duala ; cette guerre durera 3 jours et eut pour conséquence l’exil de la majeure partie du clan à MUSOKO. En se sacrifiant, KING EYUM EBELE CHARLY DIDO laisse à sa descendance l’exemple d’un homme de paix et de courage, traits caractéristique des DEIDO aujourd’hui.  C’est ainsi que le DEIDO est connu comme quelqu’un qui ne se laissera pas marcher sur les pieds, quelqu’un qui prônera toujours l’excellence   . Aujourd’hui à DEÏDO et dans tout le territoire SAWA lorsque quelqu`un porte le nom d’EYUM on lui donne le surnom de « Tchallé » qui est la déformation de « Charley » en souvenir de notre ROI. Trente-huit ans avant la pendaison du KING BELL  DUALA MANGA NDUMBE BELL et de Ngosso DIN, et de la déportation du KING AKWA DIKA MPONDO et de son exécution par les Allemands à Campo, KING DEÏDO EYUM EBELE Charley DIDO fut le 1er martyr des rois duala  pour la sauvegarde des intérêts de son peuple. Cette démonstration de courage et d’abnégation doit interpeler toute la jeunesse SAWA et Camerounaise afin que nous puissions sortir notre cher pays de sa pauvreté morale et matérielle.


Article écrit par : Prince Moses ESSAKA ESSAKA EKWALA-ESSAKA DEÏDO

 

Source:  | Hits: 21381 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 16285 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 18039 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 18921 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 16485 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 14738 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 14452 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 13742 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 13594 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 85360 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 25930 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 20082 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 16724 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 23188 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 24571 hits  | 1 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 13021 hits  | 0 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 12952 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 19039 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 17627 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 18341 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 22307 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 25230 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 18584 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 14586 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 15919 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 12488 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 24779 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 42099 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 14664 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 25366 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 17508 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 17467 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 15860 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 20648 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 18589 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 16040 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 16020 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 13234 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 13648 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 16547 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 16267 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 14646 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 14172 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 14009 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 13672 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 13474 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 13373 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 12456 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 20048 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 19579 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 18119 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks