Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
05.12.2009

Les Sawa se mobilisent autour du Ngondo 

Par franck.essomba | Mercredi 4 novembre 2009 | Le Messager

1- Ngondo 2009 avec une chandelle de Paul Biya
La fête s’annonce plus belle cette année avec la restitution au peuple sawa du site querellé de Besséké qui a fait au mois d’août dernier l’objet d’une marche pacifique et d’un rite mystico-réligieux à la vallée de l’ancienne gare de Douala. En reconnaissance de la décision prise par le président de la République Paul Biya, le Ngondo a tenu une assemblée générale extraordinaire au parc des princes de Koumassi le 31 octobre dernier. Près de 5000 personnes dans leur chatoyante tenue traditionnelle ont pris part à cette assise convoquée par le président en exercice, le prince René Douala Bell, entouré de tous ses pairs.

Dans son propos, le prince a déclaré avec enthousiasme que « ce n’est pas souvent qu’il nous est donné de recevoir une bonne nouvelle ici chez nous. » En décidant de restituer au Ngondo le site de Besséké, « le chef de l’Etat S.E. Paul Biya a, une fois de plus manifesté sa constante sollicitude à l’endroit du peuple sawa. ». Mais a-t-il encore souligné, « la rétrocession de ce terrain ne doit pas occulter les graves problèmes fonciers que nous connaissons ici à Douala et pour lesquels nous devons pouvoir compter toujours sur le chef de l’Etat ».

Maintenant le challenge reste entier. Le Ngond’a sawa doit désormais mettre les bouchées doubles pour construire un complexe devant abriter son siège, et un parc d’attractions. Aussi, toutes les forces vives sawa sont appelées à mettre profondément la main à la poche, toutes les intelligences sont sollicitées pour rassembler leurs contributions de toute nature nécessaires à l’édification de ce complexe. Ce n’est pas aux Sawa qu’on apprendrait les vertus de l’union sacrée (dia nongo dia nongo a sima loisanè bwala ba pai). Autrement dit, la vélocité d’une pirogue est fonction de la force des bras de ses rameurs. Les premières contributions sont d’ores et déjà annoncées. Les Sawa du Canada qui ont invité le Ngondo sur les berges du Saint-Laurent à Montréal il y a quelques mois promettent de faire parvenir leurs contributions. La question qui brûle les lèvres depuis quelques jours est de savoir à quand le premier coup de pioche ? Le défi est d’importance.
Pour le secrétaire général de l’auguste institution traditionnelle, le prince Mony Mony Akwa II, « nous avons l’habitude des défis. Nous relèverons celui-là aussi ». Quand on sait que le thème du Ngondo 2009 c’est « la puissance du courage », il s’agit là d’une forte interpellation en direction de toutes les filles et de tous les fils Sawa.

2- D’une fête à une autre
C’est par des manifestations de ce genre que se mesure le bilan du Ngondo d’une année à l’autre. Car le Ngondo, contrairement à ce qu’en pensent certains, ce n’est pas seulement ces réjouissances populaires que des fêtards confondent souvent avec désordre et libertinage. La restructuration de cette institution intervenue depuis 2001 a mis en place des départements qui font un travail en profondeur pour dépoussiérer ses missions d’antan.
Au cours d’un entretien entre le secrétaire général du Ngondo et Le Messager, Le prince Mony Mony Akwa II fait savoir que d’une année à l’autre, soit entre deux fêtes, le Ngondo se livre à un travail d’abeille. C’est ainsi que depuis 2007, il a signé des conventions de partenariat avec d’autres institutions. Nous ne reviendrons pas sur celles déjà passées avec la Communauté urbaine et l’Université de Douala. Celles passées avec des entreprises industrielles et commerciales présentes à Douala, permettent tous les ans d’accorder un soutien appréciable à la promotion d’une saine émulation au sein de la jeunesse. En primant ceux des jeunes qui se distinguent lors des manifestations sportives et culturelles diverses. Par leurs performances scolaires aussi. Ce qui attire la jeunesse en plus grand nombre aux différents jeux et concours organisés par le Ngondo, à s’intéresser à la culture de leur terroir et à s’adonner à l’effort intellectuel.
Toujours dans le cadre de ces conventions, un pacte d’amitié a été conclu avec la ville de Brive-la-Gaillarde en France dont la délégation a assisté au Ngondo 2008. Le député maire de Brive-la-Gaillarde est attendu à Douala dans les tout prochains jours pour la mutation de ce pacte d’amitié en partenariat économique.
Si le port du sanja (le pagne pour les hommes) et du kaba (pour les femmes) a cessé d’être d’un mode éculé aussi bien par l’élite que pour la jeunesse, cela relève d’une prise de conscience insufflée par le Ngondo aux différentes communautés sawa. On lui doit aussi le retour sans gêne à la cuisine de ces jeunes femmes qui avaient tendance à considérer l’art culinaire comme activité réservée aux analphabètes. Sur ces deux chapitres notamment, le département des jeunes et celui des femmes se déploient au fil des ans pour amener les uns et les autres à s’abreuver à la source de la richesse culturelle sawa mais aussi de s’arrimer à la culture moderne. A cet effet, le département des femmes a monté une bibliothèque. Elle ambitionne de la transformer à court terme en médiathèque.
Tout ceci nécessite d’importants investissements. Et Mme Palestine Mpondo et ses camarades multiplient des contacts. Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur pour doter l’actuelle salle de lecture de quelques ordinateurs.

3- Des innovations au programme
En attendant de réaliser ces louables objectifs, femmes et jeunes, avec la bénédiction des patriarches aujourd’hui conduits par le vénérable Dr Barla Moukoko s’arment de la « puissance du courage », thème du Ngondo 2009, pour aller à la conquête de nouveaux lauriers. La caravane qui part de Bonabéri (canton Bellé Bellé) ce samedi 7 novembre achève sa ronde des cantons le 6 décembre à la base Elf où Miss Ngondo 2009 et les champions de lutte traditionnelle des différentes catégories seront présentés au grand public et des invités d’honneur du Ngondo rassemblés à la lisière des cantons Deido et Akwa.

C’est déjà le branle-bas dans les différents villages du département du Wouri. Les répétitions et entraînements sont rudes car au fil des ans le cercle des candidats et candidates s’élargit, chacune et chacun met un point d’honneur à occuper le podium n°1 au soir des grandes finales. Il faut aussi signaler qu’une course cycliste figure au programme de cette année. Elle est baptisée « critérium de la propreté », tandis que le carnaval du Ngondo sera à sa deuxième édition. Au Mukanda, l’actuel siège de l’institution, les membres de l’Etat major siègent sans discontinuer à longueur de journée pour un happy end le 6 décembre. O loko sô !

----------------------------------------------------------------------------

Ngondo: Les Sawa fêtent la rétrocession du site
Écrit par L. B.Ongolo

Une assemblée générale extraordinaire du Ngondo convoquée samedi le 31 octobre 2009 au parc des princes, a donné lieu à une motion de soutien et de remerciements à Paul Biya. Ngondo

Un seul point inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire du Ngondo, qui a drainé aux côtés des fils et filles Sawa, samedi le 31 octobre 2009, le tout Douala administratif au parc des princes. Il s’agit « des remerciements au président Paul Biya pour la rétrocession du site du Ngondo à Douala ». Le prince René Douala Manga Bell, par ailleurs président en exercice du Ngondo, précise que, « le Ngondo vient de se faire rétrocéder à Douala, un terrain de 5000 m2 sur lequel va se construire définitivement son siège » Le dit terrain est situé à la vallée de la Béssékè, où se trouvait autrefois la gare voyageurs.

La décision de Paul Biya est pour les fils et filles Sawa « un retour à l’ordre ». Un retour à l’ordre qui s’assimile à une victoire de la communauté sur le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, qui avait déclaré ce terrain d’utilité publique, contre le gré des Sawa. Fritz Ntonè Ntonè voulait alors y aménager un jardin public. Mais, les dignitaires du Ngondo, surpris, n’avaient pas laissé prospérer ce qu’ils avaient qualifié d’« escroquerie foncière », et avaient aussitôt entrepris diverses démarches pour contrer Fritz Ntonè Ntonè.
Ils avaient, dans un premier temps, fait un sit-in sur ledit site, afin de manifester publiquement leur mécontentement. Ensuite, ils avaient écrit au président de la République pour solliciter son arbitrage. Enfin, ils avaient procédé aux rites traditionnels et mystiques en immolant une chèvre sur ledit site. Une mise en garde qui reprécisait l’aspect sacré de ce site où était né le Ngondo.

« Aujourd’hui que le président de la République nous a prêté une oreille attentive et a résolu le problème, il est normal que tous les Sawa saluent ce geste. Nous lui témoignons notre profonde gratitude », a expliqué le prince René Douala Manga Bell. L’occasion a été pour ce dernier d’appeler au rassemblement massif et constant de la communauté Sawa, comme cela été observé lors de cette assemblée générale extraordinaire. D’autant plus que, pour la présidence en exercice du Ngondo, « le plus dur reste à faire ». A savoir, « rassembler les moyens financiers pour la construction d’un siège du Ngondo digne de ce nom ».

Rentré du Canada il y a deux mois, où il dit avoir rencontré la communauté Sawa qui y vit, le président en exercice du Ngondo annonce avoir obtenu de ce côté la promesse d’un important soutien financier pour la prochaine édition du Ngondo. Reste maintenant à chacun d’œuvrer pour mériter ce soutien, ainsi que celui attendu de tous les autres partenaires traditionnels du Ngondo.

----------------------------------------------------------------------
Ngondo 2009 - C´est parti !
Alain Tchakounte, CT
5 Novembre 2009

La soixantième édition de la manifestation a été lancée hier à Douala. Thème retenu : « La puissance du courage ». Tout un programme.«Nginya Mulema ! » Entendez « La puissance du courage». C´est sous ce signe qu´est placée cette année, la soixantième édition de l´assemblée traditionnelle du peuple sawa. Les organisateurs, qui tenaient un point de presse en vue de dévoiler le programme des festivités hier au siège à Akwa, estiment, en guise d´explication à ce choix, que « l´homme vit dans un environnement et est entouré d´ennemis visibles et invisibles. Ces adversaires dynamiques appellent en cet homme, un courage permanent et déterminant.
Un courage physique qui prend sa source dans une dimension spirituelle, morale et mystique. Ces adjectifs sont importants pour l´individu qui doit, contre vent et marée assurer, maintenir sa vie et sa survie, exprimant ainsi une puissance ». Mais aussi, on apprend que, « dans son courage et sa puissance, le Ngondo n´a jamais cherché que son intérêt, mais il a toujours oeuvré pour l´intérêt de tous ». Dont acte.

Concrètement, cette édition qui commence dès samedi 7 novembre avec la visite des cantons devrait être riche en innovations, selon le secrétaire général du Ngondo, Money Akwa II. On note entre autres, une course cycliste (critérium de la propreté) qui aura lieu le 29 novembre. La grande veillée du Ngondo sera organisée cette année au parc des Princes à Bali, où auront lieu les finales des compétitions de lutte traditionnelle et de Miss Ngondo. La réflexion est aussi de mise avec des conférences sur l´évolution du Ngondo, pour marquer son 60e anniversaire. Sur les thèmes : « Douala et son festival » et « Le Ngondo et le christianisme ».

Un sémi-marathon dans les artères de Douala le samedi 5 décembre est prévu, de même qu´une journée des traditions et un concert de musique. Le 6 décembre représente l´apothéose, avec la traditionnelle messe de l´eau sur les berges du Wouri, une parade nautique et une course de pirogues. La 60e édition se tient dans un contexte marqué par la récente rétrocession par le président de la République, du site du Ngondo à Douala. Restitution qui a permis aux représentants de cette assemblée traditionnelle d´exprimer samedi dernier leur gratitude au chef de l´Etat.

LE NGONDO 2009 DÉROULE SON PROGRAMME
Écrit par quotidien mutation
Jeudi, 05 Novembre 2009 09:34

Prévues du 7 novembre au 6 décembre prochains, les festivités de la fête traditionnelle Sawa, le Ngondo 2009, auront comme innovation principale, une course cycliste qui "n´avait jamais été organisé par le passé", comme l´indiquait hier Money Akwa, secrétaire général du Ngondo. Cette année, la fête est placée sous le signe de la puissance et du courage Ngondo qui fête ses 60 ans. Le prince René Douala Manga Bell, président en exercice de cette fête annuelle, était face à la presse hier, mercredi 4 novembre, au siège du "Mukanda" au palais Dika Akwa à Douala.

Le Ngondo 2009 débutera par la visite des différents cantons du Wouri.
La foire, quant à elle, s´ouvre le 21 novembre ; et les 24 et 27 novembre, se tiendront deux conférences débats au cours desquelles l´occasion sera donnée de débattre sur le thème "Douala et son festival de 1949 à 2009" à la salle des fêtes d´Akwa. Mais également du "Ngondo et le christianisme", au "Mukanda". La grande veillée du Ngondo au Parc des Princes de Bali, livrera notamment la Miss de l´édition 2009. Le concours de l´excellence culinaire, le semi marathon, etc., sont quelques-unes des activités qui seront observées. La grande fête de l´eau sur les berges du Wouri, sera également marqué par le "message des ancêtres", les courses de pirogues, la lutte traditionnelle et bien d´autres activités éducatives et ludiques.

---------------------------------------------------------------------------
Ngondo 2009: Les Sawa célèbrent leur puissance!
Par Alix Fétué - 06/11/2009
La caravane de lancement a lieu ce samedi 07 novembre 2009.

La conférence de presse tenue au palais Dika Akwa à Douala, actuel siège de l’évènement, a permis de mettre tout au point et surtout de dévoiler le programme de l’édition 2009 de cette grande fête traditionnelle du peuple Sawa. C’est sous le signe de la puissance et du courage que les activités vont se déroulées, pour rimer avec le thème de cette année (puissance et courage), et surtout marquer d’une pierre blanche le soixantième anniversaire de cet évènement.

Ainsi donc le Ngondo 2009 débutera par la visite des différents cantons du Wouri, notamment avec la caravane qui va partir du canton Bellé Bellé de Bonabéri ce samedi 07 novembre pour s’achever le 06 décembre à la base Elf. La Miss Ngondo 2009 et les champions de lutte traditionnelle des différentes catégories seront présentés au grand public et invités d’honneurs rassemblés à la lisière des cantons Deïdo et Akwa. La grande foire elle, ouvrira ses portes le 21 novembre prochain. Deux conférences débats sont prévues les 24 et 27 novembre, au cours desquelles l´occasion sera donnée de débattre, dans la première, sur le thème Douala et son festival de 1949 à 2009 à la salle des fêtes d´Akwa. La deuxième conférence portera sur le thème Ngondo et le christianisme.

Selon le prince René Douala Manga Bell, président en exercice de cette fête annuelle, la grande veillée du 06 décembre au Parc des Princes de Bali, sera l’attraction principale du Ngondo. Et comme à l’accoutumée, elle devra notamment livrer la Miss 2009. A noter que la grande soirée sera précédée en matinée par la grande fête de l´eau sur les berges du Wouri, marquée par le traditionnel « message des ancêtres », les luttes traditionnelles, les courses de pirogues et bien d´autres activités éducatives et ludiques. La principale innovation de cette année, aux dires du secrétaire général du Ngondo Money Akwa, sera la course cycliste baptisée critérium de la propreté. Un semi marathon est également prévu, ainsi qu’un concours de l’excellence culinaire devant récompenser le meilleur plat traditionnel Sawa réalisé pendant l’évènement.
Pour l’heure, c’est déjà l’effervescence totale que l’on observe dans les différents villages, ou mieux les différents cantons du département du Wouri. Les répétitions et entraînements sont rudes car au fil des ans le cercle des candidats et candidates s’agrandit, chacune et chacun met un point d’honneur à occuper le podium n°1 au soir des grandes finales.

Le Ngondo est l´assemblée traditionnelle qui réunit tous les peuples côtiers, Douala, Bassa, Bakoko, Batanga, Yabassi,... regroupés sous le nom générique de Peuple Sawa (Sawa veut dire "côtier"). Cette assemblée est l´occasion de réjouissances chaque année au début de la saison sèche. La "Fête de l´eau" clôture le Ngondo. Elle se passe sur les berges du Wouri. Tous les chefs traditionnels sont présents pour écouter le message des sages et des ancêtres pour l´année à venir.

N’ganda bouam! Bonne fête!
 

Source:  | Hits: 13113 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 14306 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 16051 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 16908 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 14615 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 12861 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 12722 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 11900 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 11887 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 78332 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 23517 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 18165 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 14784 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 21057 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 22249 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 11399 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 11339 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 16746 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 15587 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 16357 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 19912 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 22871 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 16428 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 12708 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 13973 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 10944 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 22592 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 39291 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 12749 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 22865 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 15450 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 15415 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 13894 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 18912 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 16897 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 14097 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 13870 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 11379 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 11859 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 14527 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 14344 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 12754 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 12390 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 12356 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 11871 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 11856 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 11707 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 10924 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 18253 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 17884 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 15826 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks