Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
13.06.2006

Douleur: La peur du succès 

Vendredi 30 août 2002, par David Cadasse
Afrik.com

Son nom est sur toutes les lèvres et sa musique dans toutes les têtes, pourtant, personne ne sait vraiment qui est Douleur. De son vrai nom Alexandre Douala, l’artiste nourrit un paradoxe artistique qu’il porte comme un fardeau. Vedette malgré lui, il souffre d’un déficit d’image qu’il souhaite aujourd’hui corriger. S’il a toujours fuit le succès autant qu’il le convoite, c’est avant tout parce qu’il cherche à se construire une base solide avant de regarder le sommet. Rencontre.

Afrik : Pourquoi avoir choisi Douleur comme nom de scène ?


Douleur : Je suis simplement tombé dedans. Toutes les personnes qui sont nées à Douala et qui s’appellent Douala
sont surnommés Douleur. J’ai gardé ce nom, peut être parce qu’il était facile à prononcer.

Afrik : S’agit-il d’un nom qui vous correspond bien ?

Douleur : A bien y réfléchir, tout ce qui est beau et qui respire vient de la douleur. La femme enfante dans la douleur. La douleur fait parti de notre vie. C’est vrai que j’ai parfois tendance à mettre les mauvaises choses qui m’arrivent sur le dos de mon nom, comme une fatalité. Mais ça va, je n’ai pas beaucoup à me plaindre.

Afrik : Vous êtes un artiste relativement discret, vous ne vous êtes jamais vraiment livré, pourquoi ?

Douleur : Je me livre à ma façon. Je suis un peu étranger au monde du show-bizz. Ce qui m’intéresse est avant tout ma musique.

Afrik : Pourtant cela fait parti du jeu, l’artiste est obligé de payer de sa personne pour assurer sa promotion.


Douleur : Oui, mais j’aimerais que ma musique soit la base, même si parfois je me dis que j’ai tort. J’ai envie de m’y mettre mais il faut savoir comment se lancer. Avant je rêvais les yeux fermés, maintenant je rêve les yeux ouverts. J’ai pris conscience de certaines nécessités en matière de promotion de ma musique. J’ai maintenant envie d’affronter les choses.

Afrik : Le succès vous fait-il peur ?


Douleur : Le succès est comme une tempête qui peut rapidement vous emporter. C’est pour cela que j’avais mis ma carrière entre parenthèse pendant dix ans. Après mon troisième album, en 1989, j’ai arrêté de chanter pour ne revenir qu’en 2000. Le succès avait cassé mon élan intérieur et artistique et je voulais prendre du recul pour faire le point. Il faut pouvoir contrôler le succès sinon... Je cherche à construire de solides fondations avant d’aller plus loin. Le sommet est très fragile et si je tombe j’aimerais être fort dans ma douleur.

Afrik : Vous n’êtes pas encore prêt ?


Douleur : Si, mais je ne peux pas y arriver seul. Il me faut des personnes pour me montrer ce que je ne sais
pas. Quand on a du succès, on croit tout savoir et l’on croit que tout ce que l’on a, on le doit à soit même. C’est faux. Moi je suis musicien et j’ai besoin qu’on me pousse et qu’on me guide dans le monde du show-biz. Jusque là, je n’ai eu personne pour me conduire à travers ce milieu.

Afrik : Difficile à croire étant donné votre succès...

Douleur : Je n’ai, par exemple, jamais fait de tournée africaine, bien que ce soit quelque chose que j’ai bien envie de faire. L’Afrique me connaît mais je ne connais pas l’Afrique.

Afrik : Quel serait pour vous l’accomplissement ?


Douleur : J’aimerais laisser un héritage musical. Quand je serai mort, j’aimerai que mes chansons soient encore écoutées.

Afrik : Sur votre dernier album, C’est magique, vous vous êtes éloigné de votre traditionnel makossa. Est-ce pour suivre la tendance que vous avez introduit des influences ndombolo ou reggae ?


Douleur : Tout ça je l’avais déjà fait avant. Simplement personne n’a jamais vraiment écouté. Il y a des choses que j’ai faites il y a 10 ans et qu’on ne découvre que maintenant. On ne connaît pas mon répertoire mais j’ai fait des mélanges depuis longtemps. Je ne suis pas cantonné au makossa, c’est la base de mon travail. Après, on peut le nourrir de multiples influences. Si demain, je peux chanter avec Michael Jackson, je le ferai.

 

Source:  | Hits: 22773 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Alexandre DOUALA MANGA BELL
( | 10.08.2007 | 32797 hits  | 0 R)

  Que represente le roi-martyr Duala Manga Bell pour le Peuple Sawa ?
( | 06.08.2007 | 24373 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l´Afrique (suite)
( | 01.08.2007 | 24025 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l’Afrique
( | 01.08.2007 | 24908 hits  | 0 R)

  Portrait: Kaïssa Doumbe Moulongo Sylvie
( | 01.08.2007 | 28626 hits  | 0 R)

  "Appel à la Jeunesse Africaine" par Théophile Obenga
( | 30.07.2007 | 27878 hits  | 0 R)

  EDEA: Menace sur le projet d’extension d’Alucam
( | 18.07.2007 | 18153 hits  | 0 R)

  Franklin Boukaka, le poète assassiné en 1972. Immortel Boukaka: Rumba engagée, Poésie musicale et Panafricanisme
( | 16.07.2007 | 37333 hits  | 0 R)

  Ebenezer KOTTO ESSOME : l’homme et son rêve d’Afrique
( | 16.07.2007 | 34113 hits  | 0 R)

  Portrait: Laurent ESSO
( | 16.07.2007 | 20790 hits  | 0 R)

  Douala: une Exposition de 8 Photographes
( | 15.07.2007 | 17728 hits  | 0 R)

  Nguéa Laroute démarre sa tournée européenne. Videos et Interview
( | 09.07.2007 | 36648 hits  | 0 R)

  La Pagode: Le palais royal transformé en centre d’affaires
( | 09.07.2007 | 22546 hits  | 0 R)

  Juillet 1902. Mpondo Akwa, chef de la délégation du NGONDO au Reich Allemand
( | 07.07.2007 | 26235 hits  | 0 R)

  Ngondo 1991: Remember EKE EBONGUE
( | 03.07.2007 | 26451 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : une chaîne d’unité à redorer
( | 03.07.2007 | 23958 hits  | 0 R)

  Um Nyobé: Cet autre hommage à Mpondol
( | 01.07.2007 | 33547 hits  | 1 R)

  Manu Dibango forever...VIDEO
( | 01.07.2007 | 23750 hits  | 0 R)

  Remember Sembene Ousmane - Hommage au grand Africain
( | 28.06.2007 | 28077 hits  | 1 R)

  La France blocque la Réfection des routes à Douala
( | 27.06.2007 | 19565 hits  | 0 R)

  Tout le monde est Bakoko ! par Suzanne KALA LOBE
( | 26.06.2007 | 36259 hits  | 1 R)

  Hommage: Un monument pour Um Nyobe
( | 26.06.2007 | 24896 hits  | 0 R)

  Une inébranlable conviction sur notre destin, par Shanda Tonme
( | 25.06.2007 | 29730 hits  | 2 R)

  Sanaga-Maritime Edéa: L’élite en équipe pour le sport
( | 25.06.2007 | 22686 hits  | 0 R)

  BAKASSI : Découvrez la péninsule - Discover the Peninsula
( | 19.06.2007 | 22672 hits  | 0 R)

  Cinéma : "The making of" du film "Le don involontaire" de Serge Alain Noa
( | 15.06.2007 | 23371 hits  | 0 R)

  Combat: La singulière chronique d’Eyoum’a Ntoh
( | 15.06.2007 | 21192 hits  | 0 R)

  Au Fil du WOURI ... et nous sommes Heureux.
( | 15.06.2007 | 14990 hits  | 0 R)

  Ousmane Sembène, panafricaniste et pionnier du cinéma africain, est mort
( | 11.06.2007 | 26751 hits  | 0 R)

  Kaba Days Are Here; By Poubum Lamy Ney
( | 04.06.2007 | 27276 hits  | 0 R)

  Spectacle : Concert anniversaire d´Universal de Sylvain Nkom
( | 03.06.2007 | 20400 hits  | 0 R)

  Urbanisation : Une stratégie pour étendre Douala en examen
( | 02.06.2007 | 18867 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Bienvenue au CamerWood
( | 01.06.2007 | 24542 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Le Festival: Bassek ba Kobhio, Jean Pierre Bekolo, Cyrille Masso
( | 01.06.2007 | 21219 hits  | 0 R)

  L´HORREUR, L´HORREUR : DIX MILLIONS DE MORTS?
( | 31.05.2007 | 25515 hits  | 0 R)

  Portrait: Gottlieb Lobe Monekosso
( | 30.05.2007 | 19804 hits  | 0 R)

  La paranormal n’est pas particulier à l’Afrique
( | 25.05.2007 | 21093 hits  | 0 R)

  SAWANITE : entre le front du refus et la tentation d’adhérer
( | 20.05.2007 | 28153 hits  | 2 R)

  S. E. M. Mbella Mbella, nouvel Ambassadeur du Cameroun à Paris, reçoit les artistes musiciens camerounais
( | 20.05.2007 | 23304 hits  | 0 R)

  Kumba Traditional Council Want GRA Land Refunded. By Olive Ejang Tebug, PostNewsLine.
( | 10.05.2007 | 22294 hits  | 0 R)

  Le Père Engelbert Mveng: Commémoration. Pionnier de l´Egyptologie avec Ngom Gilbert, Dika Akwa, Obenga et C.A. Diop.
( | 08.05.2007 | 47504 hits  | 1 R)

  Douala : Un patrimoine culturel riche, ville d´art et d´histoire
( | 05.05.2007 | 27941 hits  | 0 R)

  Discographie: Le premier cri de Roots Racines Mianga
( | 05.05.2007 | 20779 hits  | 0 R)

  Pourquoi le Cameroun n’a pas décrété un deuil national ?
( | 04.05.2007 | 23811 hits  | 1 R)

  Henri DIKONGUÉ - Missodi Africa Tour 2007
( | 04.05.2007 | 23245 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte d’un citoyen du chef-lieu du département de la Sanaga maritime au ministre de la Santé Publique. Par Mangwe ma Yongui Nikita*
( | 03.05.2007 | 27143 hits  | 0 R)

  Richard Bona parle du Peuple Sawa, Ngondo, Makossa.
( | 02.05.2007 | 29717 hits  | 0 R)

  Cameroun: Drame aérien à Douala. 114 Morts. Pas de Deuil National. Confusion et Médiocrité
( | 01.05.2007 | 36186 hits  | 3 R)

  Association: "Agir ensemble en Sanaga-Maritime" (Agir SM)
( | 01.05.2007 | 24438 hits  | 0 R)

  Toups Bebey est le directeur artistique d’un festival qui se tient au Gabon.
( | 01.05.2007 | 23876 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks