Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
13.06.2006

Douleur: La peur du succès 

Vendredi 30 août 2002, par David Cadasse
Afrik.com

Son nom est sur toutes les lèvres et sa musique dans toutes les têtes, pourtant, personne ne sait vraiment qui est Douleur. De son vrai nom Alexandre Douala, l’artiste nourrit un paradoxe artistique qu’il porte comme un fardeau. Vedette malgré lui, il souffre d’un déficit d’image qu’il souhaite aujourd’hui corriger. S’il a toujours fuit le succès autant qu’il le convoite, c’est avant tout parce qu’il cherche à se construire une base solide avant de regarder le sommet. Rencontre.

Afrik : Pourquoi avoir choisi Douleur comme nom de scène ?


Douleur : Je suis simplement tombé dedans. Toutes les personnes qui sont nées à Douala et qui s’appellent Douala
sont surnommés Douleur. J’ai gardé ce nom, peut être parce qu’il était facile à prononcer.

Afrik : S’agit-il d’un nom qui vous correspond bien ?

Douleur : A bien y réfléchir, tout ce qui est beau et qui respire vient de la douleur. La femme enfante dans la douleur. La douleur fait parti de notre vie. C’est vrai que j’ai parfois tendance à mettre les mauvaises choses qui m’arrivent sur le dos de mon nom, comme une fatalité. Mais ça va, je n’ai pas beaucoup à me plaindre.

Afrik : Vous êtes un artiste relativement discret, vous ne vous êtes jamais vraiment livré, pourquoi ?

Douleur : Je me livre à ma façon. Je suis un peu étranger au monde du show-bizz. Ce qui m’intéresse est avant tout ma musique.

Afrik : Pourtant cela fait parti du jeu, l’artiste est obligé de payer de sa personne pour assurer sa promotion.


Douleur : Oui, mais j’aimerais que ma musique soit la base, même si parfois je me dis que j’ai tort. J’ai envie de m’y mettre mais il faut savoir comment se lancer. Avant je rêvais les yeux fermés, maintenant je rêve les yeux ouverts. J’ai pris conscience de certaines nécessités en matière de promotion de ma musique. J’ai maintenant envie d’affronter les choses.

Afrik : Le succès vous fait-il peur ?


Douleur : Le succès est comme une tempête qui peut rapidement vous emporter. C’est pour cela que j’avais mis ma carrière entre parenthèse pendant dix ans. Après mon troisième album, en 1989, j’ai arrêté de chanter pour ne revenir qu’en 2000. Le succès avait cassé mon élan intérieur et artistique et je voulais prendre du recul pour faire le point. Il faut pouvoir contrôler le succès sinon... Je cherche à construire de solides fondations avant d’aller plus loin. Le sommet est très fragile et si je tombe j’aimerais être fort dans ma douleur.

Afrik : Vous n’êtes pas encore prêt ?


Douleur : Si, mais je ne peux pas y arriver seul. Il me faut des personnes pour me montrer ce que je ne sais
pas. Quand on a du succès, on croit tout savoir et l’on croit que tout ce que l’on a, on le doit à soit même. C’est faux. Moi je suis musicien et j’ai besoin qu’on me pousse et qu’on me guide dans le monde du show-biz. Jusque là, je n’ai eu personne pour me conduire à travers ce milieu.

Afrik : Difficile à croire étant donné votre succès...

Douleur : Je n’ai, par exemple, jamais fait de tournée africaine, bien que ce soit quelque chose que j’ai bien envie de faire. L’Afrique me connaît mais je ne connais pas l’Afrique.

Afrik : Quel serait pour vous l’accomplissement ?


Douleur : J’aimerais laisser un héritage musical. Quand je serai mort, j’aimerai que mes chansons soient encore écoutées.

Afrik : Sur votre dernier album, C’est magique, vous vous êtes éloigné de votre traditionnel makossa. Est-ce pour suivre la tendance que vous avez introduit des influences ndombolo ou reggae ?


Douleur : Tout ça je l’avais déjà fait avant. Simplement personne n’a jamais vraiment écouté. Il y a des choses que j’ai faites il y a 10 ans et qu’on ne découvre que maintenant. On ne connaît pas mon répertoire mais j’ai fait des mélanges depuis longtemps. Je ne suis pas cantonné au makossa, c’est la base de mon travail. Après, on peut le nourrir de multiples influences. Si demain, je peux chanter avec Michael Jackson, je le ferai.

 

Source:  | Hits: 25709 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 24746 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 22300 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 21912 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 21915 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 24828 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 21213 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 24377 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 21927 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 20849 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 26055 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 23883 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 21566 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 29979 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 27658 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 19727 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 30658 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 27490 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 30405 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 24064 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 33336 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 36750 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 36282 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 25155 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 23547 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 31035 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 29441 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 28370 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 43594 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 37020 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 39972 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 23163 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 48024 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 43193 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 31853 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 31759 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 31112 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 30543 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 29896 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 29738 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 29696 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 29331 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 19835 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 31403 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 37539 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 24280 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 23728 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 31853 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 27033 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 17767 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 21577 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks