Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
28.01.2007

POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona) 
















Bonjour et meilleurs voeux à tous,

je vous laisse découvrir le nouveau texte de Pierre et vous en souhaite bonne lecture :
http://pierre-nillon.com/ethnies.htm
">http://pierre-nillon.com/ethnies.htm
Très amicalement
Jocelyne/Naféyata

POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES

Cela commence toujours ainsi : "Il était une fois, un monsieur nommé MARTIN ayant sept filles dont voici les noms : Anne MARTIN, Béatrice MARTIN, Cécile MARTIN, Danielle MARTIN, Eléonore MARTIN, Françoise MARTIN, et Gaëlle MARTIN"...
Comme nous pouvons le constater ces sept soeurs portent le même nom de famille ce qui est normal.

Les années passent, et l´une après l´autre quittent la maison de leur père pour se marier et fonder leur propre famille, ce qui est normal. Une fois mariée, elles portent chacune le nom de leur mari respectif, perdant ainsi leur nom d´origine à savoir mademoiselle MARTIN :
 
- Anne MARTIN épouse un portugais et devient madame Anne COSTA, nom que porteront également ses enfants.

- Béatrice MARTIN épouse un malien et devient madame Béatrice DIALLO, nom que porteront également ses enfants.

- Cécile MARTIN épouse un français et devient  madame Cécile DUPONT, nom que porteront également ses enfants.

- Danielle MARTIN épouse un vietnamien et devient  madame Danielle NGUYEN, nom que porteront également ses enfants.

- Eléonore MARTIN épouse un anglais et devient  madame Eléonore JACKSON, nom que porteront également ses enfants.

- Françoise MARTIN épouse un algérien et devient  madame Françoise ABDALLAH, nom que porteront également ses enfants.

- Gaëlle MARTIN épouse un israëlien et devient madame Gaëlle COHEN, nom que porteront également ses enfants.

Par de là ces différents noms les enfants suivants : COSTA, DIALLO, DUPONT, NGUYEN, JACKSON, ABDALLAH et COHEN sont en toute légitimité les héritiers de monsieur MARTIN par l´intermédiaire de leur mère respective.

Il en est de même pour les fils de KAMA, les aléas de l´histoire ont fait en sorte que nous ne portons plus ce nom originel, mais nous en sommes tous les héritiers.

En effet, les différentes ethnies n´ont été inventées (le plus souvent par les leucodermes après le partage de notre continent en 1885) que dans le but de diviser pour mieux régner et malheureusement nous avons constaté les résultats dans le cas du Rwanda.

- Le mot "Hutu" ne désigne pas une ethnie, mais une condition sociale à savoir "Agriculteur".

- Le mot "Tutsi" ne désigne pas une ethnie, mais une condition sociale à savoir "Eleveur".

- Le mot "Twa" ne désigne pas une ethnie, mais une condition sociale à savoir "Artisan".

Hutu, Tutsi et Twa forment un seul et même peuple kamite parlant la même langue le "kinyarwanda", ont les mêmes coutumes, la même religion ancestrale, le même Dieu "Imana", et puisque ces noms désignent une condition sociale, un "Hutu" peut devenir "Tutsi" et vice-versa.

- Il en est de même pour la pseudo ethnie "Dioula" qui vient du malinké "Djula" désignant une condition sociale à savoir "Commerçant".

- Idem pour celle des "Lébou" qui vient du walaf et désignant une condition sociale à savoir "Pêcheur".

- Le nom "Dwala" vient du nom du roi "Ewale" le fondateur de cette ville.

- Le nom "Walaf" signifie "Les riverains", et se décompose ainsi "Wa" signifiant "Les" et du mot "Laf" signifiant "Rive, Côte, Littoral".

- Le nom "Sawa" vient de l´arabe et signifie également "Rive, Côte, Littoral", le peuple Sawa n´existe pas en tant que tel, mais désigne tout simplement des "Riverains", sans distinction, le reste n´est qu´idéologie.

- Le nom "Sawahil" vient de l´arabe également et est le pluriel de "Sahil" signifiant "Rive, Côte, Littoral", il n´y a pas non plus un peuple nommé swahili, et la langue du même nom n´est qu´une variante du kikongo avec quelques emprunts à l´arabe.

- Le nom "Baoulé" vient de l´expression "Baouli" signifiant "L´enfant est mort" en souvenir du sacrifice du fils de la reine Abla Pokou.

- Le nom "Akanti" déformé par les leucodermes en "Ashanti" vient d´une expression signifiant "Il a dit", dans la langue du pays.

- Le nom "Mandjak" vient de l´expression "Man Dja Kou" signifiant : "Je te dis ", dans la langue du pays.

On peut continuer longtemps ainsi, les noms de ces soient-disant ethnies africaines, inventées de toutes pièces non seulement par les leucodermes, mais aussi par quelques idiots parmi nous subventionnés pour faire de "l´ethnologie" une arme de division des kamites.

Dans le même ordre d´idée, voici une liste non-exhaustive de l´origine de quelques noms donnés à certaines de nos régions par les leucodermes, mais parfois par nous-mêmes.

- Casamanse : ce nom vient de KASA Mansa signifiant le roi (mansa) KASA (nom du roi à l´arrivée des leucodermes).

- Cameroun : ce nom vient de la particularité d´une rivière remplie de crevettes à l´arrivée des leucodermes (Rio dos camaraos en portugais).

- Zaïre : ce nom vient de la déformation par les leucodermes du mot lingala "Nzadire" signifiant "Fleuve".

- Niger : ce nom vient du touareg "Najjer" signifiant "Fleuve", ce mot serait à l´origine du mot "Nègre" et aussi du pays connu sous le nom de "Nigéria" également.

- Mauritanie : ce nom vient du latin "Mauritius" signifiant "Brun, Marron", et désignait par extension le "Noir", donc, le pays des Noirs.

- Sénégal : ce nom vient de la déformation par les leucodermes de l´expression "Sunu Gal" signifiant "notre pirogue".

- Ghana : nom donné en 1957 par Kwamé Nkrumah, il vient du mot "Ghana" désignant un chef militaire dans la langue du pays.

- Mali : ce nom remonte au XIIIe siècle à l´époque de Soundjata et vient du malinké signifiant "Hippopotame" totem des Keita.

A ces divisions humaines et géographiques s´ajoute une autre encore plus dangereuse, la division religieuse en Animistes, Chrétiens et Musulmans.

Le Rwanda a été un laboratoire d´essai, si nous ne prenons pas notre destin en main ici et maintenant en revendiquant notre
"Kamitude" avant tout, des amis qui nous veulent du bien le feront à notre place, et ce sera un Rwanda à l´échelle continentale.

Hougan Akounaatona

===================================================

Pierre Nillon Concepteur de la KAMITUDE

A certains moments de notre histoire apparaissent des concepts, ainsi en est-il pour le concept de la "Négritude" inventé en 1935 par Césaire et défini par Senghor comme étant : "l´ensemble des valeurs de civilisation du monde noir".

De nos jours un nouveau concept est sur toutes les lèvres, aussi bien celles des intellectuels noirs que celles des jeunes rappeurs des banlieues : celui de la "Kamitude", mais qui en est l´auteur ?

Alors que jusque dans les années 90 les noirs en Amérique se donnaient comme nom "africains américains", et ceux des Caraïbes celui de "afro-caribéens", afin de mettre en valeur leur origine "africaine", je travaillais sur un autre concept celui de la "Kamitude".

En effet, en tant qu´ex-adventiste et théologien je fis part en 1992 à mon ami Seku Maga (témoin de Jéhovah à cette époque) de la nécessité pour les descendants de Cham "Génèse 10 : 6 à 20", de s´approprier leur véritable identité en se donnant le nom de "Kamite" et de créer un centre culturel.

C´est alors que Seku Maga, alors animateur sur la radio "Tropic FM alias Média Tropical" lança l´idée de la création de : "L´institut de recherches sur la vérité historique", dans lequel je pourrai exposer mes thèses, mais très vite des divergences apparaissent entre Seku Maga et moi même, au point que nous cessions tout contact.

De mon côté, Je rédige un article intitulé en créole "Ki moun ou yé ?" ce qui signifie en français : "Qui es-tu ?", dans lequel j´invite mes frères à reprendre leur véritable nom à savoir "Kamite", afin que cessent les divisions ethniques relatives aux colonisateurs.

En 1995, Je retrouve Seku Maga après un vibrant hommage qui me fut rendu pour mes travaux révolutionnaires.
Seku Maga adopte enfin le concept de "Kamitude" et créé l´association "Moun-Kam", lançant à son tour le concept de : "Anti-kamitisme" pour désigner toute action portant atteinte aux Kamites (
http://www.sekumaga.com/">http://www.sekumaga.com/).

Ce concept de "Kamitude" étant révolutionnaire et novateur très peu de frères y adhérèrent, car si dans le concept de "Négritude" on pouvait être "chrétien" comme Césaire, ou "musulman" comme Senghor, dans celui de la "Kamitude" je posais comme condition sine qua non "l´abandon de la vision sémito-centrique et le retour à la vision spirituelle kamite et plus spécialement la vision atonienne".

En 2002, je créé l´association "Kamitik" ainsi que son site (http://www.kamitik.com/">www.kamitik.com) consacré uniquement à la spiritualité atonienne, sur lequel je place l´article "Ki moun ou yé ? " sous le titre "Qu´est-ce- qu´un Kamite ?".

En 2003 la création d´un site consacré aux travaux de Cheikh Anta Diop (http://www.africamaat.com/">www.africamaat.com)  contribue à populariser cet article sous le titre "Nous devons apprendre à nous connaitre par nous même...".

En 2004, en s´inspirant de mon article "Ki moun ou yé ?" des jeunes créent une association de défense ayant pour nom le "Parti Kémite", et après une marche au mois d´août en hommage au petit Ibrahim Diakité 7 ans tué le 26 juin 2004 par un policier, le concept de "Kamite" était enfin médiatisé.

Peu de temps après cette marche de jeunes stylistes créèrent leur griffe baptisée "Kemet", et il n´est pas rare de rencontrer sur Paris des jeunes portant des T-shirt de cette marque.

Alors que beaucoup utilisent et utiliseront de plus en plus le concept de "Kamitude", il était plus que nécessaire que vous soyez informés sur sa paternité qui, sans l´ombre d´un doute me revient.
Et justement parce que je constate avec fiéreté que ce concept s´étend ; je tiens à ce que les générations kamites actuelles et futures sachent qui en est à l´origine. Et avant tout et surtout que ces générations sachent ce que ce concept représente en souhaitant que toutes les dérives dans lesquelles le terme kamitude sera détaché de son but soient également comprises et rejetées.

PIERRE NILLON
02.07.06

 

Source:  | Hits: 20795 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 13509 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 13332 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 13491 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 15731 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 13111 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 16380 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 13638 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 12715 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 17234 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 15347 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 12854 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 20689 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 17882 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 12082 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 20522 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 18172 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 19010 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 14360 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 22598 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 27274 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 25378 hits  | 2 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 14305 hits  | 0 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 14286 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 19793 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 18437 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 17402 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 30835 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 25256 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 27894 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 15331 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 35040 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 30526 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 20758 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 20394 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 19744 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 19618 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 18761 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 18557 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 18393 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 18287 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 11864 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 19860 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 24643 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 16095 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 14457 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 21277 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 17373 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 10154 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 13509 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 14598 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks