Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
20.03.2007

Bobby James Nguimè : Le testament du makossa était une malicieuse copie de mon initiative. 

Après tant d´années d´absence, qu´est ce qui peut bien justifier votre présence ces jours-ci au Cameroun?

Le Cameroun, c´est avant tout mon pays. Disons qu´il y a quatre mois j´ai été victime d´un grave accident de circulation à Paris, qui m´a entraîné dans un profond coma. Après ma convalescence, j´ai pris la résolution de venir me reposer au pays et mettre un terme aux rumeurs. Parti du Cameroun il y a bien longtemps, c´était aussi normal de revenir me ressourcer auprès des miens. C´est bon pour le moral. Hormis tout ceci, je suis en pourparlers avec des amis pour la réalisation de quelques projets. De temps en temps, je peux rencontrer des amis pour des soirées de musique.

Vous parlez de projets à réaliser, c´est quoi exactement?

En qualité d´artiste musicien, il y a toujours quelque chose à partager avec les autres. Les projets en question sont toujours en étude malgré leurs avancées. Il s´agit beaucoup plus de l´encadrement des jeunes pour la redynamisation de notre musique. Il n´est un secret pour personne que notre musique se meurt. Il serait honteux que nous croisions les bras. De toutes les façons le moment venu, vous saurez concrètement de quoi il est question dans ce projet de redynamisation de notre musique.

Quelles idées faites-vous de la musique camerounaise de nos jours?

J´ai toujours gardé une oreille attentive sur les œuvres de mes compatriotes. La musique camerounaise connaît en ce moment de sérieux problèmes et cela à tous les niveaux. Tel un malade, elle a besoin d´une assistance médicale appropriée au risque de la voir disparaître complètement. De nos jours, les génies se font de plus en plus rares, il n´y a plus d´originalité dans les compositions. Tout le monde préfère copier ailleurs et ramener des sonorités parfois étrangères à notre culture, pas pour l´enrichissement de soi, mais pour se faire de l´argent. Ce manque d´originalité se traduit par des textes vides sans message apparent. Heureusement, quelques-uns font la différence et sortent du lot.

N´est-ce pas la raison pour laquelle vous aviez pensé au concept "La bible du makossa" dans les années 90?

Effectivement, c´était pour remettre le makossa sur les rails. Issu d´une famille de musiciens, tout petit je rêvais de mettre un jour toutes les musiques camerounaises sur un seul et même support. Devenu grand, ce rêve était plus qu´un impératif au regard des difficultés que rencontrait le makossa à se maintenir au hit parade. C´est d´ailleurs au Cameroun que j´ai fait la première maquette en compagnie de mon frère aîné, le regretté Pablo Ekambi, Yves Mbimbé Lobé. Au niveau de l´écoute, cette " bible " a bien marché et a rappelé à beaucoup le bon vieux temps du makossa. Ce qui m´a obligé de mettre sur le marché quatre autres volumes. Malheureusement, personne n´a voulu s´en inspirer. Puis, j´ai été découragé par "Le testament du makossa" qui était une malicieuse copie de mon initiative.

Cet album, dit-on, a été en son temps piraté à grande échelle.

Eh oui, c´est ça l´autre calamité de la musique camerounaise et "La bible du makossa" en a véritablement souffert. Ce pernicieux mal contribue énormément à la déperdition de l´artiste camerounais ce d´autant plus que rien n´est fait pour le combattre. Les artistes, sur le terrain, essayent de se battre, mais ils ne sont pas soutenus par l´Etat. Ce laxisme donne libre cours aux pirates qui opèrent en toute quiétude.

Ça fait une quinzaine d´années que vous vivez en France, qu´est ce que vous y faites exactement?

Je fais de la musique en tant que professionnel, c´est d´ailleurs la raison pour laquelle j´ai décidé un jour de partir du Cameroun. Je vis exclusivement de cette musique ce qui me permet de beaucoup voyager à travers le monde dans le cadre des concerts. Depuis tout ce temps, j´ai eu l´opportunité de prêter mes talents à quelques grands noms de la musique africaine et mondiale, comme Salif Keita, Papa Wemba, Meiway… Outre ces talents, je travaille jour et nuit dans des studios en qualité d´arrangeur.

Quels sont vos nouveaux chantiers dans la musique?

En ce moment, j´ai près de soixante-dix chansons dans presque tous les rythmes du monde, jazz, funk, Rn´B, makossa… Autant de variétés, parce que je fais dorénavant de la musique professionnelle et c´est important pour moi de maîtriser les rythmes d´ailleurs. La musique, c´est un excellent moyen d´intégration. Pour être plus concret, je prépare actuellement un double album qui sortira cette année. Ca fait neuf ans que j´évolue dans l´ombre, alors que je suis un auteur-compositeur.
 

Source:  | Hits: 12185 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  How has Christianity changed? Nigerian pastors spread into Cameroon
( | 26.04.2007 | 11060 hits  | 0 R)

  Dibombari: Yvonne Ngo Mbebga - Combattre l’exode rural par la culture
( | 22.04.2007 | 11986 hits  | 0 R)

  Jacqueline Ikollo Ndoumbè Ekambi. Une Sawa consacrée “Mafo” à l’Ouest
( | 17.04.2007 | 14621 hits  | 0 R)

  Historique de la littérature Camerounaise. Yoshua Dibundu, Martin Itondo, Mumé Etia, Benjamin Matip, Sengat Kuo, Mongo Beti, etc...
( | 15.04.2007 | 33293 hits  | 0 R)

  La Sanaga Maritime en ébullition
( | 12.04.2007 | 17064 hits  | 0 R)

  Bonépoupa: Affrontements sanglants à répétition pour "Litige foncier"
( | 11.04.2007 | 16176 hits  | 0 R)

  EBAMBA: Pour sauver l´héritage des fils du Wouri
( | 07.04.2007 | 23629 hits  | 3 R)

  Le mémorandum des Sawas du Wouri à l’Etat
( | 06.04.2007 | 13582 hits  | 0 R)

  Photos souvenirs
( | 05.04.2007 | 21569 hits  | 0 R)

  Remembering Africans in the Nazi Camps - Theo Wonja, Mpondo Akwa, Adolf Ngoso Din, Martin Dibobe
( | 05.04.2007 | 19574 hits  | 0 R)

  SANAGA-MARITIME PRES DE 80 ORDINATEURS REMIS AUX ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
( | 03.04.2007 | 10787 hits  | 0 R)

  Les Forces Armées des Etats-Unis et de la France dans le Golfe de Guinée
( | 01.04.2007 | 16460 hits  | 0 R)

  Africa - Where the Next US Oil Wars Will Be
( | 01.04.2007 | 13771 hits  | 0 R)

  Culture: Un festival international à Bafia dans le Mbam
( | 30.03.2007 | 13717 hits  | 0 R)

  Le Festival KATE de Bomono ba Mbenguè
( | 29.03.2007 | 13043 hits  | 0 R)

  Il y a 200 ans été abolie la traite transatlantique
( | 27.03.2007 | 9415 hits  | 0 R)

  Marinette Ndomè Dikoum, née Dinde : REBONDISSEMENT et NOUVELLES REVELATIONS
( | 27.03.2007 | 25863 hits  | 1 R)

  Samuel Nja Kwa: Journaliste et Photographe
( | 22.03.2007 | 13238 hits  | 0 R)

  Bill Akwa Betote - la Photo, son Tempo
( | 22.03.2007 | 13092 hits  | 0 R)

  PERE PIERRE MEINRAD HEBGA (PHILOSOPHE ET THEOLOGIEN CAMEROUNAIS)
( | 21.03.2007 | 20698 hits  | 0 R)

  Esotérisme commercial: Voici comment les clients de la ’’33’’ financent les sectes
( | 21.03.2007 | 50217 hits  | 0 R)

  Père Meinrad HEBGA: La magie, la sorcellerie, la superstition
( | 21.03.2007 | 18640 hits  | 0 R)

  MUSIQUE - Revue de Presse
( | 20.03.2007 | 15751 hits  | 0 R)

  La première édition des marmites d’or se prépare.
( | 20.03.2007 | 14155 hits  | 0 R)

  Moni Bilè: Parcours - Artiste, Musicien
( | 20.03.2007 | 13202 hits  | 0 R)

  Le vrai makossa revient "Aladji Touré Master Class"
( | 16.03.2007 | 14355 hits  | 0 R)

  Roger Milla dédicace son livre "L`épreuve de ma foi"
( | 16.03.2007 | 12452 hits  | 0 R)

  DUTA, Biennale des Arts Visuels en Afrique centrale
( | 13.03.2007 | 14451 hits  | 0 R)

  Lions : Womé Nlend se retire définitivement
( | 12.03.2007 | 13769 hits  | 0 R)

  SOCIETE : Sawanité, une certaine idée de l’humanisme
( | 12.03.2007 | 11407 hits  | 0 R)

  Sawa Village : Le grand Restaurant Africain de Francfort.
( | 11.03.2007 | 14169 hits  | 0 R)

  Von Kamerun nach Babelsberg: Die Geschichte des Schauspielers Louis Brody
( | 09.03.2007 | 28938 hits  | 1 R)

  Schwarz sein und deutsch dazu
( | 09.03.2007 | 13337 hits  | 0 R)

  Prince Douala Manga Bell : chef supérieur du canton Bell : “ Tous les chefs Bassa veulent Samson ”
( | 08.03.2007 | 15052 hits  | 0 R)

  Kribi: Les chefs de village réclament des dédommagements
( | 08.03.2007 | 13670 hits  | 0 R)

  Origine de la Journée internationale de la femme : 08 mars
( | 08.03.2007 | 9591 hits  | 0 R)

  Massao 2007: Les "gos", la radio et le Massao
( | 07.03.2007 | 13916 hits  | 0 R)

  L’Université de Yaoundé I se souvient de Francis Bebey
( | 07.03.2007 | 12796 hits  | 0 R)

  GHANA 50 ANNIVERSARY
( | 06.03.2007 | 15344 hits  | 0 R)

  Fête commémorative des Batanga
( | 01.03.2007 | 18504 hits  | 0 R)

  L’île de Manoka, chef-lieu de l’arrondissement éponyme regroupe une vingtaine d’îlots
( | 28.02.2007 | 16473 hits  | 0 R)

  Noah of the Bible was a Black Man
( | 25.02.2007 | 10136 hits  | 0 R)

  The Lost Prophet of the Bible "Enoch The Ethiopian"
( | 24.02.2007 | 18808 hits  | 0 R)

  Le Livre des Secrets d´Enoch
( | 24.02.2007 | 15311 hits  | 0 R)

  Moïse l’Africain: La vérité voilée sur l´Africain qui a inspiré le monothéisme occidental
( | 22.02.2007 | 24471 hits  | 0 R)

  Yabassi (Nkam): la conférence des chefs traditionnels Ngan Nkam s´organise
( | 21.02.2007 | 16343 hits  | 0 R)

  Les Bassas du Wouri s’opposent à une succession aux forceps.
( | 21.02.2007 | 10370 hits  | 0 R)

  Kribi : Le maire et le député se déchirent
( | 19.02.2007 | 15455 hits  | 0 R)

  Mount Cameroon Race of Hope:FCFA 130 Million Disbursed
( | 16.02.2007 | 16309 hits  | 0 R)

  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 19720 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks