Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
01.05.2007

Cameroun: Drame aérien à Douala. 114 Morts. Pas de Deuil National. Confusion et Médiocrité 


Il était une fois, le vol KQ 507 de Kenya Airways s’écrasait le samedi 5 mai dans la mangrove de Mbanga Pongo, non loin de Douala.

– Un décollage en cascade

Il y avait beau monde à l’aéroport international de Douala vendredi 4 mai, entre 20 heures et minuit. La fréquence des avions alterne entre le décollage des uns et l’atterrissage des autres. Par groupes, voyageurs et familles devisent sans cesse dans le hall principal. C’est dans cette ambiance carnavalesque qu’atterrit sans difficulté le vol KQ 507 de la compagnie Kenya Airways sur le tarmac de l’Aéroport international de Douala. Il vient d’Abidjan en Côte d’Ivoire et se rend à Nairobi au Kenya. Il est environ 21 heures ce jour. L’escale de Douala doit durer une heure et quarante-cinq minutes. Le temps pour les passagers en provenance d’Abidjan de débarquer et pour ceux en partance pour Nairobi d’embarquer. Le Boeing 737-800 qui assure cette liaison n’a visiblement pas de soucis. Tout se passe bien jusque-là dans le hall, les différents bureaux et salles de débarquement et d’embarquement de l’Aéroport international de Douala.
Les 105 passagers ainsi que les neuf membres de l’équipage ont pris place dans l’appareil. Le vol KQ 507 de Kenya Airways doit reprendre les airs à 22h45. A cette heure de la nuit, le Boeing 737-800 ne manifeste aucun frémissement. Les passagers, calmes, assimilent ce retard à l’habitude. Les familles encore dans les allées de l’aéroport, piaffent d’impatience de ne pas voir l’avion décoller. Et pourtant à l’extérieur, le temps orageux impose l’immobilisation des vols de Kenya Airways, Air France, Camair et Royal Air Maroc. A en croire Sama Ignatus Juma, directeur général de l’Autorité aéronautique camerounaise sur Rfi, c’est à 23h20 que le commandant de bord a demandé l’autorisation de la tour de contrôle de l’aéroport pour la mise en route des moteurs de l’avion. L’autorisation lui est accordée et il démarre les moteurs qu’il arrête 10mn plus tard, ayant constaté lui-même que la situation météorologique se détériorait. “ Il a attendu encore 17mn et a redemandé l’autorisation de redémarrer les moteurs. On la lui a accordée. Je crois qu’il a tout contrôlé ; il a aussi à bord le radar météo. Il a décidé de décoller ”, a précisé le Dg de l’Autorité aéronautique. Enfin, le Boeing 737-800 de Kenya Airways se lève vers le ciel encore farouche, sous les regards médusés des familles qui, par des gestes de main, disent au revoir à leurs membres. Il est environ minuit.
– Une disparition subite
Peu après le décollage du Boeing 737-800 de Kenya Airways, la communication devient impossible entre la tour de contrôle de l’Aéroport international de Douala et les membres de l’équipage du vol KQ 507. Combien de temps cela a-t-il fallu : deux ou cinq minutes ? Rien n’est encore tranché. Dans tous les cas, tout s’est passé en un laps de temps. L’avion ne signale pas sa position à la tour de contrôle de l’aéroport de Douala comme d’usage.
A 00h08 mn, la tour de contrôle fait un premier essai infructueux de contact radiophonique avec l’avion, selon Sawa, Ignatus Juma. Toutes les autres tentatives de la tour d’entrer en contact avec l’équipage de l’avion seront vaines, selon les techniciens en faction cette nuit-là. Ils gardent la tête sur les épaules et vaquent à leurs occupations. Personne ne panique. Puisque plus tard, Air France, Royal Air Maroc et la Camair décollent à tour de rôle.
Mais, plus les minutes s’égrènent, plus la situation du Boeing 737-800 de Kenya Airways devient préoccupante. Près d’une heure après, le vol KQ 507 ne donne signe de vie. Son système de communication est-il devenu défaillant ? A la veille de l’ascension, le Boeing 737-800 a-t-il amené ses occupants au Ciel à l’image Jésus-Christ ? Black out total.
Au bout d’une longue attente sans réponse, la tour de contrôle de l’Aéroport international de Douala prend peur. Elle alerte les tours de contrôle voisines et les autres avions en vol, affirme le Dg de l’Autorité aéronautique. Aucune trace de l’appareil de Kenya Airways n’est signalée. Les responsables de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar (Asecna) sont informés de la perte de contact du vol KQ 507, ainsi que les autorités administratives camerounaises. L’alerte est maximum et la nuit très longue pour les responsables de transport aérien. Dans les familles des occupants de ce vol, l’on dort sur les deux oreilles en attendant d’être reveillé par le coup de téléphone confirmant l’arrivée de son correspondant à destination. Le Centre mondial de coordination des recherches et de sauvetage (Fmcc) de Toulouse en France est saisi. A 00h44, le Fmcc reçoit un message indiquant la réception d’un signal de détresse par satellite au point de coordonnée 03° 23’07. – 011° 03´033’’. Selon une expertise, “ ce point positionné sur la carte de navigation se trouve à 70 Km au Sud-Ouest de Yaoundé, soit dans la zone de Mvengue ”.

– La découverte macabre

Les 12 missions de recherches lancées dans la forêt de la province du Sud, à environ 200 Km de Douala où est parti l’avion deux minutes seulement après, rentrent bredouilles samedi à la tombée de la nuit. Elles remettent le vieux disque dimanche matin, parce que les autorités camerounaises n’ont pas révisé leurs positions. Mais “ pour avoir longtemps cherché sans trouver, on finit par trouver sans chercher.” Cette prophétie de Henri Poincaré va se concrétiser. Car après des multiples efforts de recherches infructueuses dans la plupart des villages de la province du Sud, un anonyme chasseur, dit-on, fait la découverte macabre dimanche, comme par hasard. L’épave et les restes de corps des occupants du Boeing 737-800 de Kenya Airways ont été retrouvés dans la mangrove à Mbanga Pongo, à 5,42 Km de l’aéroport de Douala. Difficile cependant de donner l’heure exacte de cette découverte. Toujours est-il que, la première descente des autorités administratives locales accompagnées du ministre kenyan des Transports sur le site de l’impact, se fait le dimanche 6 mai dans la nuit.
Ce dimanche nuit, les recherches ne peuvent pas commencer. Le Cameroun n’a pas un arsenal approprié. Il faut attendre lundi matin. Les premières équipes constituées de policiers, gendarmes, sapeurs pompiers, secouristes de la Croix rouge, etc. arrivent très tôt sur cette clairière non loin de Douala. Ils reçoivent la visite du secrétaire d’Etat au ministère camerounais des Transports. La zone est d’accès difficile.
Les fouilles engagées débouchent sur la découverte des restes de corps des occupants rassemblés dans des colis et de l’une des deux boîtes noires de l’appareil. Deux jours plus tard, mercredi 9 mai, dans la nuit, les populations de Mbanga Pongo sont été surprises par la visite d’une horde de membres du gouvernement. Depuis, ils ne sont pas arrivés sur le site de la catastrophe aérienne. Une dizaine de jours après le crash du Boeing 737-800 de Kenya Airways, la ministre camerounaise de la Promotion de la femme et de la famille rend visite à certaines familles des victimes à Douala.
Sur le site de l’impact, les fouilles se sont poursuivies. La balise de détresse détériorée ainsi que la check-list du commandant de bord ont aussi été retrouvées. Un total de 158 colis de restes des victimes ont jusqu’à ce jour été extraits des décombres. Au soir du 16 mai, 107 familles avaient déjà visité le site du crash. Aujourd’hui (18 mai), les cérémonies interreligieuses à l’occasion de la journée de deuil national sont organisées sur le site du crash. Une espèce de messe de requiem pour les 114 disparus du vol KQ 507 de Kenya Airways.

Noé Ndjebet Massoussi
Le Messager

48h sur de fausses pistes

Plus de six missions aériennes et environ 300 hommes engagés dans la forêt du Sud ont cherché en vain, deux journées durant, les restes de l’avion de Kenya Airways.
Jamais confusion n’aura été aussi épaisse dans une catastrophe au Cameroun. Plus d’un jour après le décollage du vol KQ 507 de Kenya Airways, on savait tout au plus que l’avion avait disparu. Et pourtant, que d’énergie déployée pour retrouver l’épave du Boeing 737 – 800 parti de l’aéroport international de Douala dans la nuit de vendredi 4 à samedi 5 mai 2007 pour Nairobi ! Les recherches ont balayé l’essentiel du sud Cameroun et la côte atlantique avec, à chaque fois, des rebondissements. Des fausses pistes, il y en a eu. De fausses alertes aussi.
Très tôt samedi matin, les recherches sont orientées vers la province du Sud. On parle d’abord de la zone de Nyete, non loin de Kribi. Quelque temps après, les efforts des autorités administratives et des équipes opérationnelles de recherche se concentrent sur Lolodorf. Une cellule de crise y est rapidement mise sur pied. A partir de Lolodorf, trois pistes de travail sont envisagées : Mvengue, Bipindi et Eséka. L’équipe jette son dévolu sur Mvengue. Des villageois affirment en effet avoir entendu une détonation dans la nuit. Pendant que des hélicoptères balaient la zone, la recherche terrestre est engagée. Des conducteurs de mototaxis sont même mis à contribution. Résultat : néant.
Il faut attendre le lendemain pour avoir la première grande alerte. A la mi-journée de dimanche, le préfet de l’Océan dont Kribi est le chef-lieu, est informé que l’épave se trouverait à Awanda, à une trentaine de kilomètres (de route carrossable) de Lolodorf. L’armée, les sapeurs pompiers, la croix rouge, et d’autres corps sont déployés en direction du village en question. Une fois de plus, le résultat est nul. Après Awanda, une autre alerte : Nkouambeh. Ce village, à 12 Km (route carrossable) de Lolodorf, est annoncé comme étant le nouveau lieu où l’avion s’est crashé. Ici, un pêcheur dit avoir vu l’appareil plonger dans la Lokoundje la nuit. Après vérifications, il n’en est rien.

Pas moins de six missions aériennes !

Dimanche après-midi, alors que l’armée est engagée sur la piste d’Eséka où elle a déjà fait près de trente kilomètres en forêt, l’on annonce que l’épave se trouve à Mbanga Pongo, à près de 5 km (à vol d’oiseau) de l’aéroport de Douala. L’information, cette fois, est juste. Il naît dès lors une interrogation dans l’opinion : comment les équipes opérationnelles sont-elles allées chercher si loin ce qui se trouvait pourtant si proche ? Il faut attendre mercredi 9 mai 2007 au soir pour que le ministre de la Communication, Ebenezer Njoh Mouelle, en donne l’explication officielle au cours d’une conférence de presse à Yaoundé.
Les recherches se sont orientées dans le Sud en fonction des informations du Centre de contrôle de mission de recherche par satellite de Toulouse en France. Saisi par le Cameroun, ce centre avait en effet envoyé des coordonnées signalant des émissions de détresse sur la fréquence aéronautique en deux points : l’Afrique du Sud et le Cameroun. Les coordonnées du point du Cameroun ont permis d’établir une zone probable du crash se situant entre les départements du Nyong et So (province du Centre) et de l’Océan (province du Sud). La province du Sud a été privilégiée au regard de l’itinéraire initial de la liaison Douala – Nairobi.
C’est pourquoi dès 8h30 samedi 5 mai, l’hélicoptère Twin Otter de la Cameroon Oil Transportation (Cotco) quadrille la zone de façon générale. Dans l’après-midi, une deuxième mission en hélicoptère de la compagnie Camhel survole la zone probable d’évolution du vol. C’est ainsi qu’elle sillonne l’axe Douala – Edéa – Kribi. Le même jour, un hélico Puma de l’armée française venu de Libreville fait Yaoundé – Ngoumou – Akom – Lolodorf et Mvengue – Lolodorf. Le dimanche, une mission de l’armée aérienne camerounaise est lancée. L’hélico Alpha-Jet balaie le littoral atlantique, de Douala à Campo. A toutes ces missions déjà déployées, se joignent une américaine en C12 venant du Ghana, une autre française et une sud africaine en hélico Dauphin. Pendant ce temps, les recherches terrestres battent leur plein : 100 gendarmes, 285 policiers et 55 pompiers, entre autres, sont mobilisés. Toute cette peine pour… rien.
Alexandre T. DJIMELI
 


Par Noé Ndjebet Massoussi et Alexandre T. DJIMELI
Le 18-05-2007

Le Messager

Les members de l’équipage

1/- Wamwea Francis Mbatia, Captain
2/- Wanyoike Andrew Kiuru, First Officer
3/- Kiiru Phylis Njeri, Flight Purser
4/- Njoroge Allan Njenga, Flight Attendant
5/- Nyakweba Lydia Mocheche , Flight Attendant
6/- Ong’ondo Elizabeth Achieng, Flight Attendant
7/- Wakhu Shantaben Niriza, Flight Attendant
8/- Kadurenge Cyprian Mande, Flight Attendant
9/- Kisilu William Muia, Flight Engineer



voici disponible la liste des passagers et de l´equipage qui etait abord de cet appareil:


FROM DOUALA
1

BERNARDNYUY KITATAH MR

2

TIFUH MARY MRS

3

TCHOULA DANIEL MR

4

ABBO MOHAMAN MR

5

NGUEGNE EPSE KUATE THERESE MRS

6

NOSOLO SOLOMONDESIRE MR

7

AMBE/JULIUS NEBA MR

8

NOHO GILBERT MR

9

KAZE DAVID MR

10

MANFOUO SAMUEL MR

11

NKENGUE ALBERT MR

12

THEYEM TAKALA D MR

13

YOUMBI JEAN MICHEL MR

14

LEUNJEU VIGELLORE MME

15

EKANDJEMOUSSINGA NELSON MR

16

KOMETA FUAJAH LOUIS MR

17

KENGNE MODEST MR

18

MAFUO EUCHARIA MRS

19

TSIGUIA JEAN LOUIS MR

20

ELVIS NGULEFAC NGOASON MR

21

ENAM ESSOMBO JOSEPH PATRICE MR

22

LIALE TCHOUDENOU ANGELE MRS

23

BOUNGANI PATRICE ME

24

EFFA ENGELBERT MR

25

OMGBA ZUNG MR

26

NANA TCHAPDA MICHELINE MRS

27

FRU ANECORNILIUS MR

28

AICHA HAMANI PIWELE OUSMANOU MRS

29

NOWOKAP ROGER WILLIAM

30

NJAMFA PATRICK MR

31

POLA HERVE MR

32

NGAHESSAMA MARIE VERONIQUE MRS

33

MENGWETUH EPSENGANDOL MRS

34

TEDJOU KENGNE GUY

35

MADHUSAUDAN POOJITHA MS

36

MADHUSUDAN BHAGYA MRS

37

MADHUSUDAN MR

38

KEVIN JOSEPH JUDE MR

39

NIGLI SHIRLY MRS

40

KOCHERRY GEORGE JOSEPH MR

41

MANUEL GRACEY MME

42

MARIA JOSEPH MRS

43

GAUR AMAN MR

44

GIREESAN NALAKATH MR

45

CHAUHAN AMOL MR

46

MITCHELL ANTHONY MR

47

STEWART ADAM MR

48

STEWART SARAH MRS

49

CLAISSE STUART MR

50

WRIGHT GORDON MR

51

GROSSETT MICHAEL MR

52

VANDERWESTHUIZEN CONRAD MR

53

UTTON CAMPBELL MR

54

VANDERWESTHUIZEN CORNELIUS MR

55

BARNARD DANNY MR

56

EBERE UGOEZE EMMANUEL MR

57

UGOCHUKWU JOEL UDEH MR

58

ONUORAH CHUKWUDI JUDE MR

59

AMAECHI/NZEAUGUSTINEMR

60

ABAM/UBIREV

61

ASIEGBU C MR

62

ANGO NAYOUSSA MR

63

IDRISSA OUSMANE MR

64

SAMAILA ABDOULAYE MR

65

AKONO MONSUY/JOSE MANUEL MR

66

BUEPOYO BOSEKA MARIA DEL PILAR MRS

67

DANTHIA ERIC

68

DOFARA DAVID DR

69

FATOUMA ALIIBRAHIM MRS

70

SHAMINE MOUSTAPHASAGOUNF CHD

71

MUPENDA MALOBA

72

BOLA MALANDA THEO

73

WUCHANG GEN MR

74

LIU SHENG MR

75

KANDA GERARD MR

76

SELBY EVEREST MR

77

SHAH MEERA MRS

78

JANUARY CHARLES MR

79

ANDERSSON CLAES MR

80

WEDER HANS MR

81

SYLLA DIABEL MR

82

AGBEVIADE ANNA MS

83

NGONCHEMFONZIE IBRAHIM MR

84

OMGBA MARCEL MARIE

85

OUANDJI PIERRE CHRISTIAN MR

86

RUBY PAUL MS

87

SUNDARARAMAN PRAKASH MR

88

HAROUWA HALIDOU MR




FROM ABIDJAN

89

GNAMIEN AKAJEAN MR

90

SERY CYRIAQ

91

ETIEN KADJO MR

92

KONE ALASSANE MR

93

YAO NGORAN AMENAN MRS

94

SYLLA MARIAM

95

SHI WEISHA MRS

96

JIANG XUE DONG MR

97

BIAN JENG IHONG MR

98

INDEER DEEP

99

DAVID KENNETH JOHN MR

100

DIARRA SIAKA DR

101

ABDELKADER MOHAMED DR

102

KIM HYUNG JUN MR

103

PATERSON DUNCAN MR

104

OSWARD LETICIA MRS

105

HENN ALBERT DR



Les nationalités présentes dans l’avion
Cameroun : 35
Inde : 15
Afrique du Sud : 7
Chine : 6
Côte d’Ivoire : 6
Nigeria : 6
Angleterre : 5
Niger : 3
Car : 2
Guinée Equatoriale : 2
DRC : 2
Suisse : 1
Mali : 1
Togo : 1
Suède : 1
Ghana : 1
Comores : 1
Maurice : 1
Sénégal : 1
Congo : 1
Egypte : 1
Tanzanie : 1
Etats-Unis : 1
Burkina Faso : 1
Kenya (équipage) : 9
Non identifiés : 3
Total : 114


=====================================
Air disasters timeline

A chronology of some of the world´s recent air disasters.

5 May: A Kenya Airways´ Boeing 737-800 carrying 114 passengers and crew crashes in southern Cameroon, according to Cameroon media. Kenya Airways has only confirmed that it is missing. So far there has been no word on casualties.

7 March: A Boeing 737-400 belonging to Garuda Indonesia bursts into flames after landing at Yogyakarta on the island of Java, with 133 passengers and seven crew reportedly on board. Eight are confirmed dead, with the toll expected to rise.


1 January: An Adam Air Boeing 737-400 carrying 102 passengers and crew comes down in mountains on Sulawesi island on a domestic Indonesian flight. Almost all the people on board are reported dead.

2006
29 September: A Boeing 737 carrying 154 passengers and crew crashed into the Amazon rainforest in Brazil, killing all on board, after colliding with a private jet in mid-air.

22 August: A Russian Tupolev-154 passenger plane with 170 people on board crashes north of Donetsk, in eastern Ukraine.

9 July: A Russian S7 Airbus A-310 skids off the runway during landing at Irkutsk airport in Siberia. At least 124 people on board die, but more than 50 survive the crash.

3 May: An Armavia Airbus A-320 crashes into the Black Sea near Sochi, killing all 113 people on board.

2005
10 December: A Sosoliso Airlines DC-9 crashes in the southern Nigerian city of Port Harcourt, killing 103 people on board.

6 December: A C-130 military transport plane crashes on the outskirts of the Iranian capital Tehran, killing 110 people, including some on the ground.

22 October: A Bellview airlines Boeing 737 carrying 117 people on board crashes soon after take-off from the Nigerian city of Lagos, killing everyone on board.

5 September: A Mandala Airlines plane with 112 passengers and five crew on board crashes after take-off in the Indonesian city of Medan, killing almost all on board and dozens on the ground.

23 August: A Tans airline Boeing 737-200 crashes on an internal flight in Peru, near the city of Pucallpa, with at least 40 people reported dead.

16 August: A Colombian plane operated by West Caribbean Airways crashes in a remote region of Venezuela, killing all 160 people on board. The airliner, heading from Panama to Martinique, was packed with residents of the Caribbean island.

14 August: A Helios Airways flight from Cyprus to Prague with 121 people on board crashes north of the Greek capital Athens, apparently after a drop in cabin pressure.

16 July: An Equatair plane crashes soon after take-off from Equatorial Guinea´s island capital, Malabo, west of the mainland, killing all 60 people on board.

3 February: The wreckage of Kam Air Boeing 737 flight is located in high mountains near the Afghan capital Kabul, two days after the plane vanished from radar screens in heavy snowstorms. All 104 people on board are feared dead.

2004

21 November: A passenger plane crashes into a frozen lake near the city of Baotou in the Inner Mongolia region of northern China, killing all 53 on board and two on the ground, officials say.

24 August: Chechen suicide bombers destroy two Russian airliners carrying a total of 90 passengers and crew on domestic flights out of Moscow.

3 January: An Egyptian charter plane belonging to Flash Airlines crashes into the Red Sea, killing all 141 people on board. Most of the passengers are thought to be French tourists.

2003
25 December: A Boeing 727 crashes soon after take-off from the West African state of Benin, killing at least 135 people en route to Lebanon.

8 July: A Boeing 737 crashes in Sudan shortly after take-off, killing 115 people on board. Only one passenger, a small child, survived.

26 May: A Ukrainian Yak-42 crashes near the Black Sea resort of Trabzon in north-west Turkey, killing all 74 people on board - most of them Spanish peacekeepers returning home from Afghanistan.

8 May: More than 120 people are feared dead in DR Congo after the rear ramp of an old Soviet plane, an Ilyushin 76 cargo plane, apparently falls off, sucking them out.

6 March: An Algerian Boeing 737 crashes after taking off from the remote Tamanrasset airport, leaving up to 102 people dead.

19 February: An Iranian military transport aircraft carrying 276 people crashes in the south of the country, killing all on board.

8 January: A Turkish Airlines plane with 76 passengers and crew on board crashes while coming in to land at Diyarbakir.

2002
23 December: An Antonov 140 commuter plane carrying aerospace experts crashes in central Iran, killing all 46 people aboard.


The collision of two aircraft over Germany in 2002 was blamed on air traffic control.
The delegation had been due to review an Iranian version of the same plane built under licence.

27 July: A fighter jet crashes into a crowd of spectators in the west Ukrainian town of Lviv, killing 77 people, in what is the world´s worst air show disaster.

1 July: Seventy-one people, many of them children, die when a Russian Tupolev 154 aircraft on a school trip to Spain collides with a Boeing 757 transport plane over southern Germany.

25 May: A Boeing 747 belonging to Taiwan´s national carrier - China Airlines - crashes into the sea near the Taiwanese island of Penghu, with 225 passengers and crew on board.

7 May: China Northern Airlines plane carrying 112 people crashes into the sea near Dalian in north-east China.

7 May: On the same day, an EgyptAir Boeing 735 crash lands near Tunis with 55 passengers and up to 10 crew on board. Most people survive.

4 May: A BAC1-11-500 plane operated by EAS Airlines crashes in the Nigerian city of Kano, killing 148 people - half of them on the ground.

15 April: Air China flight 129 crashes on its approach to Pusan, South Korea, with over 160 passengers and crew on board.

12 February: A Tupolev 154 operated by Iran Air crashes in mountains in the west of Iran, killing all 117 on board.

29 January: A Boeing 727 from the Ecuadorean TAME airline crashes in mountains in Colombia, killing 92 people.

2001
12 November: An American Airlines A-300 bound for the Dominican Republic crashes after takeoff in a residential area of the borough of Queens, New York, killing all 260 people on board and at least five people on the ground.

8 October: A Scandinavian Airlines System (SAS) airliner collides with a small plane in heavy fog on the runway at Milan´s Linate airport, killing 118 people.

4 October: A Russian Sibir Airlines Tupolev 154 en route from Tel Aviv to Novosibirsk in Siberia explodes in mid-air and crashes into the Black Sea, killing 78 passengers and crew.

11 September: Two passenger planes hijacked by Islamic militants are rammed into the World Trade Center in New York. A third is flown into the Pentagon and a fourth crashes south east of Pittsburgh. In total more than 3,000 people are killed.

3 July: A Russian Tupolev 154, en route from Yekaterinburg in the Ural mountains to the Russian port of Vladivostok, crashes near the Siberian city of Irkutsk, killing 133 passengers and 10 crew.

2000
30 October: A Singapore Airlines Boeing 747 bound for Los Angeles crashes after take-off from Taipei airport in Taiwan, killing 78 of the 179 people on board.

23 August: A Gulf Air Airbus crashes into the sea as it comes in to land in Bahrain, killing all 143 people on board.

25 July: Air France Concorde en route for New York crashes into a hotel outside Paris shortly after takeoff, killing 113 people, including four on the ground.

17 July: Alliance Air Boeing 737-200 crashes into houses attempting to land at Patna, India, killing 51 people on board and four on the ground.

19 April: Air Philippines Boeing 737-200 from Manila to Davao crashes on approach to landing, killing all 131 people on board.

31 January: Alaska Airlines MD-83 from Mexico to San Francisco plunges into ocean off southern California, killing all 88 people on board.

30 January: Kenya Airways A-310 crashes into Atlantic Ocean shortly after takeoff from Abidjan, Ivory Coast, en route for Lagos, Nigeria. All but 10 of the 179 people on board die.

1999
31 October: EgyptAir Boeing 767 crashes into Atlantic Ocean after taking off from John F. Kennedy Airport in New York on flight to Cairo, Egypt, killing all 217 on board.

24 February: China Southwest Airlines plane crashes in a field in China´s coastal Zhejiang province after a mid-air explosion. All 61 people on board the Russian-built TU-154 flying from Chongqing to the south-eastern city of Wenzhou are killed.

1998
11 December: Thai Airways International A-310 crashes on a domestic flight during its third attempt to land at Surat Thani, Thailand, killing 101 people.

2 September: Swissair MD-11 from New York to Geneva crashes in the Atlantic Ocean off Canada killing all 229 people on board.

16 February: Airbus A-300 owned by Taiwan´s China Airlines crashes near Taipei´s Chiang Kai-shek airport while trying to land in fog and rain after a flight from Bali, Indonesia. All 196 on board and seven people on ground are killed.

2 February: Cebu Pacific Air DC-9 crashes into mountain in southern Philippines, killing all 104 people aboard.
 

Source:  | Hits: 23820 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(3)

PLUS DE NOUVELLES


  Le "Ngondo" en quête de développement
( | 02.12.2008 | 13556 hits  | 0 R)

  NGONDO 2008 : Le peuple Sawa s’invite à l’action
( | 01.12.2008 | 12536 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008 : Ce n’est pas seulement la fête
( | 26.11.2008 | 11991 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Une caravane pour innover
( | 25.11.2008 | 12863 hits  | 0 R)

  Ngondo: BREVES
( | 20.11.2008 | 13397 hits  | 0 R)

  Miriam Makeba est décédée à la suite d´un concert effectué en Italie
( | 10.11.2008 | 13569 hits  | 1 R)

  Le groupe ESA, vous vous en souvenez ??? Il revient …
( | 06.11.2008 | 15016 hits  | 0 R)

  Muna Moto (L’enfant de l’autre), le film de Dikongue Pipa
( | 01.11.2008 | 17955 hits  | 0 R)

  Musique : “Essimo” la contestation en musique
( | 31.10.2008 | 14063 hits  | 0 R)

  Nécrologie : Hoïgen Ekwalla est décédé
( | 25.10.2008 | 29898 hits  | 0 R)

  La fin du néolibéralisme
( | 18.10.2008 | 11973 hits  | 0 R)

  Ubuntu - an African Philosophy (i am because we are)
( | 11.10.2008 | 42000 hits  | 1 R)

  Ubuntu definition is: a person is a person through other persons.
( | 11.10.2008 | 27155 hits  | 1 R)

  Ubuntu : Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes
( | 11.10.2008 | 19375 hits  | 1 R)

  Géo-économie mondiale : Un basculement stratégique | Octobre 2008 René Naba | Paris
( | 09.10.2008 | 17981 hits  | 0 R)

  André Ngangué : Le patriarche a définitivement rangé son micro
( | 10.09.2008 | 13896 hits  | 0 R)

  André Ngangué est mort !
( | 09.09.2008 | 13625 hits  | 0 R)

  Vie et Oeuvre de Ruben Um Nyobè
( | 05.09.2008 | 16360 hits  | 0 R)

  lettre d´un Sawanaute
( | 30.08.2008 | 16994 hits  | 1 R)

  Cameroon - Nigeria: A cultural festival to seal reconciliation
( | 27.08.2008 | 12924 hits  | 0 R)

  JO: Gwladys Epangue médaillée de bronze de taekwondo en -67 kg
( | 22.08.2008 | 12459 hits  | 0 R)

  Francoise Mbango Etone en OR - Bravo championne !
( | 17.08.2008 | 12065 hits  | 0 R)

  Le Pr. René Douala Manga Bell dénonce...et écrit au Président de la République
( | 14.08.2008 | 22307 hits  | 1 R)

  Obituary: Isaac Hayes dies at age 65
( | 11.08.2008 | 13856 hits  | 0 R)

  Africa n°1 Manu et Tito: Duo ecclectique de l´Historiographie de la Musique Africaine
( | 03.08.2008 | 15190 hits  | 0 R)

  Bonendalè : un carrefour artistique
( | 01.08.2008 | 17918 hits  | 0 R)

  Cameroon, Autopsy Of An Independance. answers on this taboo story during the colonial age
( | 01.08.2008 | 14292 hits  | 0 R)

  L’ORIGINE DU NOM TOTÉMIQUE DU PEUPLE BASSA/BASSOO
( | 19.07.2008 | 48701 hits  | 0 R)

  Une action de pérennisation de la civilisation Bakoko
( | 15.07.2008 | 16319 hits  | 0 R)

  Le cri de supplique des enfants de Lapiro: " S´il vous plaît, libérez notre père! "
( | 13.07.2008 | 14712 hits  | 0 R)

  Credo Mutwa presents: The True History of Africa
( | 06.07.2008 | 13112 hits  | 0 R)

  Livre: André FOUDA 1951-1980
( | 05.07.2008 | 15629 hits  | 0 R)

  Quand la France massacrait au Cameroun dans les années 60
( | 28.06.2008 | 17749 hits  | 0 R)

  Vidéo - Cameroun : autopsie d´une indépendance
( | 25.06.2008 | 14414 hits  | 0 R)

  Bonendale - d’un village chargé d’histoires
( | 19.06.2008 | 29991 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Ngoua
( | 15.06.2008 | 14575 hits  | 0 R)

  Les jalons posés à Yabassi
( | 13.06.2008 | 13217 hits  | 0 R)

  LE PEUPLE SAWA?
( | 02.06.2008 | 10832 hits  | 0 R)

  Egypte antique et Afrique noire: une parenté méconnue et occultée
( | 25.05.2008 | 20452 hits  | 0 R)

  Neo-Colonialism, the Last Stage of imperialism, by Kwame Nkrumah, 1965
( | 25.05.2008 | 19784 hits  | 0 R)

  OBSTACLES AU DIALOGUE NORD-SUD par Chinua ACHEBE
( | 25.05.2008 | 16795 hits  | 0 R)

  Le CLAN: formation traditionelle des Jeunes pendant la Colonisation
( | 16.05.2008 | 18307 hits  | 0 R)

  Histoire de la Musique Sawa
( | 16.05.2008 | 20943 hits  | 1 R)

  Patrice Ndedi Penda: Comment combattre la malédiction coloniale
( | 16.05.2008 | 17280 hits  | 0 R)

  CAMEROUN DU PROTECTORAT VERS LA DEMOCRATIE 1884 - 1992
( | 04.05.2008 | 15163 hits  | 0 R)

  Celestin Monga: Lettre ouverte à Lapiro (Lambo Pierre Roger)
( | 01.05.2008 | 11319 hits  | 0 R)

  Hommage de PeupleSawa à Aimé Césaire : le dernier des Mohicans s’en est allé
( | 18.04.2008 | 13481 hits  | 0 R)

  L´hommage d´Edouard Glissant à Aimé Césaire
( | 18.04.2008 | 10329 hits  | 0 R)

  Cameroun : Proposition pour un débat politique national du Monsieur Ngouo Woungly-Massaga alias Commandant Kissamba
( | 14.04.2008 | 10032 hits  | 0 R)

  Aimé CÉSAIRE (25 juin 1913 - jeudi 17 avril 2008)
( | 12.04.2008 | 12541 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks