Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


03.12.2007

Peuple Sawa, Tous à L´unisson. Sawa Ancestors Predict Blessings For 2008 

C´est le message des ancêtres rendu public hier sur les Berges du Wouri à l´occasion de la célébration du Ngondo.

By Dippah Kayessé

C´est le message des ancêtres rendu public hier sur les Berges du Wouri à l´occasion de la célébration du Ngondo.
La tradition a une nouvelle fois été respectée hier, 2 décembre 2007 sur les Berges du Wouri à l´occasion de la commémoration du Ngondo, fête traditionnelle du peuple Sawa. Lequel peuple géographiquement se situe sur la région côtière du Cameroun, de Campo à Manfé. Hier, aux premières heures de la matinée, la circulation était particulièrement difficile au niveau du Rond- point de Deido. Hommes, femmes et enfants de tous les âges, solitaires ou par petits groupes, tous se dirigeaient vers les Berges du Wouri, lieu consacré pour les manifestations. Au fur et à mesure que le temps avançait, la foule majoritairement vêtue de sanja chez les hommes et kaba chez les femmes devenait de plus en plus compacte.

"J´ai longtemps entendu parler de cette fête. De passage à Douala ce week-end, j´ai tenu à voir de mes propres yeux à quoi elle ressemble exactement", a déclaré Patricia Tassegmo, étudiante. A l´instar de cette curieuse dame, ils étaient également nombreux européens et américains à avoir pris place sous les tentes dressées sur les berges du Wouri dans l´attente du clou de la cérémonie, l´immersion du vase sacré. De toutes les activités relatives à la célébration du Ngondo, l´immersion du vase sacré dans les tréfonds du Wouri demeure le point culminant de la fête. "Avec cette étape, c´est tout le peuple Sawa qui vient communier avec les ancêtres et recevoir d´eux un message. Il peut être un de joie ou un de tristesse", a expliqué Valère Epée, homme de culture. Puis vint ce moment tant attendu marqué par la plongée d´un initié Sawa dans les eaux du Wouri.

Pendant une, deux, trois minutes les spectateurs n´auront d´yeux que pour leur montre et le Bolo ba jengu, la pirogue sacrée de laquelle est descendu l´initié avec le vase dans les mains. Le speaker va exiger de la foule debout, un silence total. A travers quelques chants de ralliement, il va implorer les faveurs des ancêtres pour une année meilleure. Au bout d´une plongée de 5 minutes, l´initié, porteur du message des ancêtres est revenu à la surface de l´eau avant de reprendre place dans la pirogue sacrée qui l´a conduit jusqu´au niveau de la case rituelle construite en bordure de l´eau. A l´intérieur de cette case, le vase sacré est reçu par des dignitaires Sawa lesquels ont procédé à son interprétation. Selon la pure tradition Sawa, le vase est remis à Jean Jacques Madiba Songué, président par exercice du Ngondo et chef supérieur du canton Bakoko.

Message

Le notable ne se fait pas prier pour délivrer le message décrypté: "Selon les ancêtres, nous sommes dans une année pleine de bénédictions et d´excellents projets pour le bien de tout le peuple Sawa... Seulement, les ancêtres mettent en garde tout fils Sawa qui irait à l´encontre des idées de la communauté... Que la communauté soit d´une seule voix afin que le peuple Sawa retrouve sa place d´antan parmi nos communautés". Tel est en substance le message que les fils Sawa ont reçu hier de leurs ancêtres.
Pour terminer cette phase, l´eau issue du vase a été aspergée sur la foule en guise de bénédiction. Les autres temps forts de la journée étaient la course de pirogues, qui a été remportée par des pagailleurs de la pirogue Balimba qui ont mis fin au long règne des Nkamois arrivés en deuxième position. La finale des Besua, luttes traditionnelles a été gagnée en moins d´une minute par Michael Njecki du canton Bakoko qui était opposé à Patrice Mabo du canton Deido.

Le titre de la Miss ou Tolé est revenu cette année à Carine Mouyoumbon Mboumoua, âgée de 25 ans et étudiante en deuxième année à la Faculté des sciences économiques et de gestion appliquée de l´Université de Douala, qui a été présenté au public en compagnie de ses deux dauphines, elle a été présentée au public. L´autre moment mémorable c´est la prestation donnée par un groupe de jeunes garçons et filles dont l´âge variait entre 4 et 6 ans. Pas alertes, mouvements d´ensemble bien orchestrés...
Ceux-ci, pieds nus et vêtus de sanja et kaba ont exécuté des pas de danse de l´ensemble des peuples de la région côtière. Si au sein du comité d´organisation l´on s´accorde à accréditer la célébration de cette année d´un bilan positif, le public a regretté l´absence quasi-totale des fils Sawa du Gouvernement retenus pour prendre part à la finale de football de la Coupe du Cameroun disputée également hier au stade Omnisport de Yaoundé.


Copyright © 2007 Le Quotidien Mutations.

..........................................
..........................................

Le "Pai ô Madiba" a été Effectif

By Marion Obam

La fête traditionnelle des Sawa s´est nourrie de la diversité et de l´apport des autres peuples.
L´édition 2007 du Ngondo s´est achevée hier, le 2 décembre 2007 à Douala par la cérémonie traditionnelle de l´immersion du vase sur les berges du fleuve Wouri. C´était le clou d´une série d´activités engagée depuis le 15 Novembre 2007. Au cours de l´édition de cette année, deux éléments importants ont marqué les habitués ces festivités traditionnelles. La reconduction du thème de l´édition 2006 et l´ouverture réelle du Ngondo aux autres peuples et leurs traditions, incitant ainsi la participation effective de la ville. Le thème Paï ô Madiba, qui veut dire "Passons à l´action", a été reconduit d´après Georges Dooh Collins, responsable Marketing du Ngondo 2007.
"La première année, donc à 2006, il était question de faire de la sensibilisation à l´action, car beaucoup de projets ont été initiés et très peu ont été réalisés. Cette année, nous sommes passés de la parole à l´acte en exécutant avec les partenaires de la ville, les entreprises, les artistes et les populations toutes les activités pour transformer le Ngondo en véritable manifestation de la capital". Cette réalité s´est d´ailleurs traduite sur les affiches qui ont été déclinées sur l´évènement dont l´une présentait un androgyne tenant une pagaie. La pagaie qui est un support de mouvement n´a de réelle efficacité que dans le groupe, dans la mêlée. D´où la nécessité de l´ouverture, qui a été effective dans l´édition 2007 du Ngondo à travers plusieurs activités.

Symbole

A côté des traditionnelles courses de pirogues, de l´immersion du vase, de la lutte traditionnelle, la fête des Cantons, de l´élection de la Tolé (miss), il y avait les innovations comme la parade nautique, le marathon et surtout le Street painting, l´expression dans la rue des artistes plasticiens du Cameroun autour du Sida pour la journée internationale de la lutte contre le Sida, célébrée le 1er décembre 2007. Une trentaine de plasticiens ont peint dans les quartiers de Bonanjo, Bali, Akwa, Deïdo, Bonabéri, Bonapriso, New Bell, Madagascar, Bassa et Bonamoussadi. Ce travail se faisait en présence des populations de ces zones qui n´ont pas l´habitude de participer au Ngondo. Ces créateurs qui ont exposé au carrefour Direction des Douane et les berges du Wouri sont allés au-delà du thème. Salifou Lindou s´est inspiré du symbole des Bamouns, le serpent aux deux têtes pour illustrer le symbole de la lutte contre le Sida.
Pour lui, "cette représentation n´est pas abstraite, car tout le monde sait que la morsure du serpent est mortelle et s´attaque au sang, qui représente la vie". A côté de lui, Patrice Kemplo a représenté le messager qui ramène le message des ancêtres des profondeurs de l´eau. Mais au lieu du vase, il a peint une calebasse, "je suis originaire de l´Ouest Cameroun et là-bas nous utilisons la calebasse pour conserver des biens précieux ou des pouvoirs", explique Patrice Kemplo. Cette diversité dans l´ouverture a également été observée au cours des activités menées à Yaoundé. Ici, le 26 novembre 2007 notamment, la semaine de la lutte contre le Sida a été marquée par différentes activités à la gare routière de Minboman, un autre lieu de forte densité où réside des populations qui n´ont aucun lien direct avec les Sawa. Cette ouverture a été entérinée, hier par la présence notamment du sultan des Bamouns et du chef Bagangté qui sont venus communier avec le peuple sawa.


Copyright © 2007 Le Quotidien Mutations.

............................................
............................................

Ngondo 2007 : La Vivifiante Note Finale

Toujours aussi festive et populaire, la manifestation s`est achevée hier, après deux semaines d`activités intenses.

Le peuple sawa doit s´unir et quiconque essayera de se mettre en travers subira les foudres des ancêtres. Le message tiré du vase sacré est clair. Au terme d´une campagne pleine et engagée, c´est sur les berges du Wouri - comme de tradition - que la grande manifestation culturelle sawa, a connu son apothéose hier. Sous le signe du retour aux fondamentaux et aux grandes valeurs qui ont fait l´identité du Ngondo, fils et filles de la côte se sont retrouvés autour des chefs traditionnels sawa, gardiens et garants de ces valeurs, pour célébrer l´union des peuples côtiers. « Paï o Madiba », comprenez « la pagaie dans l´eau », thème reconduit pour cette édition 2007, illustrait justement cette volonté de replacer le Ngondo dans ses repères originels. Tout y est passé : attractions, danses folkloriques, podiums d´animation aux couleurs des différentes sociétés partenaires, ou encore stands gastronomiques, qui garantissent le côté festif de l´évènement.
Mais c´est encore le spectacle sur les eaux qui a remporté la palme de la popularité, en faisant le plein de foule sur les bords du fleuve. Une grande partie du public souhaitant assister au départ de la fameuse course des pirogues. Pendant ce temps, dans la tribune officielle un peu plus loin, les personnalités invitées prenaient progressivement place pour assister au cérémonial rituel qui précède la sortie du vase sacré et son message. Le Pr. Ebénézer Njoh Mouelle, le sultan Bamoun Mbombo Njoya, Thomas Fozeing, le représentant du ministre de la Culture, le préfet du Wouri Bernard Atebede, le député de Wouri Centre Jean-Jacques Ekindi, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala Fritz Ntonè Ntonè et son adjointe Armande Din Bell entre autres, étaient ainsi aux premières loges, aux côtés des chefs traditionnels.
C´est de là qu´ils assisteront à l´arrivée de sa majesté Salomon Madiba Songue, chef supérieur Bakoko et président en exercice du Ngondo, qui immédiatement procédera au discours introductif, prononcé en langue locale. Le décor ainsi complètement planté, la course de pirogues s´est ouverte, avec dès le départ, l´incident sans conséquence, d´une embarcation qui va chavirer avant que ses occupants ne soient repêchés par les secours. Après une âpre compétition sur les eaux apaisées du Wouri, c´est le groupe des canoéistes du canton Bakoko qui va s´imposer.

==================

Sawa Ancestors Predict Blessings For 2008

By Joe Dinga Pefok

Ancestors of the Sawa people have reportedly declared that 2008 will be a year of benediction for all Sawa sons and daughters.


This was the message that a messenger sent by the Sawa chiefs to the ancestors last December 2, brought back for the people.

The event was the traditional ´water feast´ at the banks of River Wouri, close to the Bonaberi Bridge, which was the last and most important day of the 2007 grand cultural festival of the Sawa people, called Ngondo.

It was stated that any Sawa son or daughter who undertakes a project in 2008 would succeed. The Sawa gods warned that any Sawa son or daughter who will try to execute a project, which is evil motivated or against the interest of the Sawa people will fail woefully.
The Sawa gods were happy that the Sawa people were united and urged them to consolidate their unity.

In recent years, the messages that came from the ancestors during the annual Ngondo festival, had been that the people were not united, and also that the people were not working hard enough to develop the Sawa land as well as themselves.


Theme Maintained


Ngondo 2007, which kicked off on November 14, had the same theme like last year - Pïa ô Madiba - meaning a call for joint and constructive action by Sawa sons and daughters. Sawa sons and daughters were told to return to the roots so as to know where they are coming from and where they are going.


Justifying the reason for repeating the 2006 theme for Ngondo 2007, the current President of Ngondo, Chief Madiba Songue (Chief of the Bakoko), told a press conference in Douala that when the traditional authorities of Ngondo decides to repeat a theme, it means that they have observed that Sawa people did not comply to the call of the theme in the previous year.  It was explained that a theme is not just a mere formality, but it is meant to be respected.


Highlights of the 2007 Ngondo included, among others, traditional wrestling competitions, exhibition of works of arts, choral singing, trade fair, canoe race, round table conferences, and Miss Ngondo competition. A student of the Douala University, Carine Yaya Mbouyombon of Canton Bali Njo-Njo, emerged as Miss Ngondo 2007, while the Bakoko team won the Canoe race.


Like last year, this year´s Cameroon Cup finals deprived prominent Sawa sons and daughters from taking part in the final day of the Ngondo festival.In spite of the absence of the many big guns, Ngondo 2007 was still a crowd puller. Some of the high profile visitors at the occasion at the banks of the River Wouri on December 2 included the Sultan of the Bamoun, His Majesty Ibrahim Mboumbo Njoya, Hon Jean Jacques Ekindi, among others, were present. The Sawa land is said to comprise most parts of the Littoral and Southwest Provinces

 

Source: Mutations | Hits: 33041 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  The JENGU Cult
( | 14.11.2005 | 52093 hits  | 0 R)

  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 29869 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 34196 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 32540 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 30401 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 28115 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 27943 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 26914 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 26264 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 112270 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 43603 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 34475 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 30765 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 38911 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 40859 hits  | 1 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 25529 hits  | 0 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 25099 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 35702 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 33129 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 33872 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 37848 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 43192 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 32476 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 28004 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 29489 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 23232 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 40125 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 59380 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 27754 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 40564 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 31828 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 32493 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 29577 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 33715 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 30400 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 28801 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 31311 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 25687 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 26167 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 31041 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 28628 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 27749 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 27073 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 26410 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 26116 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 25236 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 25050 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 24602 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 33363 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 32502 hits  | 5 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks