Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


12.01.2006

Le BANEKA comme langue standard MBO par...... ETAME EWANE 

Le sobriquet MBOKOKI, utilisé par les allogènes pour désigner tous les autochtones de la région, du fait que le KOKI est le principal met des MBO, témoigne de l´unicité ethnique du rameau.



I- Introduction

Toute ethnie soucieuse de sauvegarder son unité et sa personnalité s´investit résolument en permanence, dans le raffermissement de sa culture. La langue, objet du présent exposé s´inscrit en bonne place dans ce contexte intégratif, du fait qu´elle est l´instrument par excellence de communication entre les personnes appartenant à la même communauté ethnique.
C´est dans ce cadre du règne de la culture, et de la pérennisation de celle-ci. que le dialecte BANEKA a été retenu pour servir de langue standard à tout le peuple MBO, d´où l´appellation de MBO-STANDARD. Plusieurs étapes ont conduit à ce choix ; à savoir :
La délimitation géographique et l´identitication des sous-groupes dialectaux Le choix du dialecte BANEKA comme la langue des MB0 en général
Et, le développement pratique de la langue MBO unique.

II- Délimitation géographique et identification des sous-groupes dialectaux

Les MBO, repartis dans trois provinces du pays (Sud-Ouest, Littoral et Ouest), relève d´un ensemble ethnique généralement connu sous le nom de LUNDU-MBO, et englobant deux rameaux :OROKO et MBO. Selon RICHARSON(1957) et les chercheurs de I´ORSTOM , le rameau MBO compte dix-huit dialectes plus identifiés comme : Balong, Babong. Bafaw. Bakossi, Bakaka, Baneka, Bassossi, Bafun, Balondo. Elung. Manehas, Manengouba, Miengge, Muamenam, Mwambo, Ninong, Nkongho et Sambo.
Fort de toutes ces données, la première carte du rameau MBO incluant le groupe OROKO a été mise au point et publiée en 1980. Cette carte a résulté d´un travail conjoint des professeurs ETAME EWANE et NGOULA Vincent (historien et géographe), avec le concours conceptuel et logistique de l´Honorable ZO EKA NGAKI. La deuxième édition a eu lieu en 1986 par les mêmes auteurs. En 1995, cette deuxième a été reprise par ABANGES, une association très dynamique des étudiants et élèves des facultés et grandes écoles du pays, ressortissants de I´ensemble des sous-groupes du rameau MBO. L´apparition de l´édition de 1980 constitue, jusqu´à nos jours, un important évènement qui continue à jouer un rôle de premier plan dans la prise de conscience de l´ethnie MBO tout entière, aujourd´hui communément appelee l´Ethnie NGONSONGO.
Pour se fixer sur l´appellation MBO, la reflexion a été objective et réaliste. Les trois chercheurs ci-dessus sont partis du constat que dans chacun des sous-groupes, comme le montre le tableau ci-dessous. les ressortissants utilisent la même racine du mot qui designe le PAYS où l´HABITAT.


DIALECTE                              PAYS HABITAT

BABONG                                MBO
BALONG                                MBOH
BAFAW                                 MBOE
BAKOSSI                               MBWOG
BAKAKA                                MBO
BANEKA                                MBO
BASSOSSI                              MBVO
BAFUN                                 MBO
BALONDO                               MBO
ELUNG                                 MBWOG
MANEHAS                               MBO
MANENGOUBA                            MBO
MIENGGE                               MBVO
MUAMENAM                              MBWOG
MWAMBONG                              MBWOG
NINONG                                MBWOG
NSONGHO                               MBO
SAMBO                                 MBO


Si lon considère ici les trois premières lettres de la structure syllabique. Le mot MBO vient en tête avec 61 %, suivi de MBWOG (27%) et de MBVO
(11%). Le regroupement par ces trois classes de prononciation se présente de lu manière suivante :


MBO
BABONG, BALONG,BAKAKA, BAFAW, BANEKA, BAFUN, BALONDO, MANEHAS, MANENGOUBA, NSONGHO, SAMBO

MBWOG
BAKOSSI, ELUNG, MUAMENAM, MWAMBONG, NINONG

MBVO
MIENGGE, BASSOSSI

III - Le chois du dialecte BANEKA comme langue des MBO en général

Une fois la phase de délimitation et d´identification terminée, l´étape suivante a consisté à étudier la nature linguistique des différents sous-groupes. Après un examen judicieux, le dialecte BANEKA a été finalement retenu pour deux raisons, sans qu´un seul BANEKA ait participé au choix.
Premièrement, le BANEKA offre une richesse lexicale incomparable. On y retrouve un nombre plus important de mots qui font la différence dans I´expression dialectale des dix-huit sous-groupes. Cependant, cette différence lexicale, qui relève plutôt de la dispersion géographique des populations, ne présente sur Ie plan pratique aucune difficulté de communication de fond entre les locuteurs de ces sous-groupes.
Deuxièmement, le rayonnement de l´ensemble du rameau a eu lieu autour du massif manengouba, au flanc duquel se situe NKONGSAMBA la capitale et le symbole de I´unité des NGOSONGO. Le sobriquet MBOKOKI, utilisé par les allogènes pour désigner tous les autochtones de la région, du fait que le KOKI est le principal met des MBO, témoigne de l´unicité ethnique du rameau.

IV- Le développement de la langue MBO

Cette phase a été caractérisée par la mise au point de deux ouvrages et d´un journal qui sont :

LISEZ ET ECRIVEZ LA LANGUE MBO
PETITE GRAMMAIRE DE LA LANGUE MBO
ELIMTIL MBO (le journal)

Tout comme pour la carte géographique en 1980, c´était pour la première fois en 1981 que les MBO se dotaient d´une langue écrite, et pouvaient s´exprimer dans cette langue à travers un organe spécifique de presse écrite. Ces réalisations très favorablement accueillies par l´ensemble du peuple MBO, ont pu avoir lieu grâce à un apport soutenu de la SIL(Société Internationale Linguistique) basée à Yaoundé.
C´est l´occasion de rendre hommage aux dirigeants de cette société au Cameroun, et plus particulièrement au couple Robert et Sylvia HEDINGER (paix à l´âme de cette dernière) grâce au développement duquel le syllabaire et la grammaire omt pu voir le jour. Ceci, avec líndéfectible soutien de l´Honorable ZO EKA NGAKI. Celui-ci, par souci de l´intégration linguistique des MBO avait préféré faire abandonner la poursuite de l´écriture MIENGGE (le MBO spécifique de NGOUTI) qui était pourtant très développé à l´époque.
Dans cette évolution, la nécessité d´avoir dans l´équipe au moins un originaire de BANEKA s´est par la suite fait sentir, pour la mise en forme pratique des deux ouvrages et du journal. C´est dans ce cadre que l´appel a été fait à Mr. Ekandjoum Joseph qui, transporté à Yaoundé, a travaillé étroitement avec le couple HEDINGER.
Après un moment de somnolence circonstancielle, les activités linguistiques MBO viennent de reprendre.
Le syllabaire et la grammaire sont en cours de révision, et l´idée de traduire la bible en MBO refait de plus en plus surface. Mais il revient avant tout aux dignitaires du rameau , que sont les chefs traditionnels, de souteni concrètement ces initiatives fructueuses, dans un élan d´intégration culturelle de tout le peuple NGONSONGO.

KOUPE 98
 

Source:  | Hits: 38802 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Ngondo 2007 prolongé au 08.Dec : Les Miengu recommandent l´unité Sawa
( | 03.12.2007 | 38201 hits  | 0 R)

  Peuple Sawa, Tous à L´unisson. Sawa Ancestors Predict Blessings For 2008
( | 03.12.2007 | 33434 hits  | 0 R)

  Les Elog Mpo’o (Mpoo) se ressourcent à Edéa
( | 01.12.2007 | 37805 hits  | 0 R)

  Exclusif ! Entretien avec le Pr. NJOH MOUELLE
( | 30.11.2007 | 40450 hits  | 0 R)

  MANGA BEKOMBO Priso: Conflits d´autorité au sein de la société familiale chez les Dwala du Sud-Cameroun
( | 27.11.2007 | 39659 hits  | 0 R)

  Remember Manga Bekombo Priso (1932-2004)
( | 26.11.2007 | 37665 hits  | 0 R)

  Cet enfant de NEW-BELL NKONGMONDO: MBOM EPHREM, ancien Lions Indomptables
( | 23.11.2007 | 47938 hits  | 0 R)

  Hommage : Elle s’appelait Else Ekindi
( | 21.11.2007 | 50498 hits  | 0 R)

  "Du racisme français, Quatre siècles de négrophobie" par ODILE TOBNER
( | 21.11.2007 | 35725 hits  | 1 R)

  Et si Nkongsamba vous était contée
( | 20.11.2007 | 51261 hits  | 0 R)

  Alucam - les manifestations du cinquantenaire lancées à Edéa
( | 20.11.2007 | 38730 hits  | 0 R)

  Nkongmondo - Le miroir de la misère ambiante
( | 20.11.2007 | 37078 hits  | 0 R)

  Le Ngondo s´ouvre au Grand Sawa
( | 20.11.2007 | 31826 hits  | 0 R)

  Richard Bona parle
( | 20.11.2007 | 28946 hits  | 0 R)

  Sawanité: le pari de l’alliance
( | 12.11.2007 | 28109 hits  | 0 R)

  Bakassi Enquête: Affairisme, trafic d’armes, convoitisme du Nigeria... la tuerie
( | 11.11.2007 | 36161 hits  | 0 R)

  Fritz Dikosso-Seme : Interview "Le Ngondo en plein Sahel"
( | 11.11.2007 | 30494 hits  | 0 R)

  Entretien avec Marcien Towa
( | 11.11.2007 | 29285 hits  | 0 R)

  Bakassi: Sanglante attaque des Nigerians; 21 militaires camerounais tués et 6 blessés
( | 10.11.2007 | 35704 hits  | 0 R)

  Festival : Douala accueille le SUD (Salon Urbain de Douala)
( | 09.11.2007 | 34074 hits  | 0 R)

  Manu rend Hommage aux Tirailleurs Sénégalais
( | 09.11.2007 | 28539 hits  | 0 R)

  Fête du NGUMA MABI 2007
( | 05.11.2007 | 31970 hits  | 0 R)

  BlackExploitation videos & movies
( | 05.11.2007 | 31724 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2007 - les Sawa se préparent
( | 31.10.2007 | 31069 hits  | 0 R)

  Athlétisme : Françoise Mbango rompt le silence
( | 31.10.2007 | 29156 hits  | 0 R)

  EMOTION - Comment capitaliser nos ressources à cette veille du NGONDO
( | 30.10.2007 | 23049 hits  | 0 R)

  Clubs mythiques SAWA: « CAIMAN AKWA CLUB DE DOUALA »
( | 25.10.2007 | 72419 hits  | 0 R)

  Le Peuple Sawa salue la montée de Caïman en D1
( | 25.10.2007 | 25774 hits  | 0 R)

  FAKO Mountain Race of Hope 2008
( | 23.10.2007 | 32950 hits  | 0 R)

  LIMBE - Fishermen Accuse Chinese Trawlers Of Destructive Fishing By Francis Tim Mbom
( | 23.10.2007 | 26151 hits  | 0 R)

  Ebénezer Njoh Mouellé, le philosophe et la vie quotidienne
( | 19.10.2007 | 47039 hits  | 0 R)

  Ekambi Brillant et Valère Epée “ ressuscitent ” la culture camerounaise
( | 19.10.2007 | 32207 hits  | 0 R)

  TOKOTO ASHANTY, L’homme de chèvre, revient
( | 14.10.2007 | 32073 hits  | 0 R)

  EBOA LOTIN: UN POETE BANTOU
( | 08.10.2007 | 35842 hits  | 0 R)

  Quelques mélomanes parlent de ce qu’ils gardent de Samuel Eboa Lotin
( | 08.10.2007 | 35477 hits  | 0 R)

  Discours de Ruben Um Nyobe a l´ONU le 17/12/1952 et Hommage d´Achille Mbembe
( | 20.09.2007 | 38050 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe : modèle d’homme de culture
( | 13.09.2007 | 35731 hits  | 0 R)

  Steve Bantu Biko: Your memories - 12 September 1977.
( | 12.09.2007 | 41034 hits  | 0 R)

  Le Prince Alexandre
( | 09.09.2007 | 38009 hits  | 0 R)

  Les Ibos de la diaspora appellent à "l’union de tous"
( | 06.09.2007 | 34276 hits  | 0 R)

  France-Afrique: the idiocies that divide us
( | 01.09.2007 | 34885 hits  | 0 R)

  Une Television Africaine (LCA1 TV) en ligne
( | 29.08.2007 | 24632 hits  | 0 R)

  Henri Bandolo : Hommage manqué à un virtuose de la plume
( | 27.08.2007 | 44275 hits  | 0 R)

  Les descendants des Pharaons à travers l´Afrique (Extrait page.62-63)
( | 26.08.2007 | 45941 hits  | 0 R)

  Prince Bétotè DIKA AKWA nya BONAMBELA
( | 21.08.2007 | 49777 hits  | 0 R)

  FELA - a Commommeration
( | 17.08.2007 | 45402 hits  | 0 R)

  Fela Anikulapo kuti… for ever !
( | 17.08.2007 | 31488 hits  | 0 R)

  A Great Loss: The Passing of Dr. Asa Grant Hilliard III (Amankwatia Baffour II) (1933-2007)
( | 16.08.2007 | 40693 hits  | 1 R)

  l’héritage de Rudolph Douala Manga Bell
( | 16.08.2007 | 33174 hits  | 0 R)

  Valère Epée : Duala Manga Bell, un exemple de patriotisme
( | 12.08.2007 | 34040 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks