Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


13.06.2008

Les jalons posés à Yabassi 

Les états généraux de développement du Nkam se sont déroulés les 30, 31 mai et 1er juin 2008 à Yabassi. Partis de tout le Cameroun, les fils et filles souches ont décliné la feuille de route de l’essor de ce département.

« Lorsque je partais de Yaoundé, je n’étais pas certaine de la tenue de ces états généraux. Il y a eu une importante campagne de sabotage. C’est la curiosité qui m’a décidé de faire le déplacement. Et aujourd’hui, je me rends compte que j’allais rater ce tournant de l’histoire de mon Nkam natal», déclare Mme Fanny. Lorsque les lampions se sont éteints, dimanche 1er juin sur les états généraux de développement du Nkam, les doutes se sont évanouis. En revanche, il est né un grand espoir au sein de tous les fils et filles du département le plus enclavé du Cameroun. «Le pari a été tenu, non sans beaucoup de difficultés », affirme l’honorable Gaston Komba, président du comité d’organisation. Il va ajouter : « Les pessimistes ont presque toujours raison, mais ne font rien, alors que les optimistes ont toujours tort, mais c’est eux qui font avancer le monde ».

Pendant ces trois jours, plus de 2000 participants à ces assises ont affiché un engagement, un volontariat sans nul autre pareil pour œuvrer au développement du Nkam. « Cette grande mobilisation démontre simplement la soif que nous avions tous de nous retrouver, Nkamois de l’intérieur et de l’extérieur, d’agir ensemble pour l’intérêt de notre département », dit le ministre Pierre Titti, artisan de ce grand rendez-vous. Ces propos sont tenus à la suite des travaux en commission (affaires culturelle et sociale – affaires administrative et foncière – éducation et santé – infrastructures de base – affaires économique et financière – stratégie de développement) et des différentes forums (des chefs traditionnels – des élites extérieures et intérieures – des femmes – des jeunes) où les débats ont été vifs, intenses, passionnés, contradictoires, mais surtout constructifs et positifs, à en croire les délégués.

Un rêve, une vision, un avenir

Dans ce climat, tous les problèmes qui concourent au frein du développement du département du Nkam sont passés au peigne fin. Et des solutions concrètes ont été ébauchées. Ce qui a permis d’élaborer une feuille de route détaillée et précise où apparaissent les besoins, les projets, les montants et les délais d’exécution. « Au terme de ces assises, nous disposons d’un recueil de doléances, mais également de solutions de manière à ce que nous puissions savoir quel est le chemin à suivre pour que la réalisation se fasse dans un calendrier qui aura été convenu», avoue le ministre Pierre Titti. Le but étant de faire en sorte « que demain soit meilleur qu’aujourd’hui et aujourd’hui meilleur qu’hier », poursuit-il.

Si on a vu participer des personnalités comme le professeur Ebenezer Njoh Mouelle, celui-là même que Titti Pierre a succédé au gouvernement, ou encore Naah Robert, premier fils du Nkam à être membre du gouvernement, on ne peut pas taire les clivages et les batailles politiciennes qui ont justifié l’absence de certaines élites intérieures et extérieures. A l’instar du maire de Yabassi, Désiré Kwedi, qui avait solennellement affirmé que la mairie ne s’impliquerait pas dans ces assises. Ou encore celui toujours pas justifiée de Moukoko Mbonjo. Un appel à la réconciliation et à l’unité, a été lancé par les chefs traditionnels. « Réunis ce jour sur les berges du Nkam… Exhortons toutes les élites et populations du Nkam à la réconciliation, au pardon et à la collaboration. Exigeons de tous les filles et filles du Nkam une union sacrée pour le développement du Nkam quels que soient les problèmes qui existent ». Allant dans la même lancée, Pierre Titti a prêché pour la dépersonnalisation des questions du développement du Nkam, rappelant que cette action n’est ni pour des ambitions politiques, ni pour un positionnement personnel. « Il nous appartient aujourd’hui et maintenant de transformer cet essai en succès. Pas en succès individuel, mais en succès collectifs, afin que les batailles et les victoires de demain soient des victoires communes, collectives et durables ». Rendez-vous dans deux ans pour faire le bilan.



Par Mathieu Nathanaël NJOG
Le 11-06-2008
 

Source: Le messager | Hits: 29619 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 33088 hits  | 0 R)

  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 39024 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 29596 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 31104 hits  | 1 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 32687 hits  | 0 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 31237 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 24094 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 43970 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 31769 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 26075 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 42475 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 36272 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 34332 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 25179 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 30224 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 31812 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 30952 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 35689 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 24742 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 25198 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 30564 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 30264 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 29783 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 39080 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 41209 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 35263 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 24267 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 27192 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 26713 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 26409 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 25983 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 60120 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 40981 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 36492 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 34328 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 33372 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 33086 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 27956 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 27930 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks