Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.12.2008

L´ EYOMBWE - Miss Ngondo 2008 

Reportage videographique et photographique de Brother Metusala Dikobe au Parc de Princes - Douala (Bali et Bonapriso Njo Njo)

Chez les Sawa, la Miss n´est pas seulement une belle femme. Elle doit avoir d´autres atouts. Quand on la voit sur les photos, jolie, souriante et rayonnante, on imagine forcément qu´elle a fait montre de sa beauté et de son charme pour monter sur le podium. Si cela vaut pour nombre de Miss ici ou là, l´élection de Miss Ngondo, elle, n´est pas ouverte à la première fée venue. Il ne suffit pas d´avoir de belles dents blanches et un physique de mannequin pour prétendre à ce titre. Il faut encore être suffisamment imprégnée des traditions Sawa et savoir faire usage de ses mains.

Le concours Miss Ngondo est une élection purement traditionnelle. L´heureuse élue est en quelque sorte à la fois un mannequin, une artiste et une bonne ménagère. En un mot, une femme accomplie. Chaque année, chaque canton Sawa présente entre quatre à six filles (Tolè) à ce concours. Au cour d´une première sélection, une seule fille par canton est admise à compétir en finale.(…).

La sélection se fait en présence des hautes autorités de la chefferie. Vêtue d´un Kaba Ngondo et de deux foulards dont un attaché aux reins et l´autre sur la tête, chacune des candidates est accompagnée au centre de la foule par une marraine (…). L´ambiance est rythmée par le son des balafons. Pieds nus, la candidate esquisse des pas de danse typiquement traditionnels.

Après un tour complet, elle se présente et décline solennellement son arbre généalogique de la façon la plus précise qui soit. Puis elle entonne un chant, question de mettre en valeur sa voix, composé par elle-même ou par les anciens. La candidate est ensuite soumise à un jeu de questions-réponses sur la culture Sawa. Elle est interrogée sur la tradition, l´histoire et la géographie de la région. Evidemment, elle n´échappe pas aux questions sur la cuisine traditionnelle. On l´interroge sur la préparation des mets Sawa, non pas à la manière des temps modernes, mais comme cela se faisait à l´époque des grands-parents.

Au terme de cette rude épreuve, il est demandé aux filles de détacher leurs foulards et de les rattacher aussitôt... le plus rapidement mais aussi le plus habilement possible. La compétition ne s´arrête pas là. (..) Les candidates sont également évaluées sur leur physique; la formation corporelle est donc aussi notée. (…)

La Miss Ngondo 2008 (Eyombwè) sera élue lors de la grande veillée du 6 au 7 Décembre 2008. Elle sera peut-être une fille souriante et rayonnante mais elle aura certainement les racines bien enfouies dans le sol de ses ancêtres.

Jocelyne Nankam


Ngondo – Election miss: Pour quel devenir ?

Admirées par certains, vilipendées par d’autres. C’est le sort de ces jeunes filles qui émergent chaque année dans les différents cantons du département du Wouri, à la faveur de l’élection de miss Ngondo. Les langues les plus vilaines estiment tout de go qu’elles sont destinées à des missions ou rôles infamants. Oubliant que c’est d’abord des jeunes des lycées et collèges ou encore de l’enseignement supérieur que cette distinction n’arrache pas forcément de leurs études. Elles les continuent sereinement.

Selon Pamphile Yobe, un des membres du comité d’organisation du Ngondo “elles connaissent des fortunes diverses. Du Ngondo elles reçoivent une enveloppe et un trophée. Certaines sociétés citoyennes se manifestent de manière particulière à leur égard. Certaines filles ont pu bénéficier des voyages à l’étranger, des primes en espèces et en nature. Jusqu’à présent, deux d’entre elles ont pu bénéficier d’un emploi à la Crtv pour l’une, au Pmuc pour l’autre”.

Il va sans dire qu’elles sont aussi la fierté de leur famille et de leur communauté et pourquoi pas du Cameroun. Cette distinction est une opportunité qui peut ouvrir beaucoup de portes à ses heureuses lauréates. Voilà un peu à quoi peuvent s’attendre les beyombwè élues cette année dans leurs cantons respectifs pendant la tournée de la caravane du Ngondo. Qui d’entre ces cinq lycéennes sera élue tolè (miss Ngondo 2008) ? Ça va se savoir samedi 06 décembre 2008 au Parc des princes de Bali.


Par Dobell
Le 04-12-2008

 

Source:  | Hits: 17822 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 15049 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 16761 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 17762 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 15347 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 13582 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 13386 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 12607 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 12529 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 80668 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 24338 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 18854 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 15493 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 21862 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 23133 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 11987 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 11917 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 17609 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 16348 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 17117 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 20834 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 23704 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 17279 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 13428 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 14703 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 11538 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 23410 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 40168 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 13518 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 23805 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 16202 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 16178 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 14614 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 19556 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 17544 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 14794 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 14687 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 12111 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 12537 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 15197 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 15179 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 13455 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 13056 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 12991 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 12575 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 12482 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 12353 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 11503 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 18937 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 18500 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 16696 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks